Mon Bébé – Kiberlain Show

De : Lisa Azuelos

Avec Sandrine Kiberlain, Thaïs Alessandrin, Victor Belmondo, Mickael Lumière

Année : 2019

Pays : France

Genre : Drame, Comédie

Résumé :

Héloïse est mère de trois enfants. Jade, sa « petite dernière », vient d’avoir dix-huit ans et va bientôt quitter le nid pour continuer ses études au Canada.
Au fur et à mesure que le couperet du baccalauréat et du départ de Jade se rapproche, et dans le stress que cela représente, Héloïse se remémore leurs souvenirs partagés, ceux d’une tendre et fusionnelle relation mère-fille, et anticipe ce départ en jouant les apprenties cinéastes avec son IPhone, de peur que certains souvenirs ne lui échappent…
Elle veut tellement profiter de ces derniers moments ensemble, qu’elle en oublierait presque de vivre le présent, dans la joie et la complicité qu’elle a toujours su créer avec sa fille, « son bébé ».

Avis :

Réalisatrice française, Lisa Azuelos est un petit paradoxe à elle toute seule. Si ses films sont bien souvent critiqués et décriés, la réalisatrice fait partie de cette caste de réalisateurs qui arrivent à amener beaucoup de spectateurs en salles. Il faut dire que la réalisatrice s’est assurée un bel avenir sur plusieurs années avec son deuxième film, le culte « LOL« . Depuis, la réalisatrice s’est toujours aventurée en terrain connu, remakant son « LOL » pour faire « LOL USA« , ou encore plongeant dans le romantique avec « Une rencontre« . Dernièrement, Lisa Azuelos avait rencontré un beau succès en mettant en scène un biopic sur la chanteuse Dalida.

Cela faisait donc deux ans que l’on n’avait plus vraiment de nouvelles de Lisa Azuelos. Aujourd’hui, la réalisatrice est de retour avec ce qui semblait être une nouvelle version de son « LOL« . « Mon bébé » est un film que je n’avais pas plus envie de voir que ça sur le papier. Il faut dire que comme ça, une énième version d’une histoire qu’on connaît déjà, portée par Lisa Azuelos, ça ne donne pas plus envie que ça, mais pourtant, je restais curieux aussi de découvrir la grande Sandrine Kiberlain dans un rôle comme celui-ci, et j’ai bien fait de ne pas m’arrêter à ma première impression. Sans être un grand film, même s’il demeure comme l’un des meilleurs que j’ai pu voir de la réalisatrice, « Mon bébé » est une œuvre touchante et jolie, qui fonctionne bien grâce à une Sandrine Kiberlain fabuleuse qui porte le film avec tendresse et drôlerie.

Héloïse, la cinquantaine, est une mère de famille qui a tout donné pour ses enfants. On peut même dire qu’elle s’est oubliée au passage. Aujourd’hui, Héloïse est face au départ de sa dernière, Jade, son bébé, qui vient d’être acceptée à la rentrée dans une fac à Montréal. Alors que Jade doit passer le bac et décrocher une mention pour partir vers le Canada, Héloïse va profiter de ces derniers mois avec sa fille.

Le cinéma a très souvent traité du départ des enfants de la maison du point de vue de l’enfant. Cette envolée, ce moment de liberté, d’aventures, ou définitivement l’enfant, l’adolescent, passe à l’âge adulte et s’assume. En revanche, ce que le cinéma a moins traité, c’est le point de vue du parent qui voit son bébé quitter la maison et en ça, le film de Lisa Azuelos était intéressant dans son idée. Le film de Lisa Azuelos avait donc une vraie légitimité d’existence, et le résultat va être en demi-teinte, partagé entre l’affection et la tendresse qu’on va éprouver pour ses personnages et notamment cette mère divinement jouée par Sandrine Kiberlain, et la petite déception de trouver un film dont le fil rouge de son scénario reste assez pauvre. Oui, « Mon bébé« , dans ce qui va relier le point A du point B, de son début à sa fin, on ne peut pas dire que le film soit passionnant et recherché. Tout sonne comme une évidence, tout est assez facile, et le tout demeure très prévisible. On ajoutera à cela que le film est bien souvent parcouru de jolies scènes, mais qui ne servent en elles-mêmes pas à grand-chose, le meilleur exemple est que la réalisatrice ira jusqu’à citer Godard dans une scène, dont on se demande encore la pertinence et l’intérêt, si ce n’est la référence.

Mais alors si le film est aussi prévisible et pauvre que cela, pourquoi « Mon bébé » peut se placer dans le peloton de tête de la réalisatrice ? Et bien parce que « Mon bébé« , malgré ses imperfections et autres facilités, est un moment de cinéma tendresse, juste et vrai qui analyse bien une relation fusionnelle entre une mère et sa fille. « Mon bébé« , c’est un moment de cinéma envoûtant, qui se laisse regarder avec sourire (il faut dire que plusieurs répliques du Kiberlain show valent leurs petits détours) et petites émotions.

Si le scénario n’est pas vraiment creusé, il est toutefois tenu par des acteurs magiques (on trouve aussi de très jolis seconds rôles, comme ceux tenus par Arnaud Valois ou Kyan Khojandi) qui font tout le charme du film. On est touché par l’amour inconditionnel que cette femme porte à ses enfants. On est touché par ce portait de famille et cette galerie attachante de personnages. Lisa Azuelos a su capturer un instant de la vie de ces personnages et entre présent et flashbacks, la réalisatrice a très bien su nous les rendre empathiques et c’est ce qui en fait un film très sympathique à regarder.

« Mon bébé » est donc la preuve en images qu’un scénario sans grande imagination et sans grande envergure peut toutefois fonctionner quand il est porté par des acteurs de talent. Lisa Azuelos, sans pathos, avec vérité et tendresse, livre un film qui envoûte, qui séduit, et finalement qui se laisse regarder sans déplaisir et ça, c’est déjà très bien. Sans être essentiel, si jamais l’envie vous en dit, « Mon bébé » est à voir.

Note : 13,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net