octobre 1, 2020

Next of Kin

D’Après une Idée de : Paul Rutman et Natasha Narayan

Avec Archie Panjabi, Jack Davenport, Elie Haddad, Navin Chowdhry

Pays: Angleterre

Nombre d’Episodes: 6

Genre: Drame, Thriller

Résumé:

Mona Shirani, médecin généraliste, vit heureuse à Londres avec son mari lobbyiste politicien Guy Harcourt. Mais l’assassinat du frère de Mona va faire remonter de dangereux secrets de famille.

Avis :

Dans le merveilleux monde de la télévision anglaise, il y a en gros quatre grands médias, la BBC One, la BBC Two, Itv et Channel 4. Chacune d’entre elles a largement contribué au monde des séries proposant des programmes intéressants et passionnants. Mais parmi ces chaînes, il y en a une que mon cœur affectionne tout particulièrement, c’est Itv. Si la chaîne est moins connue que la BBC par chez nous, pour un sérivore qui adore comme moi les séries britanniques, Itv est une sorte de petit Graal. Itv, c’est la chaîne qu’on va retrouver derrière des séries comme « Broadchurch« , « Downton Abbey« , « Journal intime d’une call-girl« , « Prey » « Trauma« , « Strangers« , « Les enquêtes de Morse« , et pour les séries les plus culte de la chaîne, on trouve ni plus ni moins que « Benny Hill« , « Chapeau melon et bottes de cuir« , « Mr Bean » ou encore « Hercule Poirot« . Bref, un très joli catalogue.

Du coup, vous imaginez bien qu’à chaque fois que je découvre une nouvelle série estampillée Itv, mon intérêt est piqué à vif. Diffusée il y a pile-poil une année, voici que je me lance avec confiance dans les six épisodes de « Next Of Kin » et je dois dire que pour la première, je ressors déçu d’une série proposée par Itv. Si le contexte est intéressant, si la série tient de bons sujets, si la série est aussi bien tenue par ses comédiens, l’ensemble, qui se tient néanmoins, a bien du mal à prendre. L’ensemble manque de profondeur, ça manque de précision, ça s’en va sur des sentiers sans les développer. Bref, « Next of kin » accumule les petits défauts qui font que finalement, malgré les sujets importants que la série porte, le sentiment de brouillon s’installe et c’est de loin qu’on finit cette petite série. Dommage.

Mona Harcourt est un médecin généraliste qui est heureuse dans sa vie. D’origine pakistanaise, elle est l’exemple même de l’intégration. Son frère, Kareem, lui aussi médecin, travaille à Lahore au Pakistan. Alors qu’il devait revenir à Londres, Kareem se fait enlever et exécuter par une cellule terroriste. Dès lors, la famille est plongée dans le deuil et l’incompréhension. Une incompréhension d’autant plus forte que le fils de Kareem, Danish, un étudiant sans histoire, a disparu …

Petite déception donc que ce « Next of kin« . Créée par Natasha Narayan et Paul Rutman (« Les enquêtes de Vera« ), cette mini-série avait beaucoup d’éléments pour elle et il est vrai qu’elle laissait présager un drame prenant, voire puissant, comme nos amis britanniques savent si bien les faire. Ce qui m’attirait énormément dans cette petite série, c’est son sujet. Un sujet sombre, d’actualité et qui on l’imagine aisément allait bien plus loin que son histoire de terrorisme et c’est bien ce qui se passe avec « Next of kin« . Si le sujet de base, c’est une famille bien sous tous rapports qui bascule dans l’enfer du terrorisme avec un adolescent fragile et en colère embrigadé, « Next of kin » en profite aussi pour parler de l’intégration, ici, d’une famille pakistanaise. La série parlera aussi de radicalisation, tout comme elle développera (enfin, elle essaiera de développer) la famille en même temps et comment les actes de l’un de ses membres est géré au sein même de celle-ci. Bref « Next of kin » tient de très bons sujets. Des sujets utiles et importants. Mais malheureusement, elle ne faire que les tenir, ou plutôt avoir l’idée de ces derniers.

Si sur le papier les idées sont là, à l’écran, ça a bien plus de mal à fonctionner. Le problème de « Next of kin« , c’est son écriture brouillonne, qui finalement ne développe pas grand-chose et surtout a une tendance à s’embrouiller. Terriblement brouillon, oubliant les émotions, « Next of kin » enchaîne ses épisodes sans vraiment de conviction, ce qui est vraiment dommage, car elle s’était ouverte avec un épisode des plus prenants. « Next of kin » se perd et présente des personnages incohérents, à l’image de Danish, cet adolescent bourré de remords, ce qui est compréhensible, qui finalement laisse une sensation de manque de profondeur. La série ne le développe pas, elle présente un fait. Elle fait changer son personnage régulièrement de point de vue, elle s’emmêle les pinceaux avec lui et finalement, on ne sait pas trop ce qu’elle veut en faire. Cette sensation, on la retrouve avec pas d’autres personnages, comme Mona par exemple, très bien incarnée par Archie Panjabi, actrice dont on ne parle jamais assez. Là encore, le personnage manque de profondeur, notamment dans la perte de son grand frère. À aucun moment, le deuil et la douleur de la perte brutale de cet être aimé sont ressentis. Puis il y a tout ce qui tourne autour du personnage de Jack Davenport, lobbyiste traînant un peu dans la politique. Des complots sont autour de lui et on ne les comprend pas.

Alors c’est vrai que dit comme ça, la série ne donne pas vraiment envie, c’est vrai qu’elle est une déception, et même si elle sera oubliée très vite, sur l’ensemble, elle peut se laisser suivre, à condition de ne pas trop lui en demander. De son point A à son point B, elle est cohérente et compréhensible, il est simplement dommage qu’entre ces deux points, « Next of kin » ait oublié de bien écrire ce qu’elle nous raconte.

Note : 08/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.