Festival International des Jeux de Cannes 2019

Pour la neuvième année consécutive, je me suis rendu à Cannes, le dernier week-end de février, pour le Festival International des Jeux. Pour la neuvième année consécutive, la formule est la même : la journée, les éditeurs, boutiques, associations, tiennent un stand pour présenter des nouveautés, vendre leurs grands classiques, ou faire essayer des jeux à venir ; la nuit, le festival OFF accueille de jeunes auteurs désireux de percer dans le milieu du jeu pour qu’ils améliorent leurs prototypes. Bien sûr, en neuf ans, et même depuis la création du plus grand festival de jeu français, certaines choses ont changé. Comme la création d’une journée dédiée au professionnels du milieu du jeu, le retrait de stands moins pertinents comme les mangas, etc…

Le FIJ, c’est aussi l’occasion de tester des jeux en version géante, d’obtenir des réductions ou d’acheter des jeux en avant-première, de se procurer des goodies inédits… Un week-end de convivialité, de jeux, de bonne humeur, pour se retrouver en famille, entre amis, ou avec de parfaits inconnus ! Des situations que seul le jeu permet de réaliser. Ce vecteur social ne cesse de gagner des adeptes et c’est tant mieux. Cannes l’a bien compris et c’est pourquoi il se renouvelle d’année en année pour offrir au public et aux professionnels la meilleure expérience possible.

Quelques exemplaires des jeux version géante présentés cette année ! Ainsi qu’une galère pour promouvoir l’extension Armada de 7 Wonders !

Cette année, la remise des prix s’est vue agrémentée de petites animations. Tout d’abord, les sempiternels présentateurs, Monsieur Phal et son comparse Marcus, ont ouvert les festivités sur un petit pas de danse : la Carioca. Comme dans le film la Cité de la Peur, dans la même salle, plus ou moins les mêmes pas. C’était inattendu et plutôt sympa en fait. Puis un petit jeu a été organisé pour la sortie du jeu Twin It (nominé l’an dernier), version Croisette. Marcus et Phal tiraient au hasard un siège de l’amphithéâtre, la personne désignée devait identifier le jeu représenté par la carte Twin It et gagner un lot. Ensuite a eu lieu une remise de prix un peu spéciale pour le départ de Nadine Seul, Commissaire Général du Palais des Festivals. Et enfin, la remise des prix à proprement parler. Ce n’est plus une surprise, les vainqueurs sont The Mind, Détective et Mr Wolf !

La remise des prix s’est finie sur une note très surprenante : l’équipe de la chaîne YouTube « Es-tu Game ? » a diffusé une vidéo parodique de leur chanson « L’As d’Or », sur l’air de « Louxor J’Adore » de Philippe Katerine !

Quelques clichés pris lors de la remise des prix.

Au cours de ce très long week-end, j’ai pu tester pas mal de jeux dont voici une liste exhaustive, ainsi que mes impressions après une partie. Elle peut évidemment ne pas refléter la qualité de l’œuvre et il s’agit toujours de mon avis personnel, pas une vérité universelle. A bon entendeur !

Prototypes et à paraître

Clockwork

Un petit jeu ambiance steampunk (avec plus le côté machine que steam), dans lequel il faut acheter des animaux mécaniques pour récolter des points de victoire. Assez fluide, très sympa.

Com’Bot

Jeu de logique, rapide et frénétique, dans lequel il faut reproduire un schéma en déplaçant des jetons de différentes couleurs, comme un Dr Eureka ou un Crazy Cups. Plusieurs modes de jeu présents qui pourraient compenser la faible rejouabilité.

Crazy Time

Réédition de ce jeu, cette nouvelle version change la donne en modifiant les conditions de fin de manche, en apportant un système de points et en ajoutant de nouveaux critères pour le déclenchement des lois. A suivre.

Gunfighter (titre non définitif)

Petit jeu de rapidité et d’observation dans lequel les joueurs doivent déplacer leur pion sur les différents lieux en fonction de la carte tirée, ou le protéger en cas d’attaque. Amusant.

It’s a Wonderful World

Jeu de draft dans lequel les joueurs vont produire des ressources pour jouer d’autant plus de cartes et générer des points de victoire. Mélange de Century : la Route des Epices et de 7 Wonders, plutôt sympa. Le tout dans un univers dystopique.

Jetpack Joyride

Jeu frénétique de construction de parcours à l’aide de pentomino, adapté du jeu vidéo du même nom, pour que le personne que l’on incarne évite les obstacles en attrapant les pièces. Mélange de Galaxy Trucker et de Loony Quest, plutôt chouette mais un poil frustrant, trop rapide.

Les Mines de Maphr

Un jeu de pioche et de pose de cartes, qui permettront soit de produire davantage soit d’obtenir des cartes octroyant divers bonus. A part le matériel (provisoire) original avec des jetons en terre cuite, c’est lent, ennuyeux, vu et revu en moins bien…

Medium

Jeu de déduction basé sur des cartes dont le verso ne contient que des informations partielles du recto. Il s’agit de remplir des objectifs (réunir 4 cartes d’un certain critère) en évitant que les autres ne les devinent. Il est également possible d’échanger des cartes avec les autres joueurs ou avec celles qui sont sur la table. Très prometteur.

Mini Miners

Draft de nains puis achats d’outils pour creuser dans une mine, en espérant pouvoir remonter avec les pépites accumulées… Coups fourrés par-ci par-là, très sympa ! Kickstarter sous peu avec une extension qui ajoute des nains et de nouveaux lieux.

Multiversum / Multiuniversum

Jeu de cartes dont le but est de fermer des portails dimensionnels en réunissant des outils. Gestion de points d’action et de cartes ayant plusieurs fonctions. Plutôt un jeu d’opportunisme, étant donné qu’il est possible de changer les portails visibles. Sortie prochaine avec une extension basée sur le mythe de Cthulhu. Très prometteur.

Roll Player

Créer son personnage de Jeu de Rôle grâce à des dés ! Gestion des caractéristiques, achat d’équipement, modification de l’alignement, etc… Possibilité de combinaisons, échange de dés, modification de valeurs, etc… Le seul point frustrant est que l’on ne part pas à l’aventure avec ! Sortie prochainement.

Space Game (titre indicatif)

Petit jeu de draft de personnages dans la lignée d’un Citadelles, dans lequel les joueurs vont construire la Station Spatiale Internationale morceau par morceau. A creuser.

Jeux déjà édités

Color Addict Fruity

Petit frère de Color Addict, petit jeu d’association de couleurs comme Uno, il s’agit ici de faire correspondre des cartes comportant soit le nom d’un fruit, soit comportant la texture du fruit. Simple et amusant.

Ex Libris

Jeu de pose d’ouvriers dans le but de créer une bibliothèque pour marquer des points de victoire, en collectionnant les bons ouvrages. Sympa mais sans plus.

Globe Twister

Mélange de taquin et de programmation, il s’agit de réaliser notre figure avant les autres en programmant le déplacement et la rotation des pièces. Une idée intéressante.

Mu

Jeu de draft et de pose de cartes, dans le but d’activer des bâtiments pour marquer des points de victoire. Un jeu plutôt léger, du vu et revu, pas très intéressant…

Princess Jing

Jeu de déduction très malin et plutôt rapide dans lequel les joueurs doivent amener leur princesse de l’autre côté du plateau. Chacun possède un porteur de miroir permettant de regarder de l’autre côté d’une tour, pour espérer débusquer la princesse adverse… Très sympa.

Samsara

Jeu de deckbuilding, mais aussi de plateau, sur le thème du bouddhisme et du principe de la réincarnation. Très sympa mais les débuts de partie pourraient se ressembler. A creuser.

Tokyo Highway

Un jeu d’adresse au design épuré, dans lequel les joueurs doivent construire l’autoroute de Tokyo, comme son nom l’indique… Mais ils doivent surtout croiser la route des autres joueurs pour l’emporter ! Plutôt sympa.

Récompensés

Catégorie Enfant

Kikafé

Un jeu frénétique où il faut se débarrasser de toutes ses cartes en premier, mais pour ce faire il faut désigner l’animal « qui a fait », et espérer que cela ne tombe pas sur nous… Très sympa, très dynamique, un peu de mémoire sollicitée aussi.

Le Monstre des Couleurs

Un jeu destiné surtout à faire parler les enfants, les faire exprimer leur ressenti. Petite mécanique de mémory aussi. Sinon le gameplay est ennuyeux au possible (lancer un dé, faire avancer le monstre d’autant de cases, raconter une anecdote, recommencer).

Zombie Kidz Evolution

Jeu de prime abord simple voire simpliste : à chaque tour on lance un dé pour savoir où arrivera le zombie, puis on se déplace et on peut en tuer, le but étant de réunir deux personnages dans une salle à plusieurs reprises pour fermer les accès. Mais au fil des parties de nouvelles règles, capacités et de nouveaux dangers s’ajoutent…  De l’entrée en matière en matière de coopération pour les enfants et des règles évolutives comme dans un jeu Legacy. Une excellente idée !

Mr Wolf (As d’Or Enfant)

Jeu de mémoire où il faut retourner des jetons et les mettre dans la grange correspondante si celle-ci n’est pas pleine… Il faut juste se souvenir de ce qui a été mis, en somme. Un gameplay très passable. Tout le contraire de fun…

Catégorie Expert

Keyforge

Lorsque que le papa de Magic : L’Assemblée sort un nouveau jeu, c’est toujours une mini révolution dans le milieu ludique. Là il s’agit d’un projet mûri depuis des années : à l’inverse de son prédécesseur où chaque joueur créé son deck avec les cartes dont il dispose, dans Keyforge chaque deck est unique et ne peut être altéré d’aucune façon. Pas de construction mais l’apprentissage de son jeu pour l’utiliser du mieux possible. Niveau gameplay, chaque deck comporte 3 familles, au début de son tour le joueur en choisit une, et ne pourra jouer que des cartes de celle-ci, ou attaquer avec des monstres de celle-ci, le but étant de forger des clés à l’aide de ressources récoltées. Un concept intéressant mais qui laisse la part belle au hasard : l’on peut autant tomber sur un deck très puissant que sur un trop faible… Mais la communauté de joueurs est en plein essor.

Spirit Island

Un coopératif plutôt long (environ 2h la partie) et assez complexe, les joueurs incarnent des esprit voulant repousser toute présence humaine de leur île… Un thème écolo qui change de d’habitude, des esprits en grande quantité et assez complexes à utiliser, avec chacun leurs spécificités. Très bon, même si je n’ai fait qu’une demi partie d’initiation, donc sans avoir toutes les bonnes règles.

Détective (As d’or Expert)

Un jeu d’enquête coopératif dont les scénarios ne sont pas rejouables (5 dans la boîte de base), comme un Sherlock Détective  Conseil. Annoncé comme une révolution du genre, il ne change que très peu par rapport à son prédécesseur. D’accord il y a des informations à aller chercher sur Wikipedia ou sur une base de données en ligne, d’accord chaque personne possède un petit pouvoir qui lui est propre. Mais c’est tout… Décevant.

Catégorie As d’Or jeu de l’année

L’Ile au Trésor

Article complet ici !

Incarnez soit Long John Silver, célèbre pirate ayant caché son trésor sur l’île, soit un de ses concurrents qui l’a mis en prison ! Le premier à mettre la main sur le butin l’emporte, mais c’est chacun pour soi ! Une course haletante et immersive avec un matériel au top !

Shadows Amsterdam

Un jeu d’association d’idées dans la lignée de l’éditeur Libellud, ce titre propose un affrontement entre deux équipes (comprenant chacune un opérateur) qui doivent se déplacer pour trouver des indices sans croiser de policier. Ces déplacements se font grâce à l’opérateur qui donne au reste de son équipe des cartes faisant penser à celles disposées sur le plateau, puis lui indiquer où aller. Le tout en temps réel ! Plus dynamique que ses prédécesseurs, les parties sont rapides et peuvent s’enchaîner, du très bon !

Solenia

Jeu de cartes avec une mécanique d’alternance jour-nuit, de gain de ressources quand on pose et quand on retire une carte, dans le but d’accumuler des points de victoire en remplissant des objectifs. Très sympa.

The Mind (As d’Or Jeu de l’Année)

Une expérience sociale et télépathique plus qu’un jeu. Dans ce jeu coopératif, il s’agit de poser les cartes de notre main dans l’ordre croissant, sans pouvoir communiquer d’aucune façon que ce soit avec nos compagnons. Très intéressant pour le côté lecture de l’esprit, ce jeu possède un énorme goût de reviens-y à mesure que les manches se poursuivent et que les joueurs perdent leur partie… Je ne lui aurais cependant pas donné la récompense ultime de l’année. Un jeu qui divise énormément, certains criant au scandale devant tant de simplicité et d’autres étant friand de ce genre de petit jeu rapide et simple.

L’on constate que la mécanique de draft se fait de plus en plus présente depuis qu’elle a été popularisée par 7 Wonders. D’un côté elle permet de garder une part d’aléatoire (la pioche) maîtrisée, offrant la possibilité de choisir les cartes que nous gardons et celles que les autres n’auront pas, donc ce n’est pas plus mal…

Quoi qu’il en soit, une édition toujours aussi bonne et riche, même si la présence d’une seule table de Détective (pourtant gagnant d’un As d’Or) sur tout le salon s’est faite sentir… Le stand était bondé en permanence et certains ont attendu plus de 2h pour avoir leur place (je le sais, j’en fais partie). Espérons qu’ils rectifient le tir l’an prochain car le public est de plus en plus connaisseur et de plus en plus friand de jeux longs et complexes, comme le prouve l’engouement autour de Terraforming Mars, vainqueur Expert de l’an dernier.

Les dates du FIJ 2020 sont déjà connues puisqu’il a lieu le dernier week-end de février. Et aux commandes de l’événement, ce sera Cynthia Reberac qui prendra la relève de Nadine Seul. Espérons qu’il sera d’aussi bonne qualité que d »habitude ! Rendez-vous du 21 au 23 février 2020 !

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net