février 25, 2021

Scary Stories – Monstres et Compagnie

Titre Original : Scary Stories to Tell in the Dark

De: André Ovredal

Avec Zoe Margaret Colletti, Michael Garza, Gabriel Rush, Austin Zajur

Année : 2019

Pays : Etats-Unis

Genre : Horreur

Résumé :

Dans un manoir abandonné, un groupe de jeunes trouve un livre qui raconte des histoires terrifiantes. Mais cette trouvaille n’est pas sans conséquence : la lecture du livre permet à ses effroyables créatures de prendre vie… La petite ville va alors faire face à une vague de morts particulièrement atroces, et chacun devra affronter ses pires peurs pour sauver les habitants et arrêter ce carnage.

Avis :

André Øvredal est un réalisateur norvégien qui s’est savoureusement fait remarquer dès son deuxième long-métrage, un certain « Troll hunter« . Réalisé avec assez peu de moyen, mais montrant une belle ingéniosité, ainsi qu’une belle ambition, « Troll Hunter » avec fait en 2011 sa petite sensation, enfin pour ceux qui avait été le voir en salle, puisque le film était à l’époque assez mal distribué. Bref, depuis, André Øvredal s’est aventuré sur le territoire américain avec « The Jane Doe Identity« , qui lui aussi s’est bien fait remarquer.

Trois ans après ce dernier film, voici qu’André Øvredal est de retour sur nos écrans avec un certain Guillermo Del Toro à la production. Avec « Scary Stories« , le duo de cinéastes a décidé de nous faire plonger dans l’angoisse et surtout le charme de ces séries B qu’on pouvait trouver dans les années 80. Il résulte alors de « Scary Stories » un bon petit film d’horreur et de fantastique. Un petit film plein de charme, de créatures et d’histoires horrifiques. Si l’on frissonne devant cette intrigue, nous sommes avant tout piqué et sous le charme de ce petit film d’horreur qui sent si bon les années 80. Bref, ce n’est peut-être pas un grand film, mais il est assurément un chouette moment de cinéma.

Etats-Unis, Mill Valley, Pennsylvanie, le soir d’Halloween, quatre jeunes pénètrent dans un vieux manoir abandonné qu’on dit hanté. La légende dit qu’une jeune femme, Sarah Bellow, malmenée par sa famille, s’y est pendue. Depuis, tous les Bellow ont disparu de la région, et la légende dit que si tu demandes à Sarah de te raconter une histoire, ce sera alors la dernière que tu entendras. Naturellement, tout ceci n’est que folklore local… Ou peut-être pas…

Sympathique et amusant, si on ne peut pas dire que ce nouveau soit original, il se dégage toutefois de l’ensemble de l’œuvre quelque chose de très honnête et surtout d’efficace. Et oui question originalité, il est vrai qu’on repassera, car beaucoup de l’intrigue se devine très facilement, quant aux thèmes abordés, on les connaît déjà, avant même que le film ait vraiment commencé. Mais voilà, malgré ce côté déjà-vu, l’ensemble est bien foutu, ça fonctionne bien et mieux encore, puisqu’on se laisse prendre peu à peu au jeu. L’enquête menée est intéressante, jouant bien entendu sur le mythe de la malédiction, ce qui est loin d’être déplaisant. Les personnages sont certes des stéréotypes, voire parfois des caricatures, mais ils demeurent attachants et l’on se plaît à suivre les mésaventures, mais aussi à craindre pour eux. En fait, André Øvredal livre un film qui ne sort jamais des clous, mais il livre le tout avec une telle croyance, qu’on s’amuse et l’on se plaît à se faire un petit peu peur.

Si le scénario est sans grande surprise, « Scary Stories » est un film qui fonctionne bien dans sa mise en scène. Jouissant d’une bonne ambiance, offrant des monstres et autres créatures qui ont de la gueule, les effets spéciaux sont très réussis, allant de la créature fascinante à la répugnante ou encore la terrifiante. André Øvredal sait aussi comment gérer la peur ou du moins la tension dans son film, et même si c’est parfois un peu facile, sur le tout ça fonctionne. Le film d’André Øvredal assure donc un certain spectacle. Si l’on peut constater une trame narrative qui a tendance à se répéter, un meurtre, une enquête et ainsi de suite, la variété des monstres et des histoires fait que même si l’on en connaît les aboutissants, on ne peut s’empêcher d’avoir envie de découvrir ce qui va se passer par la suite.

Enfin, l’autre bel atout de ce film, c’est évidemment son casting. Un casting peuplé de jeunes acteurs qui tiennent très bien leur personnage. Parmi les jeunes « recrues », il faut noter une jolie composition de la part de Zoe Margaret Coletti qui tient une grande partie du film sur ses petites épaules. Autre nom à retenir, celui de Gabriel Rush, qui n’a qu’un petit rôle, mais dégage sacrément quelque chose.

« Scary Stories » est donc un bon petit film d’épouvante tout ce qu’il y a de plus honnête. Certes, cela aurait pu et aurait dû être mieux quand on voit ce qui se trouve derrière la caméra et le projet, mais dans l’état, « Scary Stories » se suit avec un petit plaisir non dissimulé. Sans être un essentiel de l’année, le film reste à voir donc.

Note : 14/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.