Clank!

Fiche Technique :

Auteur : Paul Dennen

Joueurs : 2 à 4

Durée : 1h

Type/Public : Chasse au trésor/Adulte

Age : 12 ans

Mécanique : Deck Building

Première Parution : 2017

But du Jeu :

Les souterrains sous la Tour du Dragon sont réputés pour être l’endroit le plus dangereux du Royaume. Seuls les roublards les plus intrépides peuvent s’y faufiler pour voler le Dragon et en revenir vivants pour raconter leur histoire.
C’est ainsi que vous et vos semblables avez mis en jeu votre réputation de voleurs pour relever le défi. Au cours du chemin, vous allez recruter des alliés et mettre la main sur des trésors. Mais un faux pas et… CLANK ! Le bruit risque d’attirer l’attention du dragon, et plus d’artefacts seront volés, plus cela augmentera sa fureur ! Soyez plus discret que vos compères, si vous espérez vous en sortir vivant…

Règles :

Au début de la partie, chaque joueur va choisir une couleur avec des petits cubes qui représentent la vie du personnage, mais aussi le bruit qu’il fait lors de l’exploration du donjon. Chaque joueur possède un deck de départ de dix cartes, qui sont identiques à chaque joueur. Dans ce deck, on trouve six cartes « cambrioler », deux cartes « faux pas », une carte pour avancer et une carte pour avancer en plus pour cambrioler. Sur le plateau, qui représente un château fort et son souterrain, on trouve divers lieux avec des trésors. Sur le côté du plateau, des cartes sont exposées pour être achetée par les joueurs lors de leur tour. En bas du plateau de jeu, un dragon noir est posé et il peut déclencher sa colère lors de certaines phases.

Le principe du jeu est très simple, il faut descendre dans le souterrain pour prendre le plus de trésor et vite remonter avant de mourir par la fureur du dragon. Si un joueur meurt dans le souterrain, ses trésors ne sont pas comptés. S’il meurt dans le château, ses trésors sont comptés. A partir du moment où un joueur sort du château, il ne reste alors que trois tours aux autres joueurs pour s’en sortir. Au début de chaque tour, le joueur actif pioche cinq cartes de son deck. Avec ces cinq cartes, il fait alors les effets écrits. Un faux pas fait mettre au joueur un cube de sa couleur sur le fanion du château. Lorsqu’une colère du dragon se déclenche sur un effet de carte ou de trésor, les cubes sont mis dans une bourse avec 25 cubes noirs et un joueur tire au hasard un nombre de cubes définis sur la piste du dragon. Les cubes noirs sont défaussés et ne font rien, les cubes de couleurs piochés font perdre des points de vie au joueur de la couleur associée. D’autres cartes du deck contiennent un pas, ce qui permet au joueur de se déplacer d’une case. Attention, pour traverser certaines cases, il faut parfois deux pas. Enfin, certaines cartes affichent un nombre sur un fond bleu, c’est le nombre de points que l’on peut dépenser pour acheter des cartes et ainsi construire son deck. Enfin, d’autres cartes sont des armes et permettent de tuer des monstres et de gagner des récompenses.

Sur le bord du plateau, six cartes sont affichées, et trois tas restent fixes. Les joueurs peuvent acheter une ou plusieurs cartes en fonction de leur nombre sur fond bleu. A chaque fois qu’une carte est prise, on doit attendre le tour de l’autre joueur pour la remplacer par une carte de la pioche. Ainsi donc, au fur et à mesure du jeu, les decks s’épaississent, deviennent plus puissants, mais peuvent aussi avoir leur lot de cartes inutiles. La partie se termine lorsqu’un joueur est sorti du château et qu’il reste trois tours aux autres pour remonter à la surface avec le plus de trésor possible. Celui qui a le plus de points remporte logiquement la partie.

Avis :

Les jeux de deck-building prolifèrent en ce moment (Seasons, 7 Wonders, Aeon’s End, etc…) et il faut trouver une vraie mécanique de jeu attirante pour se démarquer de la concurrence. Ainsi donc, Clank ! propose un univers connu de tous, à savoir le médiéval fantastique, mais avec de belles subtilités au niveau de la construction de son deck et des enjeux d’une partie. En effet, le jeu de Paul Dennen n’est pas qu’un simple deck-building, il est aussi une chasse au trésor avec énormément de possibilités pour marquer des points. Outre le fait de collectionner certaines cartes, on peut aussi combattre des monstres, piocher des bonus sur le plateau ou encore ramasser des trésors et encore plus si on prend un sac à dos. Bref, on peut alterner les stratégies pour marquer des points et c’est un plus indéniable.

Les chemins sur le plateau sont aussi multiples, il est donc compliqué de se marcher dessus et il y en aura pour tout le monde. Mais attention, il est très facile d’emprunter des chemins qui se croisent et c’est le premier arrivé qui sera le premier servi. C’est le petit point faible du jeu, l’absence d’interaction entre les personnages. On ne se bouscule pas, on ne se fait pas de mauvais coup et le seul préjudice que l’on peut commettre, c’est de prendre un trésor avant un joueur grâce à un bon tirage de cartes. Une chance qui peut être plus ou moins maîtrisée avec les cartes que l’on a achetées pour monter son deck et ainsi donc favoriser sa pioche. Il existe aussi différentes façons de gagner une partie. En effet, un joueur peut décider de descendre le plus rapidement possible pour prendre une paire de trésors et remonter aussitôt pour déclencher une fin de partie précoce et espérer voir ses adversaires mourir dans le souterrain et ainsi ne pas marquer de points. On peut aussi prendre son temps, descendre le plus profondément possible et remonter à la surface au dernier moment. Les prises de risques sont donc sympathiques et rajoutent une certaine tension sans pour autant énerver, puisque chaque joueur fait sa tambouille dans son coin.

Au niveau du matériel, Clank ! profite d’un design sobre sur le plateau qui peut en rebuter plus d’un. Les dessins ne sont pas vraiment explicites et on reste dans quelque chose de très cryptique. Cependant, le jeu se rattrape grandement avec les dessins des cartes qui sont très jolis en plus d’avoir un petit côté humoristique qui n’est pas pour déplaire et rajoute un aspect loufoque au jeu. L’ensemble est bien pensé et on se repère surtout grâce aux différents sigles présents sur les cartes, permettant une lecture rapide et fluide des différents effets.

Au final, Clank ! est un excellent jeu de deck-building et même un excellent jeu tout court. La multitude de façons de marquer des points et son côté fun et rapide lui octroie une place de choix dans ce genre de mécanismes qui devient un peu redondant. Ici, les règles sont nombreuses mais simples à assimiler et le plaisir de jeu est quasiment immédiat, surtout lorsque l’on commence à avoir un deck conséquent avec des cartes de plus en plus puissantes. Bref, un joli coup de cœur pour un jeu qui possède déjà deux extensions et un stand-alone dans l’espace !

Note : 17/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net