Celle que Vous Croyez

De : Safy Nebbou

Avec Juliette Binoche, François Civil, Nicole Garcia, Marie-Ange Casta

Année : 2019

Pays : France

Genre : Drame

Résumé :

Pour épier son amant Ludo, Claire Millaud, 50 ans, crée un faux profil sur les réseaux sociaux et devient Clara une magnifique jeune femme de 24 ans. Alex, l’ami de Ludo, est immédiatement séduit. Claire, prisonnière de son avatar, tombe éperdument amoureuse de lui. Si tout se joue dans le virtuel, les sentiments sont bien réels. Une histoire vertigineuse où réalité et mensonge se confondent.

Avis :

Réalisateur français, Safy Nebbou est un cinéaste que j’ai découvert assez tard, puisque le premier film que j’ai vu, c’était « Dans les forêts de Sibérie » et dire que le film fut un coup d’amour est bien peu dire. Depuis, je me suis rattrapé, et même si les émotions furent moindres sur d’autres films, je dois dire qu’aujourd’hui, chaque film de Safy Nebbou est un petit événement qu’il me tarde déjà de voir.

Trois ans après le sublime « Dans les forêts de Sibérie« , Safy Nebbou est de retour dans la capitale pour une romance virtuelle entre Juliette Binoche et François Civil. Tenu par des acteurs éblouissants, Safy Nebbou livre là un film sublime d’une très grande richesse. Mieux encore, c’est avec finesse, intelligence et drame que Safy Nebbou livre un regard des plus intéressants sur la société actuelle. Bref, « Celle que vous croyez » est une très belle réussite qu’il serait dommage de rater.


Claire, la cinquantaine, vient de divorcer et elle se fait rattraper par son âge. Aimant plaire et être regardée, cette dernière a bien du mal à accepter que le jeune homme avec qui elle couche se fiche un peu d’elle. Voulant en savoir plus de manière discrète, elle se crée un compte Facebook sous une autre identité. Dénommée Clara, elle sympathise avec Alex, un ami de son amant. Elle, qui pensait juste se renseigner sur son amant, se laisse prendre au jeu de la séduction avec Alex. Le souci, c’est bien sûr que Claire est aux antipodes de Clara et cette relation commence à prendre beaucoup de place dans sa vie. Que se passera-t-il si Alex demande à la rencontrer ?

Qu’il est décidément doué Safy Nebbou ! « Celle que vous croyez » est sûrement l’un des films qui surprendra le plus en ce début d’année tant son scénario est intelligent. Alors qu’on pouvait s’attendre à une petite romance mignonnette et tristounette à la fois, entre une femme d’un certain âge et un jeune homme, Safy Nebbou, avec ce point de départ, va livrer un film qui va plus loin que ça. Un film qui va être aussi bien un regard triste et dur sur notre société, qu’un film haletant dans son, ou plutôt ses, intrigues, allant de rebondissements en rebondissements imprévisibles.

« Celle que vous croyez« , c’est un scénario riche, très riche. C’est un scénario qui sous ses airs de romance traite avec sérieux de sujets très actuels. Avec ce film, Safy Nebbou aborde avant toute chose, les réseaux sociaux. Il aborde une société connectée en permanence, qui vit avec le regard de l’autre, sous le désir, le fantasme de l’autre et de soi-même, au point d’en devenir fou. Le réalisateur aborde aussi bien les bons côtés que les mauvais côtés des réseaux. Puis derrière les réseaux sociaux, Safy Nebbou aborde aussi le temps qui passe, le regard des autres (dans un tout autre sens que celui évoqué plus haut), une société de jeunisme, où une femme, qui plus est une belle femme, d’une cinquantaine d’années n’est plus rien, ou du moins, c’est ce que la société lui renvoie. Le filme dénonce aussi la solitude, la peur de l’avenir, l’envie d’être désiré, d’être jeune et belle. Le portrait que peint Safy Nebbou est extrêmement touchant et alors que le scénario aurait pu être trop riche, que le réalisateur aurait pu ne faire que survoler tous ces sujets, il n’en fait rien, et offre un film profond, cohérent, bienveillant tout en sachant rester ambigu, notamment avec son final sublime et prenant.

Le scénario, dans ses sujets et dans le portrait qu’il peint, est donc très riche, mais ce scénario ne s’arrête pas là, puisque Safy Nebbou n’a pas oublié de faire un divertissement avec son film. Là encore, le film est parfaitement riche et sait pile-poil où il veut aller. D’ailleurs, le réalisateur fait de nous ce qu’il veut, nous surprenant à tout instant, n’allant jamais dans le prévisible, évitant les clichés. Plusieurs fois, on va être secoué par les retournements de situation et les rebondissements que le film offre. C’est assez incroyable ce qu’il a réussi à faire et grâce à cela, « Celle que vous croyez » en est encore plus touchant. Safy Nebbou injecte beaucoup de romanesque dans son film.

« Celle que vous croyez« , c’est aussi Juliette Binoche qui est aussi sommet de son art. Une Juliette Binoche qui navigue dans une palette d’émotions intenses. Le rôle est compliqué, ambigu, et l’actrice est bouleversante à chaque instant. À noter que François Civil continue sur sa très belle lancée, après « Le chant du loup« , l’acteur est de retour avec un rôle moins présent à l’écran, mais tout aussi fort. Comme on pouvait s’y attendre, beaucoup de ce film se passe au téléphone et l’acteur, de par sa voix, dégage une sacrée présence.

Enfin, « Celle que vous croyez« , c’est aussi une mise en scène très intéressante, qui offre un film très contemporain. Une mise en scène qui utilise beaucoup les reflets pour suivre ses personnages. Il y a vraiment un double jeu dans ce film. Safy Nebbou laisse une impression que jamais personne ne se dévoile vraiment dans ce film, un peu comme si les regards que les personnages ont sur eux-mêmes étaient faussés. Bref, comme je le disais, c’est fascinant, c’est touchant, et plus largement, c’est simplement brillant.


On a donc un film intéressant et intelligent dans ce qu’il dit de la société d’un côté et un film haletant et prenant de l’autre. Si l’on ajoute à cela de l’humour parfois, une magnifique mise en scène, une Juliette Binoche intense et les notes sublimes d’Ibrahim Maalouf, on se retrouve donc devant un film puissant et passionnant dans ce qu’il raconte et dans ses émotions. Et il ne fait nul doute que « Celle que vous croyez » est l’un des immanquables de ce mois de Mars.

Note : 18/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net