Ignition – Guided by the Waves

Avis :

On a beau dire ce que l’on veut, mais nos voisins allemands ont de bien meilleurs goûts musicaux que nous. Alors certes, il faut verser dans le métal et il faut mettre de côté leur langue très gutturale, mais d’un point de vue production et variété, on est dans le haut du panier. En un sens, ils ont un énorme point commun avec les scandinaves, c’est-à-dire une vraie ouverture musicale où tous les genres sont représentés, allant du Black Métal au rap, en passant par la pop ou l’électro. Là où en France on se contente de chansonnettes et de productions pop, les autres pays européens, et plutôt vers le Nord du continent, ont systématiquement propulsé les différents genres musicaux sans faire de tri au préalable. C’est ainsi que l’on se retrouve avec de nombreux groupes de métal allemands qui tente de percer les frontières et de se faire un nom dans nos contrées. Parmi les nouveaux noms, on peut compter sur Ignition. Fondé en 2016, le groupe sort un premier EP avant d’enchainer avec leur premier album, Guided by the Waves, qui pourrait se voir, a priori, comme un album de Power assez classique, mais qui mélange intelligemment différentes références et offre un produit hybride imparfait, mais diablement intéressant.

Le skeud s’ouvre sur We are the Force, et d’entrée de jeu, le rythme est relevé, la double-pédale livre une vitesse d’exécution fort plaisante et on a l’impression de se rapprocher d’un metalcore. Mais rapidement, dès que le chanteur pose sa voix, on se retrouve sur quelque chose de plus Power, aussi bien dans la rythmique que dans la production asse épique qui délaisse un temps les riffs lourds pour s’adonner à une mélodie plus grandiloquente. Si ça reste très classique, c’est relativement bien fait et cela est d’autant plus étonnant que c’est un premier album. Avec A Whisper From the Dark, le groupe cache moins ses intentions et livre de suite les codes d’un Power propre et plutôt intéressant. Mais encore une fois, les cartes se brouillent sur le couplet et le refrain qui s’insère plus dans le genre Métal pur. Dans un sens, le titre s’apparente plus à ce que pourrait proposer un Trivium, la technique de Matt Heafy en moins, mais on s’y rapproche. Jusqu’au petit growl en fin de refrain. Avec Unstoppable, le groupe change encore une fois son fusil d’épaule, sans pour autant renier son aspect Power Métal. Avec ce titre, le groupe arrive à ressembler à du In Flames, tout en gardant une identité propre. Le morceau est peut-être le plus marquant de l’album et c’est globalement une belle réussite. D’autres titres viendront égrener notre plaisir d’écoute comme par exemple Into the Battle et son introduction ultra dynamique ou encore For the Fallen qui annonce dès le départ un titre pêchu, nerveux et bien technique. A quelque part, ça ressemble un tout petit peu à du Bullet for my Valentine, notamment dans les riffs de grattes.

Cependant, qui dit premier album, dit petits défauts, et c’est exactement le cas ici. Si l’album, dans sa globalité, est très intéressant et permet de découvrir un groupe très prometteur, il manque réellement une paire de titres remarquables et qui restent en tête. Il manque ce petit plus très important pour marquer les esprits. Si on prend à la suite des morceaux comme I’ll Take the Shelter et Reveal my Way, on va y voir quelques accointances d’un point de vue des notes, et seule la rythmique change. Rien de bien méchant et cela ne gâche en aucun cas le plaisir d’écoute, mais ça se remarque et c’est dommage. Il manque aussi une pointe de variété sur l’ensemble et un univers plus marqué. Si on prend un titre comme In Glory or the Sand, on va croire à un morceau promotionnel car il commence direct et manque d’une introduction digne de ce nom. Alors oui, les solos de grattes sont excellents, d’un point de vue technique, il n’y a rien à redire, mais force est de constater que l’album possède quelques faiblesses, mineures, mais bien présentes et c’est dommage. On regrettera aussi une voix un poil trop uniforme. Si l’énergie est bien présente et que le chanteur chante relativement juste, on aura peut-être un peu trop de chant clair et on sent que parfois, le growl peut permettre une variation agréable. On entend cela dans A Whisper From the Dark, mais c’est encore trop timide et il faudrait que le groupe essaye d’un peu plus moduler les voix pour varier les plaisirs.

Au final, Guided by the Waves, le premier album d’Ignition, est plutôt une belle réussite doublée d’une bonne surprise. Le jeune groupe allemand cite ses références tout en les ayant bien digérer et offre un album complet, plaisant et bien nerveux. Il est juste dommage que cette première galette n’offre pas de titres vraiment entêtants ou de hits en puissance, mais il laisse augurer le meilleur pour la suite et permet de mettre en lumière un groupe à suivre de très près.

  • We are the Force
  • A Whisper From the Dark
  • Unstoppable
  • Into the Fire
  • In Glory or the Sand
  • I’ll Take the Shelter
  • Reveal my Way
  • Guided by the Waves
  • Into the Battle
  • Valhalla’s Calling
  • For the Fallen

Note: 15/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net