Avant d’Aller Dormir

Titre Original : Before I Go to Sleep

De: Rowan Joffe

Avec Nicole Kidman, Colin Firth, Mark Strong, Anne-Mari Duff

Année: 2014

Pays: Angleterre, France, Suède

Genre: Thriller

Résumé:

Suite à un accident quatorze ans plus tôt, Christine est affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille sans se souvenir de rien, ni même de son identité. Son dernier espoir réside dans son médecin, Ed Nasch, qui lui conseille de tenir un journal vidéo. Elle pourra ainsi enregistrer les informations qu’elle traque et se souvenir peu à peu de son passé, reconstituant progressivement le fil de son existence.
Mais très vite, ses rares certitudes vont voler en éclat.

Avis:

Rowan Joffe est un réalisateur britannique dont je connais assez mal la carrière. Fils de l’immense réalisateur Roland Joffé, Rowan Joffe a commencé sa carrière en tant que scénariste. Il a notamment travaillé sur les scénarios de films tels que « 28 Semaines plus tard » ou « The American« . Après un téléfilm en tant que réalisateur, Rowan Joffe sort son premier long-métrage,  » Brighton Rock, » en 2011. Très vite, le film se fait une jolie renommée.

Rowan Joffe va alors prendre son temps pour revenir, ne voulant pas précipiter les choses et c’est ainsi que trois ans après son premier essai, le cinéaste revient avec un film on ne peut plus alléchant sur le papier. Doté d’un gros casting, Kidman/Firth/Strong, soutenu par une intrigue à concept qui avait tout pour rappeler et évoquer « Memento« , « Avant d’aller dormir » était de ces films qu’on présage bon avec la simple base d’une idée. Malheureusement pour nous, il ne va rien en être, la faute à une intrigue qui joue trop la carte du rebondissement et de l’imprévisibilité, au point d’en être vraiment tirée par les cheveux… Dommage, vraiment dommage.

Christine, la quarantaine, se réveille un matin dans la chambre d’un inconnu. Très vite, Christine se réfugie dans la salle de bain et c’est là, sur le mur de cette pièce, qu’elle découvre une partie de son histoire. Christine a eu un grave accident des années plus tôt et sa mémoire est abîmée. Christine n’enregistre plus rien et dès qu’elle s’endort, elle oublie tout. Pour l’aider, Christine est suivie par un médecin en cachette.

« Avant d’aller dormir« , ou la déception ! « Avant d’aller dormir » est un film qui porte bien son titre, tant il est capable de nous fatiguer avec son intrigue à dormir debout et ce constat est bien dommage, car le nouveau film de Rowan Joffe a bien des arguments et des idées pour lui. Il demeure simplement qu’à la longue, ça fonctionne de moins en moins.

Partant sur les sentiers du thriller tendu, on attendait beaucoup de Rowan Joffe, surtout qu’il avait mis tous les arguments derrière lui, pour nous offrir un film paranoïaque. Il n’en sera rien la faute à une intrigue qui trouve de moins en moins d’intérêt à nos yeux. Pourtant, le tout commençait très bien. L’introduction du film est parfaitement tenue et se révèle être même très efficace. L’intrigue a un bon rythme et elle tient quelques rebondissements qui sont intéressants, ce qui est plutôt cool. De plus, le casting est très beau et en particulier Nicole Kidman qui excelle en femme perdue. C’est bien simple, la comédienne donne tout ce qu’elle a pour le rôle. On remarquera aussi un Colin Firth à contre-emploi, ce qui lui va très bien. Et enfin, on trouve un charismatique Mark Strong, même si le personnage est quelque peu sous exploité. On notera que le tout est très bien filmé et mis en valeur.

Vous l’aurez donc compris, le film de Rowan Joffe a des qualités pour lui et elles lui sont indéniables. Mais voilà, un bon casting, une belle introduction et un bon rythme ne font pas un film. Le gros problème d’ »Avant d’aller dormir« , c’est qu’à force de vouloir surprendre, il finit par être contreproductif et finalement, il n’y a bien qu’un rebondissement qui est vraiment intéressant et qui offre un tout autre visage au métrage.

Ensuite, « Avant d’aller dormir« , c’est aussi une intrigue qui est vraiment tirée par les cheveux. C’est une intrigue qui plus elle avance et moins on a tendance à y croire. Ca s’enlise, ça manque de caractère, c’est très linéaire et Rowan Joffe, à force de tirer sur la corde du n’importe quoi, finit par nous perdre. On suit alors son film du coin de l’œil avec la curiosité de savoir ce qui peut encore arriver à ces personnages.

« Avant d’aller dormir » est donc une belle déception, et une belle déception qui plus est porte très bien son titre. Peu intéressant, bien trop tordu pour être plausible, dégageant peu d’ambiance ou de tension pour un thriller (on passera sur les deux/trois jumpscares ridicules), Rowan Joffe loupe son coche et déçoit de bout en bout. En espérant qu’il se rattrape avec la suite de sa carrière.

Note : 07/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net