octobre 28, 2020

Invasion

Titre Original : The Invasion

De : Oliver Hirschbiegel et James McTeigue

Avec Nicole Kidman, Daniel Craig, Jeremy Northam, Jeffrey Wright

Année: 2007

Pays: Etats-Unis

Genre: Science-Fiction

Résumé :

Une immense explosion embrase le ciel, de Dallas à Washington, répandant sur des milliers de kilomètres carrés les restes de la navette spatiale Patriot. Les autorités prennent rapidement la situation en main, mais d’étranges rumeurs ne tardent pas à circuler : on aurait trouvé, collée aux fragments de l’engin, une matière inconnue, hautement toxique, capable de résister à des températures extrêmes. Et les premiers à entrer en contact avec elle n’auraient plus d’humain que l’apparence… Mais pas question de déclencher la panique pour autant.
Quelque temps après le crash, Carol assiste à une vague de phénomènes aberrants. Une de ses patientes se plaint, par exemple, qu’on lui a « changé » son mari. Simple délire ? Mais pourquoi tant de gens à travers le pays en sont-ils affectés ? Et pourquoi les rues des villes sont-elles devenues si paisibles, comme si personne n’osait plus s’énerver ? Plus inquiétant : Oliver, le jeune fils de Carol, ramène le jour d’Halloween un sucre d’orge enduit d’une matière inconnue… et vivante !

Avis :

Oliver Hirschbiegel est un réalisateur allemand dont j’aime beaucoup le cinéma. Enfin, dont j’aime beaucoup le cinéma quand il tourne chez lui, en Allemagne. Réalisateur de l’incroyable « La chute« , réalisateur du plus qu’intéressant « L’expérience« , depuis qu’Oliver Hirschbiegel s’est envolé pour les États-Unis, on ne peut pas dire que le réalisateur nous ait offert des films à la hauteur de son talent. Alors, il y a bien « Diana » qui relève un poil le niveau, mais dans l’ensemble, c’est pas vraiment ça et ce n’est pas « Invasion » qui va rehausser la note.

Remake de « L’invasion des profanateurs de sépultures » de Don Siegel, cette « Invasion » de 2007 aurait pu être intéressant, et d’ailleurs sur l’ensemble, le film se laisse regarder à la condition de ne pas trop en demander. « Invasion » version Hirschbiegel avait de quoi nous faire saliver, puisque c’est le premier film du réalisateur en Amérique et qu’Olivier Hirschbiegel sort de « La chute » qui n’est ni plus ni moins qu’un chef-d’œuvre. Mais très vite, quand on découvre « Invasion« , on remarque ce qui ne va pas, car entre son scénario fadasse et mal emboîté et son montage « cuté » au possible, « Invasion » méritait bien mieux qu’un divertissement qui se voit et s’oublie aussi vite. Franchement, seuls les acteurs sauvent quelque peu le film du réel désastre.

Après qu’une navette spatiale ait explosé, les gens changent petit à petit, il reste eux même sans être eux même. Au milieu de toute cette situation étrange, Carol, une psychologue, va tout faire pour ne pas devenir comme les autres et retrouver son fils avant qu’il ne devienne plus lui-même.

Quelle déception que ce film. Une déception, car le film est très loin d’être terrible et une double déception, car le film est réalisé par Oliver Hirschbiegel.

Comme je le disais plus haut, « Invasion » est un film qui peut se regarder dans son gros divertissement et encore, parce que même comme ça, le film a bien du mal à nous entraîner de son point A à son point B. Le problème de cette « Invasion« , en plus d’être assez mal écrit et de faire dans la facilité, c’est avant tout son montage. Entre raccourcis et ellipses, parfois, on ne comprend pas grand-chose au quotidien du personnage. Ce montage amène beaucoup d’incohérence et le pire dans cette histoire, c’est que le premier montage proposé par Oliver Hirschbiegel n’allait déjà pas. Du coup, la Warner a fait appel à James McTeigue pour reshooter le film et proposer autre chose et ça se voit. Ce résultat est tellement dommage, car le film a de bonnes idées, aussi bien dans son intrigue, j’aime énormément le fait de ne pas dormir pour ne pas activer le virus, ou encore les doubles jeux auxquels le personnage de Nicole Kidman doit se prêter pour survivre. Il y a aussi de bonnes idées dans certaines scènes, comme par exemple, la scène de la Jaguar… Mais pour le reste, on peut repasser, car entre le fait que l’intrigue va trop vite, le manque de profondeur, et ce dénouement bâclé, car là encore bien trop rapide, franchement, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Dans ce sous-divertissement donc, seuls les acteurs arrivent à véritablement rehausser le niveau. Alors certes, pas de grand-chose, et c’est peut-être parce qu’on les aime bien, mais le fait est que si Kidman/Craig/Northam/Wright/Weston n’étaient pas là, le film aurait sûrement été plus difficile encore.

Ainsi ici, on trouve une Nicole Kidman qui est assez juste dans son rôle. La comédienne s’essaie au film de SF, et le scénario lui réserve quelques bonnes scènes d’action. On notera aussi, et ça c’est plutôt drôle, que Nicole Kidman est quand même la seule femme au monde à ne pas dormir pendant près de trois ou quatre jours et elle n’a pas de cernes, si ça ce n’est pas la classe ultime ! Daniel Craig, moins classe qu’en James Bond, même si le personnage est prévisible au possible. Et l’on notera que c’est toujours très plaisant de voir la divine Célia Weston à l’écran, même pour un petit rôle comme ici.

Divertissement donc à la condition de ne rien lui demander et de mettre son cerveau en off, « Invasion » d’Oliver Hirschbiegel est surtout une déception qui, malgré quelques bonnes idées ici et là, demeure un film particulièrement oubliable. Dommage…

Note : 07/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.