La Petite Mort

Fiche technique :

Auteur : François Bachelart

Joueurs : 2 à 4

Durée : 20 min

Type/public : Ambiance / familial

Age : 14 ans

Mécaniques : Pose et don de cartes

Première parution : 2018

But du jeu :

Obtenez votre diplôme de Faucheuse en fauchant l’âme des personnages adverses !

Règles :

La partie commence avec trois pioches distinctes : les Cartes Faucheuse (de plusieurs types), les Cartes Personnage et les Cartes Caractère. L’on y retrouve différents symboles Faiblesse, Force, Darwin Award, Métier, ainsi que des Points d’Ame. Chaque joueur place 3 Cartes Personnage devant lui et pioche 2 Cartes Faucheuse et 3 Cartes Caractère. Une carte Diplôme est disposée au centre de la table.

Tous les joueurs vont (plus ou moins) simultanément donner une Carte Caractère de leur main à chacun de leur voisin. Puis ils vont (plus ou moins) simultanément répartir 2 Cartes Caractère sur leurs personnages (elles peuvent atterrir sur le même). Ces cartes donnent des Faiblesses (symboles rouges) ou des Forces (symboles verts) aux personnages.

Exemple : le Personnage (ressemblant à) Harry Potter possède un symbole Force vis à vis du cancer, un symbole Darwin Award et possède 3 Points d’Ame. Je joue une Carte Caractère « travaille dans une centrale nucléaire » qui donne une Faiblesse face au cancer, une autre face aux accidents, ainsi qu’un symbole Métier, un symbole Darwin Award et 2 Points d’Ame. La Force et la Faiblesse s’annulent, ce personnage dispose donc d’une Faiblesse face aux accidents, de 2 symboles Darwin Award, d’un métier et de 5 Points d’Ame.


Quelques Cartes Caractère. La première donne 2 Faiblesses face au suicide, 3 Points d’Ame et un métier, la suivante 2 Faiblesses crise cardiaque, la dernière de la deuxième ligne octroie un symbole Darwin Award, 2 Points d’Ame, une résistance à l’asphyxie mais une faiblesse aux AVC…

Ensuite, les joueurs vont (encore une fois plus ou moins simultanément) jouer des Cartes Faucheuse sur les personnages adverses. Il faut pour cela que les conditions de la Faucheuse soient remplies, comme le personnage fauché doit posséder une Faiblesse face aux accidents et une Faiblesse face au suicide, posséder tant de Points d’Ame, une Faiblesse face au cancer et un Darwin Award, etc… Il est possible de jouer des Jetons « Death Powa » sur les personnages pour leur octroyer des Faiblesses ou des symboles Darwin Award afin de faciliter une fauche, mais les autres joueurs pourront également en bénéficier (il est possible que plusieurs joueurs fauchent le même personnage).

Lorsqu’un Personnage est fauché, la Carte Faucheuse est placée dans la défausse de celui qui l’a posée, et le Personnage ainsi que les Caractères associés sont répartis entre les faucheurs et le fauché dans leur défausse respective. Si un joueur ne veut ou ne peut faucher aucun Personnage durant le tour, il récupère un Jeton Death Powa de son choix. Si un Personnage possède 3 Caractères à la fin d’un tour, son propriétaire l’accompagne sur son lit de mort et place toutes les cartes dans sa défausse. Enfin les joueurs piochent dans les différents tas jusqu’à avoir 3 Personnages visibles, 3 Cartes Caractère et 2 Cartes Faucheuse en main.


Quelques Cartes Personnage. L’on retrouve Steve Jobs, Dark Vador, Batman, Bruce Lee, Homer Simpson etc….

Si à n’importe quel moment un joueur remplit une des conditions décrites sur la carte Diplôme (faucher un personnage possédant 2 symboles Darwin Award, posséder dans sa défausse une paire de Cartes Faucheuse du même type, accompagner sur son lit de mort un Personnage possédant 3 Faiblesses différentes, etc), il place un pion Faucheuse sur la case correspondante de la carte Diplôme. Le vainqueur est celui qui place son 4ème pion !

Avis :

La Petite Mort est une bande dessinée humoristique créée par le dessinateur/comédien/plein de choses Davy Mourier, racontant l’histoire de ce petit personnage destiné à devenir Faucheur, comme son père, alors qu’il voudrait simplement devenir fleuriste… Le jeu de société est donc l’adaptation ludique du format papier. Généralement les adaptations sont un terrain glissant sur lesquelles il est dangereux de s’aventurer… Est-ce que le pari de la Petite Mort est réussi ?

Premier constat : le packaging est impeccable. La boîte ressemble à un petit cercueil, aux couleurs des couvertures des livres, avec le protagoniste dessus. De la même façon, les règles et les Cartes Diplôme ont également la même forme pour rentrer parfaitement. Les autres cartes en revanche ont une forme carrée. Les Pions Faucheuse sont très jolis, déclinés en quatre coloris pour les différents joueurs. Les illustrations, signées par le dessinateur en personne, rendent du coup très bien. L’humour est omniprésent, les Personnages sont tous des caricatures de célébrités, les Cartes Caractère contiennent des textes plutôt marrants… En clair, le visuel et la forme sont une grande réussite !

Au niveau du fond en revanche, l’on retrouve une mécanique très simple : faire correspondre des symboles sur nos cartes avec celles en jeu pour faucher des personnages adverses. C’est plutôt intuitif et facile à prendre en main, accessible à n’importe qui. En revanche, même si le sujet est traité avec légèreté, le jeu parle quand même explicitement de mort, c’est pourquoi le titre est réservé à un public adolescent. En dehors de cela, il apparaît comme un très bon divertissement pour la famille… Pour peu que l’on ne soit pas très regardant sur les règles.


Une Carte Diplôme. L’avant dernière case ne peut être atteinte que par un seul joueur et demande de posséder 25 Points d’Ame dans notre défausse. L’objectif précédent peut être validé par tous les joueurs et nécessite de faucher un personnage avec au moins 3 Faiblesses différentes.

En effet, le principal souci de ce jeu, en dépit de tous les bons aspects, est le souci dans la rédaction des règles. Comme mentionné au-dessus, tout le monde joue plus ou moins en même temps, ce qui occasionne un joyeux petit chantier. Imaginons qu’un Personnage adverse est fauché par quelqu’un d’autre, et que je place un Jeton Death Powa dessus pour le faucher moi aussi, est-ce que l’autre peut récupérer sa carte pour la changer, et ainsi en placer une autre dans sa défausse pour remplir un objectif ? De plus, le fait que tout le monde puisse jouer en même temps signifie qu’un joueur patient va attendre que tout le monde ait terminé pour placer ses cartes en conséquence. Rien ne l’interdit, donc même si le jeu a une portée plutôt festive, bon enfant et familiale, rien n’empêche de le considérer d’un point de vue stratégique. Il peut donc plaire aux deux publics mais également leur déplaire, ne sachant trop comment se situer. L’on peut également noter que rien n’indique dans quel cas on peut placer un Pion Faucheuse sur les règles : il faut se référer à l’aide de jeu séparée. D’un certain côté elle regroupe tout ce qu’il faut savoir sur les Cartes Diplôme, toutes les informations relatives y sont regroupées, d’un autre côté c’est dommage car cela oblige à avoir plusieurs supports de référence en cas de doute.

En dehors de tout cela, le nombre de cartes dans chaque paquet est conséquent sans être extraordinaire, de quoi faire 5-6 parties avant d’avoir l’impression d’avoir fait le tour de tout le monde. Mais les combinaisons étant très variées, les possibilités sont virtuellement illimitées.

Un bon jeu divertissant pour les moins regardants niveau règle et les plus acharnés des joueurs, une énorme crise de rires pour les autres. Et par-dessus tout, une adaptation très fidèle d’une bonne bande dessinée comique !

Note: 13/20

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net