Radiostars

De : Romain Levy

Avec Manu Payet, Clovis Cornillac, Douglas Attal, Pascal Demolon

Année : 2012

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

En plein échec professionnel et sentimental, Ben, qui se rêvait comique à New York, est de retour à Paris. Il rencontre Alex, présentateur-vedette du Breakfast-club, le Morning star de la radio. Avec Cyril, un quadra mal assumé, et Arnold, le leader charismatique de la bande, ils font la pluie et le beau temps sur Blast FM. Très vite Ben est engagé : Il écrira pour eux. Alors qu’il a à peine rejoint l’équipe, un raz de marée frappe de plein fouet la station : l’audience du breakfast est en chute libre. C’est en bus qu’ils sillonneront les routes de France pour rencontrer et reconquérir leur public. Pour ces Parisiens arrogants, de ce road trip radiophonique naîtra un véritable parcours initiatique qui bousculera leurs certitudes.

Avis :

Romain Levy est un réalisateur et scénariste dont « Radiostars » est le premier long-métrage. Un premier film qui s’inspire beaucoup de sa vie, car avant de réaliser « Radiostars« , Romain Levy a tout d’abord tenté sa chance aux États-Unis, avant de revenir en France au début des années 2000. Il intègre la station de radio NRJ, sur laquelle il va faire ses armes et notamment rencontrer son grand pote Manu Payet. Par la suite, après l’écriture de sketchs et autres chroniques à la radio, il commence à écrire des scénarios. Il écrit notamment celui des « … 11 commandements« , celui de « Cyprien » ou encore celui d’ »Une pure affaire« . Déçu de ce que l’on fera de ses scénarios, il décide alors de réaliser son premier long-métrage, « Radiostars« .

Succès surprise de 2012 avec ses plus de cinq cent mille entrées, « Radiostars« , le premier film de Romain Levy, est une bonne découverte. Road movie entre potes, peuplé de personnages attachants et hauts en couleurs, « Radiostars » a tout du film qu’on adore aller voir. Finement écrit, savoureusement interprété par une bande de comédiens tous au top du top, le film de Romain Levy est une bouffée d’air frais et démontre encore une fois qu’en France, on sait faire de bonnes comédies.

Ben est parti à New-York pour faire du stand-up. Malheureusement pour lui, il n’a pas percé et le voici obligé de rentrer en France. Par une amie, il décroche un job de chroniqueur dans l’émission numéro un, le « Breakfast club », animé par Arnold, un animateur froid comme la pierre mais attachant quand on apprend à le connaître. L’été arrive et l’équipe du Breakfast club se voit alors obligé de partir sur les routes pour une tournée marathon, car leur émission qui était numéro un sur les ondes vient de passer à la deuxième place. Un voyage qui s’annonce chiant au possible pour certains de ces animateurs, parisiens arrogants et assumés. Mais ce voyage va aussi leur réserver bien des surprises pour être finalement un véritable parcours initiatique pour chacun d’entre eux…

« Radiostars« , c’est le genre de petite comédie qu’on adore découvrir. C’est le genre de comédie pleine de fraîcheur, qui sait amuser tout en étant finement écrite et pensée. C’est une comédie qui s’appuie aussi bien sur ses personnages, que sur leur voyage et ce qui va en découler.

« Ce qui importe n’est pas la destination, mais le voyage » et dans un sens, « Radiostars » illustre bien ce célèbre dicton. Road movie par excellence, l’idée de Romain Levy est simple, mais le réalisateur l’exploite bien et « Radiostars » nous amuse justement par le voyage de cette bande de potes qui finalement ne se connaissent pas si bien que ça. Un voyage peuplé de rencontres improbables, d’engueulades, de rires, d’amourettes et de coups d’un soir, de doutes, de galères, de découvertes et d’amitiés tout simplement. Un voyage dans lequel Romain Levy, qui tient là un bon humour, nous réserve des situations très drôles, quand d’autres seront plus touchantes. D’ailleurs, de ce côté, le film est plus profond qu’il ne le laisse paraître, car chacun des personnages va évoluer.

Romain Levy offre aussi une vraie personnalité à chacun de ses personnages, on se laissera prendre d’affection pour chacun d’eux, touché par leur évolution. Chacun d’eux apprendra de l’autre, et même si le film manque d’enjeu, car ce dernier est résumé à sauver leur place, le road trip offert et l’instant partagé est si attachant qu’on pardonne vite le prétexte trouvé finalement pour faire ce trip. Tout comme on pardonne aussi le petit ventre mou que le film tient à un certain moment.

Ce qui fait aussi que « Radiostars » fonctionne si bien, c’est grâce à cette bande de comédiens géniaux que Romain Levy a réuni. Des comédiens qui s’éclatent, et dont certains tiennent des personnages très, très hauts en couleurs, mention spéciale à Benjamin Laverhne qui est hilarant dès qu’il entre dans le champ. Bien sûr, parmi toute cette bande, on affectionnera tout particulièrement l’amitié qui se va lier entre Douglas Attal et Manu Payet, ou encore l’évolution que le personnage de Douglas Attal peut avoir. Ce voyage résonne comme une reconstruction, une émancipation. À noter aussi un Pascal Demolon hilarant en quinquagénaire ringard à souhait.

« Radiostars » est donc une bonne comédie, doublée d’un road-movie peuplé de personnages géniaux. Pour son premier film, Romain Levy nous amuse, nous fait rire et il nous touche. Bref des comédies de cet acabit, on en veut bien plus souvent. À voir, à découvrir ou redécouvrir.

Note : 14,5/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net