The IT Crowd Saison 1

D’Après une Idée de : Graham Linehan

Avec Chris O’Dowd, Richard Ayoade, Katherine Parkinson, Christopher Morris

Pays: Grande-Bretagne

Nombre d’Episodes: 6

Genre: Comédie

Résumé:

Chez Reynolds Industries, les hautes tours de l’entreprise sont remplies de beaux et heureux employés qui ne tarissent pas d’histoires de succès. Sauf ceux qui travaillent dans le sous-sol : le département du support informatique. Alors que leurs collègues évoluent dans un cadre magnifique, Jen, Roy et Moss doivent se contenter d’une cave sombre et horrible, et se battre pour en faire un environnement vivable…

Avis:

Graham Linehan n’est pas vraiment connu chez nous, mais si on traverse la manche, cet Irlandais natif de Dublin est un scénariste et showrunner des plus renommés. S’il bosse tout d’abord comme scénariste sur diverses séries dans les années 90 et début 2000, c’est en tant que showrunner qu’il va se faire connaître et surtout offrir de très belles heures à la télévision britannique avec notamment The IT Crowd qui est sa deuxième création et qui demeure de loin sa plus populaire, au point d’en être culte.

Série qui a révélé des comédiens comme Chris O’Dowd, Katherine Parkinson ou encore le comédien et réalisateur Richard Ayoade, cela faisait longtemps que je voulais découvrir « The IT Crowd« . Disponible sur Netflix depuis peu, je dois dire que cette première saison a été loin de me décevoir. Drôle, absurde, folle, britannique, cette première saison composée de six épisodes d’une vingtaine de minutes chacun se déguste avec plaisir. Entre rire et larmes, « The IT Crowd » jouit de cet humour So Bristish, que seul nous amis d’outre-manche savent le faire et une fois la saison envoyée, on en redemande !

Chez Reynolds Industries, tout est parfaitement réglementé, et chaque employé est à sa place. Chez Reynolds Industries, plus on monte dans les étages et plus les fonctions sont importantes. Chez Reynolds Industries, dans les sous-sols, se trouve l’assistance informatique, une cellule tenue par Roy et Moss, deux mecs d’une trentaine d’années qu’on peut qualifier comme de parfaits geeks. Le sous-sol, c’est leur monde, mais ce jour-là, ce royaume va être quelque peu chamboulé par l’arrivée de Jen, une jeune femme qui vient d’être embauchée, et qui se place comme leur supérieure. Le truc, c’est qu’elle n’y connaît rien en informatique.

Quand on regarde comme ça, il est vrai que suivre les mésaventures pleines de clichés de deux geeks d’un service de maintenance informatique dans une grande entreprise anglaise, ça peut avoir tendance à en freiner certains, mais c’est à un détail près, puisque « The IT Crowd« , c’est anglais et là, d’un coup l’idée devient excitante, parce que nos amis britanniques ont cet humour qui fait des ravages. Un humour qui ose tout, qui part bien souvent dans l’absurde avec ce genre de format-là et clairement « The IT Crowd » n’échappera pas à cette règle.

Tournant en format sitcom, cette première saison sans un sou s’avère être un petit moment de télévision absolument hilarant. Graham Linehan qui est le créateur, le scénariste et le réalisateur de cette première saison sait parfaitement ce qu’il veut faire avec « The IT Crowd » et il va très vite poser les bases de la série en présentant ses personnages comme rarement une série aura su le faire. C’est bien simple, en quelques minutes « The IT Crowd » a tout présenté, on a tout compris, et l’on devine très vite que la série va nous faire mal aux zygomatiques.

Dans ses scénarios, « The IT Crowd » c’est des sketches qui se suivent les uns à la suite des autres et ils sont tous ou presque, plus bons et cons les uns que les autres. Jouant beaucoup avec l’absurde, poussant le trait dans la caricature, offrant des situations, et même des épisodes, qu’on n’est pas près d’oublier, Graham Linehan nous fait rire aux larmes de bout en bout. Si on peut reprocher à la série un manque de fil rouge, ce dernier est très largement compensé par ces personnages crées qui sont tous géniaux et adorables. Franchement, comment ne pas adorer Roy, Moss, Jen, et tous ceux qui les entourent ? Non, c’est impossible et c’est avec plaisir et jouissance qu’on suit leurs bêtises, leurs aventures, leurs débats et autres rencontres derrière une certaine porte rouge. Bref, la série tient énormément sur ses personnages et par conséquence sur les acteurs géniaux qu’a réunis le showrunner. Katherine Parkinson est tordante (le coup des chaussures, j’en rigole encore), Chris O’Dowd est à mourir de rire, jouant abusivement et génialement de cet air bête qu’il sait si bien faire, quant à Richard Ayoade, c’est une sorte de Dieu de la punchline ! Et la série ne s’arrête pas à eux, puisqu’elle est aussi capable d’offrir d’autres personnages qui gravitent autour d’eux, qui sont tous aussi hauts en couleurs et cools.

Cette première saison offre donc tout ce que l’on est venu chercher quand on s’arrête sur un objet comme « The IT Crowd« . C’est con, c’est tordant, c’est bien dosé, c’est parfaitement écrit, ça se mange sans faim et une fois ces six premiers épisodes envoyés bien trop rapidement, on en redemande. Bref, c’est culte et dès la première saison, on comprend pourquoi.

Note : 16/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net