mars 3, 2021

Saw V

18996471

De : David Hackl

Avec Tobin Bell, Costas Mandylor, Scott Patterson, Julie Benz

Année : 2008

Pays : Etats-Unis

Genre : Horreur

Résumé :

Dans ce nouveau volet de la saga Saw, il semble que Hoffman soit le seul héritier du pouvoir du Tueur au puzzle. Mais lorsque son secret risque d’être découvert, il n’a pas le droit à l’erreur et doit éliminer chaque menace. Les pièges vont se multiplier pour se refermer, inexorablement, en déclenchant autant de frissons que de cas de conscience…

Avis :

On a toujours tendance à en faire trop. Et cela, que ce soit dans la production de bouffe, avec tout le gaspillage, dans la surenchère de consommation, ou encore dans les choses qui se vendent bien. Ne nous leurrons pas, un film peut-être très bon, voire exceptionnel, s’il ne se vend pas, s’il ne fait pas d’entrées, il n’aura jamais de suites. Par contre, un film peut-être mauvais, bien fonctionné, et avoir droit à une ou des suites. C’est un système un peu perverti et bien pourri auquel on a droit, un système où le fric prévaut sur la qualité, mais c’est ainsi. Si la saga Saw avait bien démarré avec un premier film excellent et efficace et un deuxième métrage en dessous, mais assez bien troussé, le reste est une descente infernale vers des abysses de nullité et de vide ancestral. Et c’est bien avec ce genre de saga que l’on voit que le pognon est plus important que la qualité. Alors que l’on pensait que le quatrième épisode touchait le fond, ils ont réussi à faire encore plus mauvais avec le 5, une prouesse technique très difficile, mais réussie !

images

Merde, j’ai dépassé l’horaire de ma pilule !

Comment faire pire que le précédent qui était déjà tape à l’œil et putassier ? C’est bien simple, on reprend les ingrédients du premier, on garde les pires acteurs, on remet en place des gens piégés sans aucun sens et on en fait un film de 90 minutes. Ce cinquième épisode débute exactement là où le 3 s’est arrêté. On retrouve l’agent Stram qui va suivre un parcours jusqu’à un piège mortel. Il se retrouve la tête dans un aquarium et cela se remplit petit à petit. In extremis, il se fait une trachéotomie avec un stylo et se sauve la vie. Il va mener une enquête pour retrouver le nouveau tueur et se rapproche dangereusement de la vérité. En parallèle de ça, on trouve 5 personnes coincées dans une pièce aux prises avec un piège mortel. Il va s’ensuivre une série de pièces qui va couter la vie à plusieurs personnes, mais aussi les divagations personnelles du tueur et une enquête qui essaye vainement de ressembler à celle du premier. En gros, il n’y a rien de logique, c’est juste un fourre-tout horripilant qui essaye de faire du gore et un peu d’intelligence sans jamais y réussir.

Là où l’on voit que le film ne sert strictement à rien, c’est qu’il tente de faire des liens avec les autres films, mais que cela tient à peine debout. Exploitant les mêmes filons que les autres films, David Hackl essaye de distiller une ambiance poisseuse et dérangeante. Sauf que rien n’est fait pour appesantir l’atmosphère, et ce ne sont pas quelques moments gores parfois grotesques, à l’image du premier piège avec le pendule (peut-être essayant vainement de nous rappeler les films d’angoisse avec ce piège si connu) dont la résolution est improbable que cela va rendre le film plus intéressant. La réalisation est vraiment dégueulasse et on sent que le monsieur n’a pas vraiment d’idées. On a droit à un gros clip de métal avec tous les clichés qui vont avec, comme des accélérations sur des têtes qui hurlent en bougeant de droite à gauche ou encore des caméras qui tournent autour d’un piège en faisant des effets de zoom complètement inutiles. Bref, on l’aura compris, il ne faut pas s’attendre à une ambiance particulière, puisque nous sommes dans un torture-porn très classique.

saw1

Il manque les poissons rouges !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mais le pire dans toute cette mélasse indigente, c’est le néant des personnages et des acteurs. Il faut croire que les producteurs n’ont rien compris car ils prennent les pires personnages des épisodes précédents. En même temps, ils sont prisonniers de leur propre bêtise, créant des personnages inutiles et se devant de les recycler pour faire des suites un tant soit peu crédibles. Costas Mandylor reprend le rôle de l’agent de police qui suit les traces de Jigsaw et comme à son habitude, il est d’une médiocrité incroyable. Il fait part d’un non-jeu et d’une absence de charisme qui sont d’une telle flagrance que l’on ne peut pas comprendre comment les responsables de casting ont pu laisser passer ça. A ses côtés, Scott Patterson est tout aussi mauvais essayant de faire un Danny Glover version Saw premier du nom et n’arrive pas à l’égaler tant il est mauvais acteur. Alors après, que reste-t-il ? Les quelques apparitions fantomatiques de Tobin Bell dans une sorte de conscience de supermarché pour le nouveau tueur. Un groupe de gens sans intérêts qui vont dans des pièges ridicules où l’on voit comme le nez au milieu d’une figure que tout le monde peut s’en sortir, sauf eux ! Et Julie Benz, la sublime Rita de Dexter, qui fait une prestation ridicule et qui n’est pas à son honneur.

Alors il est vrai que l’on regarde les Saw pour le côté gore et pas forcément pour le côté intelligent. Le problème, et c’est visiblement ce que les producteurs n’ont pas compris, c’est que si l’on veut voir du gore, on se rend dans un abattoir ou dans une boucherie et pas dans une salle de cinéma. Alors là, on peut déballer quelques saloperies crades comme un homme coupé en deux de manière lente, un type qui se fait exploser la tronche, deux personnages qui se font couper le bras longitudinalement, ou encore une décapitation. Malheureusement, cela en devient grotesque et n’apporte franchement rien à un scénario déjà vide. La réalisation n’aide pas à rendre ces effets crédibles, préférant gesticuler dans tous les sens. A la longue, à force d’être pris pour des cons, on commence vraiment à sentir de la colère poindre le bout de son nez.

Saw5_09

C’est con que Rocco ne soit pas dans le film, sa bite aurait suffi à remplir le bol de sang…

Au final, Saw 5 est une vaste fumisterie, confinant la série dans les méandres de la médiocrité et qui visiblement aura du mal à s’en sortir. Coincé avec des personnages débiles, des acteurs mauvais et un scénario creux, le film ne propose rien de neuf et n’est réservé qu’aux amateurs de gore sans fond. Pire que cela, ce film démontre que l’on peut faire des sorties en salle avec une qualité de série télévisée allemande. Une vraie purge !

Note : 01/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

TrasherNote de Trasher: 00/20 C’est pas bientôt fini!

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.