Elfes T.01 – Le Crystal des Elfes Bleus

Auteurs : Jean-Luc Istin et Kyko Duarte

Editeur : Soleil

Genre : Fantasy

Résumé :

Les Elfes bleus d’Ennlya, une petite ville portuaire du Nordrenn, ont tous été massacrés ! L’Elfe bleue Lanawyn et Turin, un homme réputé, enquêtent alors que toutes les pistes mènent vers un clan d’Yrlanais, ces Hommes du nord qui haïssent les Elfes.
Dans la cité île Elsemur, Vaalan une jeune Elfe bleue passe l’épreuve de l’eau des sens. La mère prophétesse voit son avenir proche, un avenir lié au crystal sacré.
« Celui qui contrôle le crystal, contrôle l’océan. »
Cette annonce fait grand bruit et il se murmure que Vaalann pourrait être le messie que les Elfes bleus attendent depuis plusieurs générations…

Avis :

Les Terres d’Arran est une série concept qui a révolutionné les Editions Soleil en 2013. Au départ, seules les histoires sur les elfes faisaient partie de l’aventure. Depuis, la partie des Elfes compte plus de vingt-cinq tomes, et a été suivie par des sagas tout aussi géniales, qui se produisent dans le même univers. Celles des Nains, des Orcs et gobelins et des Mages, plus récentes, ont moins de titres à leur actif mais cela viendra en son temps. D’autres catégories se rajouteront peut-être au fil des années et selon l’inspiration des différents auteurs.

Contrairement à ces trois derniers thèmes, les bande-dessinées des Elfes ne détaillent pas une personnalité par tome mais plutôt un peuple dans son ensemble à chaque numéro. Ainsi, le lecteur suivra les aventures des elfes bleus, des elfes sylvains, des elfes blancs, des semi-elfes et des elfes noirs et ce, une fois par cycle de cinq histoires. En effet, les chapitres un, six, onze, seize et vingt-et-un racontent les péripéties des elfes bleus, les deux, sept, douze et vingt-deux, les facéties des elfes sylvains, etc. De plus, chaque peuplade est prise en charge par un auteur et un dessinateur bien spécifiques, ce qui donne à la série des dessins variés, des tons multiples et des intrigues toujours plus étonnantes les unes que les autres.

Les histoires se suivent et les peuples peuvent aussi interagir entre eux. Chaque histoire sur une ethnie peut se lire indépendamment des autres, même si certains liens avec d’autres fratries ou évènements pourront échapper au lecteur, sans toutefois gâcher la lecture. Les Editions Soleil ont créé une fresque épique et belle, riche et complexe, aux dessins grandioses et aux aventures palpitantes, que le site lavisqteam.fr critiquera pages après pages, tomes après tomes.

Jean-Luc Istin, un auteur déjà souvent cité ici, notamment pour ses bande-dessinées sur le monde arthurien, débute l’aventure en nous plongeant dans l’univers des elfes bleus. Il nous dépeint une enquête bien mystérieuse pendant laquelle le sang-froid d’une des héroïnes sera mis à rude épreuve, ainsi que celui de son compagnon humain, notamment à cause d’autres Hommes qui détestent les elfes. Les réactions de ces humains, bien que clichées de premier abord, sont heureusement plus subtiles quand on s’y intéresse plus avant et se développent au fil de l’intrigue.

L’univers des elfes bleus est lié, sans aucune surprise, à l’eau. L’ambiance et les dessins de Kyko Duarte sont sublimes et nous plongent avec délice dans une atmosphère proche de la nature et des créatures des profondeurs. On ressent cette harmonie avec l’océan et les îles-cités sont magnifiques. De nombreux plans larges agrémentent la lecture et permettent au lecteur de s’évader devant des décors somptueux.

Tout tourne autour du Crystal, dont on ne sait finalement pas grand-chose, même après lecture de ce tome. L’auteur avance quelques pistes mais garde bien d’autres mystères dans sa besace, dosant un suspense appréciable. L’histoire se découpe en deux parties, d’abord indépendantes puis qui finiront par s’associer pour étonner le lecteur par des rebondissements stupéfiants. D’une part, la majestueuse Lanawyn à la peau bleue, accompagnée de l’homme Turin, s’associent pour élucider le mystère du massacre des habitants de la ville d’Ennlya. D’autre part, la jeune Vaalann part à la poursuite de son destin de prêtresse et saute dans les eaux limpides pour peut-être devenir le prochain guide de son peuple.

Les deux équipées sont bien menées, habilement agencées, et l’alternance se fait de manière limpide. Le lecteur est autant intrigué par les périples sous-marins de Vaalann et le côté initiatique et mystique de sa quête, que par les discussions politiques et engagées de Lanawyn. Les deux héroïnes sont assez développées pour que l’on commence à s’attacher à elles. Turin est aussi un personnage intéressant, contrairement aux autres humains belliqueux qui peuplent les alentours. Son intelligence et le fait que ses mots soient porteurs d’une philosophie de partage, nous montre que les Hommes ne sont pas tous contre les elfes et qu’ils peuvent aussi vouloir cohabiter en paix.

On ne s’ennuie pas pendant la lecture tant tout s’enchaîne. L’enquête policière, bien que manquant quelque peu d’originalité, et étant trop vite terminée, amène des réflexions et une fin satisfaisante, qui se lie irrémédiablement à la recherche de Vaalann. Les deux sous-intrigues se finissent sur une bonne note et laissent prévoir une suite intéressante, qui s’installera dans le tome six ! L’écriture est fluide et limpide, agréable à suivre, malgré de gros pavés par endroits. Ce tome un est une vraie réussite et nous montre, une fois de plus, le talent de Jean-Luc Istin à nous immerger dans un univers fantastique et plein de surprises.

 Bien que le thème des elfes soit vu et revu en littérature de fantaisie, cette série offre de nouvelles perspectives et des personnages captivants. Entre politique et religion, entre réflexion et intuition, notre cœur balance… Lanawyn découvrira-t-elle qui a tué les habitants d’Ennlya ? Vaalann réussira-t-elle à passer toutes les épreuves ? Vous le saurez en plongeant dans les eaux où se cache le Crystal des elfes bleus…

Note : 18/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net