Santa Clarita Diet Saison 3

D’Après une Idée de : Victor Fresco

Avec Drew Barrymore, Timothy Olyphant, Liv Hewson, Skyler Gisondo

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie, Fantastique

Nombre d’Episodes: 10

Résumé:

Joel et Sheila sont mariés. Tous deux agents immobiliers, ils vivent dans l’insatisfaction de leur petite routine tranquille à Santa Clarita, une banlieue de L.A., jusqu’au jour où Sheila subit une transformation spectaculaire qui les attire vers la mort et la destruction… pour le pire et surtout pour le meilleur !

Avis :

La saison 3 de Santa Clarita Diet commence sur les chapeaux de roue et se termine en apothéose ! La série ne s’essouffle pas du tout, bien que le côté absurde soit moins présent dans ces nouveaux épisodes. Effectivement, le personnage de Sheila se cherche et tente de trouver un but à sa vie. Les sujets abordés sont ainsi plus profonds, davantage philosophiques et très touchants. La vie de morte-vivante n’est pas si simple à gérer et à accepter. Pourquoi l’a-t-on faite ainsi ? A quoi bon vivre en étant immortelle si ce n’est pas pour accomplir des prouesses ou aider l’humanité ? Les questions déroutent et leur cohérence, tout comme leur utilisation dans les intrigues, font voir la série sous un autre angle.

La saison 3 commence précisément là où la saison précédente s’arrête. La saison 2 se terminait sur un revirement de situation tout à fait génial. Le couple avait été pris sur le fait par l’agent Anne Garcia, en train d’enterrer un cadavre dans le désert. Contre toute attente, la jeune femme avait tout compris de travers ! Selon elle, Sheila n’est pas une simple morte-vivante tueuse d’hommes mais une messagère céleste descendue sur Terre pour annihiler les mauvaises personnes. Sheila n’avait pas pu s’empêcher de tout approuver pour sauver leur peau et Anne les vénère maintenant à plein temps.

Cette mauvaise interprétation sert bien le couple dans les premiers épisodes et la situation est à la fois absurde, amusante et bien utile pour nos héros. Effectivement, les talents d’Anne pour débusquer les criminels vont bien les aider. L’actrice Natalie Morales est épatante dans ce rôle. On lit dans ses yeux tous les questionnements qui remettent en doute ses croyances, tout comme la ferveur qu’elle ressent en aidant Sheila et en sachant aider Dieu. Tous ses faits et actions sont déroutants mais crédibles. C’est d’ailleurs grâce ou à cause d’elle, que le personnage de Sheila va sérieusement réfléchir à sa place dans le grand dessein de l’univers.

En plus de jouer les Dieux, le couple n’en finit pas d’avoir des ennuis. Tout ce qui tourne autour d’Anne n’est pas le centre de la saison et c’est tant mieux. Il aurait été dommage que ce soit le cas. Les scénaristes ont bien su doser cette partie pour nous faire aussi voyager ailleurs.

Un nouveau « méchant » fait son apparition. Un certain russe, au nom bien typé et imprononçable, se met à les poursuivre pour des raisons suspectes et met leur vie en danger. Ses acolytes sont des clichés de sbires un peu stupides mais cela passe très bien étant donné l’intelligence avec laquelle tout est mis en place. Le charisme du russe est intéressant et le personnage intrigue assez pour alpaguer le spectateur. Il n’apparaît cependant pas très complexe, contrairement à d’autres ennemis du couple faisant partie des Chevaliers de Serbie.

Le thème des Chevaliers de Serbie prend une grande place dans cette saison. On en apprend plus sur eux, leurs origines, leurs objectifs et leurs manières d’agir. Joel aura un rôle génial dans cette affaire et en surprendra plus d’un ! Le personnage de Joel est un pilier captivant qui nous aide à nous attacher au couple. Sa spontanéité est rafraîchissante. Tout ce qu’il endure le perturbe, le rend dingue ou inquiet mais il vit avec et fait tout pour atteindre le bonheur avec sa famille. Les messages sont beaux et ses réflexions sur l’amour et l’immortalité sont de grands sujets à débat.

En plus des ennuis déjà cités, cette saison ne désemplit pas en sous-intrigues : le personnage de Gary devient essentiel pour le couple et ses affaires immobilières, les interrogations envers M. Balle-en-Jambes s’intensifient et Abby et Eric doivent gérer une affaire avec le FBI. Tous les évènements s’enchaînent à merveille, faisant de cette saison un condensé d’actions et de révélations qui se mange sans faim.

Cette saison 3 embellit les personnes de Abby et Eric. Les adolescents de la série ne sont clairement pas des personnages secondaires et le montrent une fois de plus. Ils murissent bien trop vite et sont de grands soutiens pour leurs familles. Abby, tout particulièrement, montre ses talents en combat et c’est plutôt jouissif.

L’osmose du couple Drew Barrimore/Timothy Oliphant (Sheila/Joel) rayonne toujours autant, tout comme celle du duo improvisé Liv Hewson/Skyler Gisondo (Abby/Eric). Les acteurs sont excellents et nous font voyager pendant 10 épisodes qui passent terriblement vite, encore une fois. Cette série addictive est si spéciale, étonnamment pleine de surprises et rivalise avec tant d’audace, que l’on ne sait jamais où elle va nous mener. Santa Clarita Diet est un moment magique qui fait du bien et qui a encore tant à offrir.

Note : 17/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net