L’Interprète

Titre Original : The Interpreter

De : Sydney Pollack

Avec Sean Penn, Nicole Kidman, Chris McKinney, Dana Eskelson

Année: 2005

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller

Résumé:

Interprète à l’ONU, Silvia Broome surprend par hasard une conversation révélant un complot contre un chef d’État africain. Traquée par des tueurs, elle est placée sous la protection de l’agent fédéral Tobin Keller.
Mais plus ce dernier découvre le passé de la jeune femme, plus il la pense elle-même impliquée dans la conspiration. Silvia est-elle une victime ou une suspecte ?

Avis:

Immense réalisateur américain, Sydney Pollack, c’est plus de quarante années de carrière, c’est pas moins de vingt longs-métrages à la réalisation et presque autant en tant qu’acteur et producteur. Bref, dans un sens, Sydney Pollack est une petite et belle partie de l’histoire du cinéma américain. Une histoire qui s’achève ici, avec cette « … interprète » en compagnie de Nicole Kidman et Sean Penn.

Sorti trois ans avant sa mort, « L’interprète » est le dernier film de Sydney Pollack. Un dernier film politique plutôt intéressant, même si l’on reste assez éloigné des merveilles que Sydney Pollack a pu offrir par le passé. Longuet et parfois plat, « L’interprète » n’en demeure pas moins un film intéressant qui sait aussi, malgré tout, saisir parfois son public. Thriller politique ayant pour toile de fond les conflits en Afrique, le tout se passant dans l’enceinte des Nations Unies. Bref, entre défauts et qualités, Sydney Pollack livre un dernier film qui mérite qu’on s’y arrête.

Silvia est interprète aux Nations Unies. Un soir, alors qu’elle a oublié ses affaires dans sa cabine de traduction, elle surprend une conversation. Deux hommes dont elle ne voit pas le visage sont en train de parler de l’assassinat en fin de semaine d’un chef d’état africain qui vient faire un discours. Alertant la police, Silvia est placée sous protection rapprochée. C’est l’agent Tobin Keller qui est en charge de cette affaire et très vite, il découvre que la jeune femme a un passé assez trouble. Silvia serait-elle la victime ou alors l’une des instigatrices de ce complot ?

« L’interprète« , c’est le petit thriller qui conclut une carrière des plus brillantes. Un petit thriller qui est aussi décevant d’un côté qu’il se laisse toutefois regarder de l’autre et ça, malgré ses défauts.

« L’interprète« , c’est un film qui laisse un sentiment mitigé, car au sein de son scénario, on va y trouver autant de bons que de mauvais. Le film peut être passionnant par exemple quand il entre aux Nations Unies et décrit très bien l’ambiance qui y règne ou encore tous les petits métiers ou encore l’histoire de gens qui y travaillent. Histoire (fictive) notamment évoquée à travers le personnage de Nicole Kidman qui va être bien plus complexe qu’elle ne le laisse paraître.

Le film sait aussi se faire prenant dans son intrigue générale. Sydney Pollack aborde la géopolitique, il parle des guerres en Afrique, il parle de dictature, d’espoir des peuples. Il parle de l’image, des médias. Bref, le réalisateur a beaucoup de choses à dire et son film a de quoi être passionnant.

De plus, son film est tenu par de bons comédiens et notamment Nicole Kidman qui en plus d’être convaincante, joue en pas moins de trois langues.

Si le scénario a d’excellents côtés, il a aussi ses défauts, le premier étant la facilité de la découverte du complot. Beaucoup d’éléments sont réunis à ce moment-là, et l’on se dit que ça fait quand même un peu trop d’un coup. Le tout manque un peu de subtilité. Ensuite, le film s’embarrasse du passé de certains personnages, comme celui de Sean Penn. On regrettera aussi des facilités, voire des incohérences, dans la traque du personnage de Nicole Kidman. Certains éléments arrivent vraiment comme un cheveu sur la soupe.

Puis enfin, si le film a de belles envolées, il tient aussi toujours dans son enquête un côté brouillon. On ajoutera à cela que le film de Sydney Pollack a tendance à traîner en longueur, ayant des coups de mou. On ajoutera aussi une mise en scène souvent plate, linéaire, même si le réalisateur sait nous rattraper et nous tenir en intrigue jusqu’au bout de son film.

Le film réserve toutefois de très jolies scènes, et plus particulièrement une entre Nicole Kidman et Sean Penn, autour d’une légende africaine.

Ce dernier film pour Sydney Pollack est donc décevant d’un côté, car il n’entrera pas dans les grands films du réalisateur, alors qu’il avait de solides arguments. On aurait tellement voulu que Sydney Pollack conclut sa carrière sur un grand cru comme l’avait fait Sidney Lumet. Mais malgré le fait qu’il ne soit pas un grand film et qu’il ait ses défauts, « L’interprète » reste un film suffisamment intéressant pour nous tenir devant lui jusqu’à sa fin. Bref, pas essentiel, mais si toutefois l’envie vous en dit, alors « L’interprète » peut être bien meilleur que beaucoup d’autres films.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net