Ash Vs Evil Dead Saison 3

D’Après une Idée de : Sam Raimi

Avec Bruce Campbell, Ray Santiago, Dana DeLorenzo, Lucy Lawless

Pays: Etats-Unis

Genre: Horreur, Comédie

Nombre d’Episodes : 10

Résumé :

Alors qu’il vit caché depuis 30 ans, Ash se voit contraint de reprendre du service et d’affronter ses démons. Au sens propre comme au figuré. Mais cette fois, il n’est plus seul pour combattre les forces du Mal.

Avis :

La saga Evil Dead prend racine en 1981 lorsque Sam Raimi, alors fraîchement diplômé, décide de faire un premier film d’horreur avec les moyens du bord. Il en naîtra un objet assez incroyable, très noir, très dépressif, mais profondément inventif, ce qui lui valut rapidement le titre de film culte. Six ans plus tard, on propose au réalisateur de faire une pseudo suite à son film, avec plus de budget. C’est alors qu’Evil Dead 2 voit le jour, plus burlesque, plus fou et allant chercher l’inspiration du côté de la comédie burlesque et gore. Le film fut un succès, un troisième film vit le jour six ans plus tard encore, appuyant l’aspect comique pour clôturer une saga d’une grande qualité. Et c’est de ce statut de licence culte qu’est venue l’idée à Sam Raimi d’adapter ses films en série, avec Ash Vs Evil Dead. Continuant son exploration de la mythologie et restant dans la comédie gore, les deux premières saisons furent une excellente surprise. Irrévérencieuses, sales, drôles, burlesques, ces saisons furent un véritable petit bonheur à suivre. Pour autant, Starz, qui diffusait la série, a pris la décision de tout arrêter après la saison 3, ce qui déchaina un torrent de haine auprès des fans. Mais que vaut réellement cette saison, et l’arrêt n’est-il finalement pas une bonne chose ?

Dès le départ, on ne sait pas trop où veut en venir la série, ou tout du moins cette saison. On tombe dans un lycée, le Necronomicon se retrouve encore une fois dans les mains de Ruby et les deadites refont surface. Ash reprend donc du service et il va découvrir qu’il possède une fille. Suite au décès prématuré de sa mère, Ash doit donc s’occuper de sa fille, qui le prend pour un psychopathe, tout comme la moitié de la ville. De son côté, Ruby revêt l’apparence d’une conseillère d’éducation et essaye de manipuler la fille d’Ash. On aura aussi une sombre histoire de chevaliers servants prenant Ash pour un messie, un élu. Et cela sans compter sur l’apparition de de nouveaux monstres, et des enjeux qu’imposent Ruby qui n’ont aucun sens. Pour la faire courte, l’histoire de cette troisième saison est un joyeux bordel qui ne colle pas à grand-chose et qui, surtout, fait dans la redite. Encore une fois c’est le livre qui est au centre des intérêts, encore une fois, Ruby manipule tout le monde pour arriver à ses fins que l’on ne comprend pas. Encore une fois la saison va partir dans la surenchère et tenter d’approfondir, de manière très superficielle, les autres personnages de la série. Et c’est bien là que le bât blesse.

Si Ash reste le personnage central, le showrunner a cru bon de lui donner une fille pour travailler son aspect paternel. Un côté qui lui est étranger, puisque Ash est un éternel égoïste qui n’a que faire des autres. Il va alors devoir faire des efforts et en un sens, cela donne un autre sens à sa bataille. Le problème, c’est que sa fille est un boulet qui passe son temps à se plaindre, à crier et à prendre du sang dans la gueule. L’écriture est faite à la truelle, et les retournements de situations sont complètement grotesques. En fait, même si Evil Dead joue constamment la surenchère, il n’y a rien de crédible dans la relation père/fille qu’ils essayent d’entretenir. Pablo, fidèle bras droit d’Ash, devient alors un Brujo Especial, mais ce pouvoir ne lui sert strictement à rien, hormis meubler quelques épisodes et faire de lui un ouvreur de failles vers les mondes obscurs. Le pire revient à la pauvre Kelly, qui fait de la figuration, passant une longue partie de la saison à être morte. Si les personnages sont donc mal écrits, il en est de même pour leur motivation, car même s’ils suivent généralement Ash, ils ne sont ici que des faire-valoir et leurs segments sont réduits comme peau de chagrin. C’est dommage.

Alors bien évidemment, Ash Vs Evil Dead saison 3 garde l’aspect irrévérencieux de la série. On aura droit à des moments complètement barrés qui génèrent toujours autant de rire. On peut par exemple citer le moment dans la banque de sperme qui est absolument ragoutante, mais qui fonctionne à plein régime. Il y a aussi tout un délire avec les transformations des monstres. On aura droit à plusieurs moments d’anthologie, mais aussi à des créatures extrêmes, comme ce démon qui fusionne avec tout ce qu’il touche. On peut aussi évoquer le passage avec le visage de Pablo sur la jambe de Kelly, qui se révèle finalement assez drôle, mais si très cheap. La série continue à garder son aspect comédie gore burlesque avec des fulgurances qui font honneur à la saga. Malheureusement, tout ça est plombé par la caractère insupportable d’Ash, qui ne se révèle qu’à la toute fin et par une conclusion qui laisse le cul entre deux chaises. En effet, la saison se termine sur une révélation finale qui appelle à une quatrième saison, qui ne verra jamais le jour et qui frustre plus qu’autre chose. Mais d’un autre côté, quand on voit la qualité mitigée de cette saison et l’univers dystopique qui devait y avoir dans la suivante, on ne peut peut-être que se réjouir de cet arrêt soudain.

Au final, la troisième saison d’Ash Vs Evil Dead est plutôt une déception, surtout si on la compare aux deux saisons précédentes. On ne peut pas reprocher à Sam Raimi de trahir sa licence, car l’esprit et l’énergie sont toujours présents, mais les personnages manquent de finesse d’écriture et leur évolution n’est pas toujours très intéressante. On notera aussi une histoire foutraque, parfois incohérente ou redondante, qui a bien du mal à garder l’intérêt du spectateur éveillé. Bref, une saison bien en deçà des précédentes, et on ne peut qu’être triste à l’idée que cela se finisse sur une note moyenne…

Note : 11/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net