La Dernière Folie de Claire Darling – Deneuve s’éclate

De : Julie Bertuccelli

Avec Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, Samir Guesmi, Alice Taglioni

Année : 2019

Pays : France

Genre : Drame

Résumé :

À Verderonne, petit village de l’Oise, c’est le premier jour de l’été et Claire Darling se réveille persuadée de vivre son dernier jour… Elle décide alors de vider sa maison et brade tout sans distinction, des lampes Tiffany à la pendule de collection. Les objets tant aimés se font l’écho de sa vie tragique et flamboyante. Cette dernière folie fait revenir Marie, sa fille, qu’elle n’a pas vue depuis 20 ans.

Avis :

Julie Bertuccelli sort de la fac diplômée en philosophie et pendant une bonne dizaine d’années, la jeune femme qu’elle était va travailler sur énormément de films. Que ce soit du court-métrages, du long, du téléfilm, du clip, du documentaire, Julie Bertuccelli vole d’un film à l’autre en tant qu’assistante de réalisation. En somme, elle fait ses armes. Ses premières réalisations apparaissent au début des années 90, dans le domaine du documentaire. D’ailleurs, Julie Bertuccelli est particulièrement dans son élément dans le documentaire, puisqu’entre 1993 et 2016, elle réalise pas moins de seize documentaires. Mais l’appel de la fiction se fait sentir de temps à autre, et ainsi, Julie Bertuccelli a déjà réalisé deux films de fiction, « Depuis qu’Otar est parti… » en 2002 et « L’arbre » en 2010.

« La dernière folie de Claire Darling » est donc le troisième film de fiction de Julie Bertuccelli et après avoir fait tourner Charlotte Gainsbourg en Australie, Julie Bertuccelli pose ses caméras dans l’Oise pour une très jolie fantaisie. Avec « La dernière folie de Claire Darling« , Julie Bertuccelli livre un film à la fois touchant et fou, un film quelque peu mystique, un film bourré de regrets, qui sait pourtant amuser. Bref, une fantaisie entre drôlerie et drame, tenue par une Catherine Deneuve fabuleuse !

Verderonne est un petit village sans histoire. Un matin, dans sa jolie maison pleine d’objets soigneusement récoltés au fur et à mesure des années, Claire Darling, la soixantaine plus que passée, se réveille et décide de tout mettre en vente. Elle organise un vide-grenier dans son jardin. Quand cette folie arrive aux oreilles de sa fille, cette dernière revient dans le village voir cette mère qu’elle n’a pas vu depuis un sacré bout de temps. Quand Marie demande à sa mère ce qui lui arrive, cette dernière lui répond simplement qu’aujourd’hui est le dernier jour de sa vie…

Dans les sorties de ce mois de Février, « La dernière folie de Claire Darling » faisait partie des films que j’attendais avec beaucoup de curiosité, parce que premièrement Catherine Deneuve, et deuxièmement, parce que la bande-annonce, comme l’affiche, laissait présager un joli petit moment de cinéma et je dois dire que je n’ai pas été déçu. S’il est vrai que le film de Julie Bertuccelli peut apparaître comme bizarre, et même quelque peu bordélique, ne sachant trop où la réalisatrice veut nous embarquer, très vite, cette « … dernière folie de Claire Darling » va se trouver et c’est avec un petit plaisir, partagé entre rires, émotions et flashbacks, qu’on va suivre cette journée pas comme les autres.

Les premiers mots qui viennent en tête quand on repense à « La dernière folie de Claire Darling« , c’est poésie, onirisme, folie, apesanteur, légèreté et drame, voire même émotion. Le dernier-né de Julie Bertuccelli, c’est un petit moment à part dans lequel il faut se laisser aller. Un moment plein de douceur, malgré la dureté et le drame de son histoire. Le scénario a bien des zones d’ombre et des personnages qui ne seront pas forcément nécessaires, comme celui de Laura Calamy, pourtant ô combien charmante, mais sur l’ensemble, le film fonctionne bien et c’est avec plaisir qu’on va jusqu’à son final, quelque peu prévisible, mais très joli néanmoins.

Les mots choisis plus haut, on les retrouve aussi dans la mise en scène de Julie Bertuccelli. « La dernière folie de Claire Darling » est un film qui dégage beaucoup de poésie, c’est un film qui arrive sans mal à naviguer entre les genres pour se créer son identité qui lui est propre. Joli, esthétique, original parfois, quand d’autres fois le film est plus « classique », Julie Bertuccelli démontre encore une fois le joli talent de conteur qu’elle peut avoir.

Puis enfin, il y a Catherine Deneuve, formidable Catherine Deneuve, qui joue de son image, qui sera parfois politiquement incorrecte ici. Encore une fois, la comédienne étonne de par sa façon de se renouveler, de retrouver cette petite étincelle qui ne la quitte jamais, alors même qu’elle a fini par tout jouer. Si le casting est très beau, Chiara Mastroianni est très touchante d’ailleurs, c’est bien Deneuve et sa folie qui fait une belle partie de ce film. À travers elle, le film aborde beaucoup les blessures de la vie, les cicatrices encore ouvertes dans le fond. Le film aborde de subtile manière les joies qu’on n’aura plus, et celles qu’on ne croyait plus avoir. Le film aborde les personnes âgées aussi, il aborde la vie et la mort, le temps qui a passé, et celui qui reste. Bref, cette fantaisie est plus sérieuse qu’elle n’y parait.

Entre rires et émotions, cette folie douce et amère en même temps est un joli moment de cinéma. Imprégné, esthétiquement parlant intéressant et beau, « La dernière folie de Claire Darling » confirme le talent de conteuse de Julie Bertuccelli et aujourd’hui on espère ne pas autant attendre pour avoir une fiction de la cinéaste.

Note : 14,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net