novembre 30, 2020

La Légende d’Améthyste T.01 – Steve Allister

Auteur : Steve Allister

Editeur : Nombre7 Editions

Genre : Fantasy

Résumé :

Gabriel, jeune auteur, présente avec beaucoup d’appréhension, son manuscrit à une maison d’édition.
Suite à des circonstances particulières, le jeune écrivain se retrouve impliqué dans l’histoire de son propre roman. Étrange, n’est-ce pas ?
Entre loup garou, magie et vampire, Gabriel devra faire face à sa propre destinée, non sans avoir lutté contre cette folie qui l’entraîne dans son tourbillon.

Avis :

La légende d’Améthyste est un roman à l’univers intéressant, qui navigue entre mythologies, mythes celtiques, nordiques et fantaisie classique ou héroïque. La lecture fait penser à un conte pour enfants car les phrases sont simples, courtes et vont droit au but. L’auteur ne s’embête pas à décrire les personnages ou les lieux. Il le fait de manière succincte et avec un minimum d’informations pour que l’on sache tout de même qui est qui. Le lecteur se repère tant bien que mal même si la tâche se complique à partir du milieu du roman.

Les actions paraissent un peu confuses car tout s’enchaîne trop vite et il manque des étapes de transitions entre chaque plan. Les phrases courtes et à verbes d’action finissent par être désagréables à lire car elles manquent cruellement de formulation et de rythme, et que les répétitions des prénoms sont trop nombreuses, embourbant le lecteur qui risque d’abandonner ou de tourner les pages pour souffler un peu. Les premières pages du livre ne sont pas aussi pénibles à lire car l’auteur prend davantage son temps même si les phrases restent construites de la même façon. Ce genre d’écriture est, certes particulier, mais reste un travail de style intéressant quand le récit se suit bien. Plus on avance dans l’histoire, et plus l’auteur accélère, ajoutant des personnages et des lieux en nous les présentant à peine, étouffant le lecteur par des phrases accélérées et des actions qui partent dans tous les sens.

L’intrigue qui débutait de manière plutôt originale se termine par des sauvetages et des combats inintéressants qui ne donnent pas envie de connaître la suite. Cela est dommage car on perd l’essence même de la légende d’Améthyste, une jolie histoire associant trois peuples bien différents et aux origines complexes. L’histoire d’amour est plutôt bancale et naïve, avec un personnage principal qui perd en crédibilité au fil des chapitres et une jeune fille transparente, sans saveur. Les compagnons de ce couple sont aussi plutôt clichés, navigant entre des guerriers au grand cœur et des magiciens sages. Le lecteur ne parvient pas à s’attacher et tout ce qui se passe ne l’atteint alors pas. Le fait que les personnalités ne soient pas vraiment décrites, nous les font percevoir comme très simplistes et peu captivantes.

Le roman est bourré de fautes d’orthographe, et en aligne parfois une dizaine juste une page. Quand on sait que le livre ne fait même pas deux cents pages, cette constatation fait peur et rend la lecture très désagréable. Le style particulier de l’auteur aurait pu être apprécié à sa juste valeur s’il n’était pas parcouru d’autant de fautes, dont certaines sont vraiment choquantes. Ce constat est inquiétant pour la maison d’édition qui publie des ouvrages sans les corriger, se risquant à une mauvaise réputation chez ses lecteurs.

En plus des fautes d’orthographe, certaines phrases paraissent mal formulées, comme s’il manquait des mots. Les erreurs de syntaxe ajoutées aux fautes ne font pas du tout apprécier le roman qui laisse nous questionner sur l’effort fait par l’auteur pour nous conter son histoire. Était-ce réellement un style ou cela est-il plutôt le signe de l’incapacité de l’auteur à raconter ce qu’il a en tête ? Tous ces éléments gâchent profondément ce roman qui partait bien et dont certaines idées étaient innovantes. Pour couronner le tout, de nombreuses erreurs au niveau des temps de conjugaison sont faites, de telle sorte que, parfois, on ne sait plus si ce qui est raconté est sensé se produire dans le passé ou non.

Le tome un de La légende d’Améthyste mériterait une réédition, sans aucune faute et avec de multiples corrections. Le style de l’auteur pourra alors être suivi sans gêne, surtout que ce dernier innove à certains endroits, notamment en s’intégrant lui-même dans l’histoire, ce qui n’est pas courant. Le récit mériterait des explications supplémentaires, pour mieux décrire les personnages et pour mieux nous expliquer les origines de chacun des peuples, qui ne sont mis en valeur que très peu de temps alors qu’ils sont la force de ce livre. La fin stéréotypée de l’ouvrage déçoit également et tous ces éléments font de ce livre une mauvaise surprise.

Il est à espérer que la suite de La légende d’Améthyste se déroule sous de meilleurs auspices.

Note : 7,5/20

Par Lildrille

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.