Comme des Bêtes 2 – Pas Wouf

Titre Original : The Secret Life of Pets 2

De: Chris Renaud et Jonathan Del Val

Avec les Voix Originales de Patton Oswalt, Kevin Hart, Harrison Ford, Eric Stonestreet

Année : 2019

Pays : Etats-Unis

Genre : Animation

Résumé :

Le Fox-Terrier Max doit faire face à un grand bouleversement : sa propriétaire Katie s’est mariée et a eu un adorable bébé, Liam. Max est tellement obsédé par la garde du petit, qu’il en développe des troubles obsessionnels du comportement. Lors d’une excursion en famille dans une ferme, Max et le gros Duke vont faire la connaissance de vaches souffrant d’intolérances aux canidés, de renards hostiles et d’une dinde monstrueuse, ce qui ne va pas arranger les tocs de Max. Heureusement il va être conseillé par le vieux Rico. Ce chien de ferme aguerri le pousse à dépasser ses névroses, afin de trouver l’Alpha qui sommeille en lui et laisser le petit Liam respirer.
Pendant ce temps, alors que son maître est absent, Giget, la petite Loulou de Poméranie, essaie de sauver le jouet préféré de Max d’un appartement infesté de chats avec l’aide de l’imposante Chloe, devenue complètement accro à l’herbe à chat.
Pompon, l’adorable petit lapin complètement cintré, pense qu’il a des superpouvoirs depuis que sa propriétaire Molly lui a acheté un pyjama de super héros. Mais quand Daisy, une Shih Tzu téméraire, vient l’embarquer pour une mission périlleuse, il lui faudra rassembler tout son courage pour devenir le héros qu’il n’était pour l’instant que dans ses fantasmes.
Max, Pompon, Gidget et le reste de nos petits amis trouveront-ils le courage d’affronter leurs plus grandes peurs ?

Avis :

En 2016, Chris Renaud, co-réalisateur de films comme les « Moi, moche et méchant » ou « Le Lorax« , créait la surprise avec ce petit film d’animation qui mettait en scène nos animaux domestiques. Très joli succès au box-office, le film était est un sympathique moment de divertissement. Alors bien entendu, comme le succès fut au rendez-vous, les studios Illumination et Chris Renaud n’ont pas voulu lâché le filon comme ça, et très vite une suite est mise en chantier. « Comme des bêtes 2 » est un film que j’avais très envie de voir, car j’avais apprécié le premier et au-delà d’apprécier, ce premier avait été une surprise, dans le sens où j’y avais été un peu par hasard, sans rien en attendre pour le coup et j’en étais ressorti enchanté.

« Comme des bêtes » avait une belle qualité, c’est qu’il se suffisait a lui-même et une fois arrivé à la fin, le film n’avait nullement besoin d’une suite. Pourtant, comme je le disais, succès oblige, une suite est mise en chantier et malgré mon envie de voir cette suite, histoire de retrouver ces personnages que j’avais apprécié, « Comme des bêtes 2 » avait tendance à me faire peur, car il lui fallait faire aussi bien que le premier film et si cette suite est dans un sens réussie, elle demeure aussi une toute petite déception, dans le sens où elle va apparaitre comme anecdotique et hormis deux ou trois gags très bien trouvés qui vont rester en mémoire, ce n’est pas sûr que le film en lui-même marque autant…

Max et Duke mènent une vie des plus paisibles aujourd’hui auprès de leur maîtresse adorée. Un jour, Katie rencontre Chuck, et elle en tombe amoureuse. De leur amour va naître Liam et si au départ Max a beaucoup de mal à accueillir ce bébé dans son quotidien, très vite Liam devient le second amour de sa vie. Dans le but de protéger Liam des dangers de la ville, Max devient paranoïaque et tout se complique quand Katie et Chuck les emmènent en vacances à la campagne…

Trois ans après le premier film « Comme des bêtes« , voici que débarque dans nos salles sa suite. Une suite qui s’annonçait assez fendard au vu des différents teasers de la campagne de promotion. Profitant d’une avant-première, j’ai été voir ce que Chris Renaud et Jonathan Del Val nous avaient concoctés. Reprenant en grande partie les mêmes ingrédients que pour le premier film, « Comme des bêtes 2 » est très loin d’être un film désagréable, même s’il va demeurer un poil décevant, car il a tendance à s’éparpiller dans tous les sens.

Bon, visuellement, cette suite est pile dans le prolongement du premier. Les graphismes sont magnifiques, l’animation est sans faille et le spectacle qu’on recherchait est au rendez-vous. Avec ce film, l’une de ses faiblesses devient l’une de ses forces quand on reste du côté de la mise en scène. L’intrigue évoluant dans plusieurs milieux, outre le fait que les deux réalisateurs nous embarquent dans un divertissement qui n’arrête pas une minute, on s’amusera des différentes ambiances que le film peut procurer. On appréciera tout particulièrement les moments à la campagne dans cette ferme, loin de New-York. Des moments qui sont de petits délices, aussi bien visuellement dans les détails que dans les idées de mise en scène.

Mais voilà, comme je le disais, ce qui fait l’une des forces de « Comme des bêtes 2 » est aussi l’une de ses faiblesses et par ici, je parle non pas de son scénario, mais de ses histoires. Partant sur plusieurs sentiers, le film se scinde en trois intrigues qui sont amusantes quand on les prend à part les unes des autres. Trois histoires qui nous réservent de l’humour (ce qui tourne autour de Bridget et sa transformation en chat est terrible) et des moments plus attendrissants, l’évolution du personnage de Max portant une jolie morale à la fin par exemple. Mais ces trois histoires laissent aussi un sentiment de fourre-tout, comme si le film ne savait pas quoi raconter avec la seule évolution de Max, du coup les scénaristes ont décidé de raconter plusieurs choses en même temps, et outre l’aventure qui peut être divertissante sur l’instant, on se demande finalement où ils veulent en venir. Pourquoi nous raconter toute l’intrigue autour du cirque finalement ou encore ce qui arrive au personnage de Bridget ? Certes, c’est drôle, mais sur le tout, c’est très anecdotique et malgré quelques bons gags, de bons sentiments et des évolutions tout comme des retrouvailles sympathiques, ce second volet se regarde et s’oublie et c’est dommage.

Le premier film se suffisait à lui-même, et cette suite n’était donc pas nécessaire, et si elle est amusante et bien faite, si on prend plaisir à retrouver ces personnages, si l’on ne s’ennuie pas devant non plus, finalement, hormis quelques instants, « Comme des bêtes 2 » est un film qui s’oubliera assez vite.

Note : 14/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net