Bécassine!

De : Bruno Podalydès

Avec Emeline Bayart, Karin Viard, Denis Podalydès, Michel Vuillermoz

Année : 2018

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Bécassine naît dans une modeste ferme bretonne, un jour où des bécasses survolent le village. Devenue adulte, sa naïveté d’enfant reste intacte. Elle rêve de rejoindre Paris mais sa rencontre avec Loulotte, petit bébé adopté par la marquise de Grand-Air va bouleverser sa vie. Elle en devient la nourrice et une grande complicité s’installe entre elles. Un souffle joyeux règne dans le château. Mais pour combien de temps ?
Les dettes s’accumulent et l’arrivée d’un marionnettiste grec peu fiable ne va rien arranger.
Mais c’est sans compter sur Bécassine qui va prouver une nouvelle fois qu’elle est la femme de la situation.

Avis :

Moins connu que son frère Denis Podalydès, Bruno Podalydès n’en est pas moins un réalisateur et un acteur prolifique. Plus connu comme réalisateur qu’acteur, Bruno Podalydès a notamment connu un grand succès en salle pour  » Le Mystère de la chambre jaune« . Personnellement, je n’ai pas vu grand-chose du réalisateur et je dois dire que son film avant « Becassine !« , »Comme un avion« , m’avait pas mal ennuyé.

« Bécassine!« , personnage tout droit sorti de l’imaginaire de Joseph Pinchon, n’avait pas grand-chose qui laissait présager un bon moment de cinéma. S’il était réconfortant que l’on trouve Bruno Podalydès derrière la caméra, le paysage de la comédie française actuelle a de quoi faire craindre le pire et pourtant, c’est avec étonnement et surtout plaisir que j’ai découvert un bon petit film amusant, touchant et enfantin. Parti sur les routes d’un »… petit Nicolas« , le film de Bruno Podalydès est une jolie surprise pleine de tendresse et d’attachement. Entre comédie burlesque, petit drame décalé et naïf, le tout servi et tenu par des acteurs bien dans leurs personnages, franchement, on n’en attendait pas autant.

Bécassine est une jeune femme qui est née dans une ferme et dont le regard est resté très enfantin, malgré le fait qu’elle soit devenue adulte. Bécassine depuis toujours rêve de monter à Paris, et le jour où elle a pris la décision de quitter sa vie, son foyer, ses habitudes,elle ne va pas aller bien loin, puisque par un heureux hasard, elle va devenir la nounou de la petite Loulotte, une enfant que Madame la Marquise de Grand-Aira récupéré. Alors que le château, qui croule sous les dettes, était assez monotone, l’arrivée de Bécassine entre les murs ensoleille l’endroit et la vie de ses occupants…

Il y a des films dont on n’attend rien, même le pire, et qui finalement se trouvent être de jolies surprises et c’est le cas du « Bécassine ! » de Bruno Podalydès. Alors bien sûr, le film est loin d’être incroyable, mais il est bourré de charme et de sympathie, ce qui fait qu’on passe un joli moment devant. Un moment amusant, plein de fantaisies, de bêtises et de naïveté et c’est peut-être là, dans cette naïveté,que le film tient tout son charme. Il y a quelque chose dans ce « Bécassine ! » qui fait du bien. Quelque chose qui émane du projet, quelque chose qui fait qu’on sent l’envie, l’amour et l’implication de son réalisateur envers son personnage et son histoire, pour offrir un joli petit film qui n’aura pas la prétention d’être révolutionnaire ou ultra drôle. Non, Bruno Podalydès a voulu faire un film simple, devant lequel on se laisserait conquérir par son univers et ses personnages et ça fonctionne bien. D’ailleurs,on notera un joli travail sur les décors, les costumes, la photographie, ou encore l’époque et l’atmosphère.

« Bécassine« ,c’est une petite balade pleine de poésie, dans un monde coloré où chaque petit rebondissement devient drôle et plaisant. Ne poussant jamais son film dans le lourd, demeurant nuancé, oscillant très bien entre la comédie et le drame,mélangeant ses petites intrigues, Bruno Podalydès a trouvé le juste-milieu pour offrir un film enfantin, qui est capable d’amuser les plus petits, mais aussi les plus grands. Il faut dire aussi que Bruno Podalydès a parfaitement choisi son casting et plus particulièrement sa « Bécassine ! » en la personne d’Emeline Bayart, actrice peu connue,ayant déjà tourné pour Podalydès. Elle tient là le rôle qui la révèle et franchement, il est bien difficile de lui résister tant elle est touchante, drôle, maligne, naturelle et investie dans la peau de cette femme enfant. On peut même louer le fait qu’elle s’en sorte très bien, puisqu’il aurait été facile de tomber dans un rôle agaçant, tant Bécassine est naïve. Heureusement, Emeline Bayart a parfaitement trouvé le ton, tout comme la jolie troupe de comédiens qui la suit. Si on restera déçu d’une Karin Viard quelque peu sous exploitée, on restera tout de même sous son charme, comme ceux des domestiques (Balasko est excellente !) ou encore les autres personnages. La relation qui unit Bécassine et l’Oncle Corentin (Michel Vuillermoz comme d’habitude au top) est vraiment très jolie,pleine de douceur et de tendresse.

« Bécassine! » m’a donc fait passer un joli moment. Entre son actrice, Emeline Bayart géniale, sa mise en scène colorée et poétique, ses drôleries qui s’aventurent dans le burlesque, ses personnages attachants, même les plus « tordus », comme ce marionnettiste grec savoureusement incarné par Bruno Podalydès himself. Je m’attendais à une comédie lourde, qui aurait eu tendance à abuser d’un côté cul-cul la praline et finalement, c’est tout le contraire que j’ai trouvé. Comme quoi, il ne faut pas juger un film à sa bande-annonce, le cinéma réservant de belles surprises.

Note : 14/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net