Ma Vie Avec John F. Donovan

Titre Original : The Death and Life of John F. Donovan

De: Xavier Dolan

Avec Kit Harrington, Jacob Tremblay, Susan Sarandon, Natalie Portman

Année: 2019

Pays: Canada

Genre: Drame

Résumé:

Dix ans après la mort d’une vedette de la télévision américaine, un jeune acteur se remémore la correspondance jadis entretenue avec cet homme, de même que l’impact que ces lettres ont eu sur leurs vies respectives.

Avis:

Il y a dix ans de cela, le nom de Xavier Dolan n’évoquait rien. Enfin, ça, c’était jusqu’à un certain festival de Cannes, sélectionné à « Un certain regard », où un jeune homme d’à peine dix-neuf ans vient y présenter un film, « J’ai tué ma mère« . Le jeune homme repartira avec trois prix cette année-là et il ne le sait pas encore, mais il est lancé. Depuis, Xavier Dolan est l’un des réalisateurs qui a le plus éclaté ces dix dernières années. Véritable phénomène, le jeune cinéaste enchaîne les films avec une fluidité assez affolante. Adoré par certains, détesté par d’autres, en dix ans, Xavier Dolan aura réalisé par moins de sept films, imposant un style, une aura et une attente. Et en parlant d’attente, son dernier en date, « Ma vie avec John F. Donovan » est sûrement l’un des films qui se sera fait le plus désirer dans la carrière passée et future du réalisateur.

Film personnel, premier film en langue anglaise, casting de rêve (Jacob Tremblay, Kit Harrington, Nathalie Portman, Susan Sarandon, Kathy Bates, Michael Gambon), tournage difficile, production chaotique, un premier montage de pas moins de quatre heures et finalement une actrice, tête d’affiche, totalement coupée pour le rendu final, « Ma vie avec John F. Donovan » a fait couler beaucoup d’encre avant même sa première image. Mais nous y voilà, le film est en salle. Écourté de deux heures, le nouveau Xavier Dolan, certes moins percutant que « Mommy » ou « Laurence Anyways« , demeure une belle expérience émotionnelle, qui transpire Xavier Dolan à tout instant.

Rupert, vingt et un an, est un jeune acteur qui monte doucement. Il y a dix ans de cela, il avait entretenu une relation par écrit avec John Francis Donovan, un acteur de série qui avait tout pour lui. L’acteur, dont le jeune garçon était fan, est mort prématurément et Rupert a aujourd’hui décidé de lui rendre hommage à travers un livre, recueil d’une correspondance et de lettres reçues. Interviewé à Prague par une journaliste, le jeune homme va revenir sur cette période et se mettre totalement à nu…

Le nouveau Xavier Dolan est arrivé ! Enfin, va-t-on dire, car avec autant de rebondissements, on était très curieux de le découvrir, avec une question à la clef, allait-on trouver le chef-d’œuvre absolu du réalisateur, ou alors sa Némésis ? Eh bien la réponse serait une déception dans un sens, car ce n’est ni l’un ni l’autre de ces deux choix. Alors qu’on se rassure, « Ma vie avec John F. Donovan » est un beau et bon, voire même un très bon, film, mais il est vrai que pour un Xavier Dolan, il lui manque l’étincelle pour mettre le feu et totalement conquérir nos cœurs.

Ce qui « déçoit » quelque peu dans ce film, c’est le sentiment de se trouver devant une œuvre qui ne réservera que peu de surprises. Il y a quelque chose de très classique, presque déjà vu, qui se dégage de l’ensemble. Xavier Dolan va du point A au point B de son histoire sans embuche et alors que le film aborde des sujets prenants et très touchants (j’y reviendrais), rien ne vient secouer le spectateur que nous sommes, car on connaît cette histoire et tout se passe ici comme cela doit se passer, avec presque un cahier des charges qui amènera fatalement vers ce final très touchant. Ce constat est quelque peu dommage, car finalement, un peu de surprise, c’est tout ce qu’il manque à « Ma vie avec John F. Donovan » pour passer du bon, voire très bon, film à l’œuvre géniale et parfaite qu’on aurait pu avoir.

Hormis ce petit constat un poil décevant, pour le reste « Ma vie avec John F. Donovan » est un beau film qui de plus se trouve être l’un des plus personnels de son auteur, ça se ressent, notamment dans les sujets qui traversent le film. « Ma vie avec John F. Donovan« , comme on le sait, c’est une idée qui a germé dans la tête de Xavier Dolan, car lui-même ado, il a envoyé une lettre à Leonardo DiCaprio, mais contrairement à son film, l’acteur américain ne lui a pas répondu. C’est de là que vient « Ma vie avec John F. Donovan« , Xavier Dolan imaginant ce qui pourrait se passer si une star répondait à une lettre et que finalement, ils finissent par entretenir une correspondance. Cette idée de départ est très bonne et une fois mise en images, ça donne quelque chose de très intéressant et émouvant, notamment parce que l’on suit cette admiration sans limite de ce petit garçon, joué par un Jacob Tremblay incroyable et fascinant. Le film aborde très bien comment cette relation influe sur la vie de ce petit bonhomme, puis à travers ce personnage, et d’autres d’ailleurs, comme celui de Kit Harrington (excellent et c’est bien la première fois en dehors de « Game of thrones« ), Xavier Dolan questionne encore une fois les relations mère/fils, sujet qui hante son cinéma. Ici, les deux relations sont traitées de manière différente et l’on sera touché par chacune d’entre elles. Xavier Dolan questionne aussi la célébrité, il parle du désir d’être acteur, il parle du système, comment celui-ci peut emporter des gens et les brouiller d’un revers de main.

Et enfin, l’autre très gros sujet que le film aborde, c’est l’homosexualité chez les acteurs, comment ces derniers vivent avec les choix qui sont faits. S’empêcher de vivre et s’éteindre pour une carrière ou alors assumer, avec ce poids au-dessus d’une tête. Xavier Dolan là encore aborde ce sujet avec beaucoup de bienveillance et on lui retiendra la pudeur et la sincérité avec laquelle il en parle.

Je ressors donc conquis de ce septième film de Xavier Dolan et ça, même si sur le fil rouge, l’histoire est déjà connue. Beau, aussi bien dans son fond que dans sa forme, Xavier Dolan tient une photo sublime, des plans et des séquences superbes et comme toujours une BO incroyable. Tenu par des acteurs qui se donnent à vraiment à chaque instant, abordant certes, avec un certain classicisme, de bons et importants sujets qui lui tiennent à cœur, des sujets qui, devant la caméra de Dolan, véhiculeront de belles émotions et de belles réflexion, « Ma vie avec John F. Donovan » est un bon film qui démontre encore une fois le talent d’un auteur très bien dans son époque.

Note : 14,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net