octobre 29, 2020

Chacun Pour Tous

De : Vianney Lebasque

Avec Ahmed Sylla, Jean-Pierre Darroussin, Olivier Barthelemy, Camélia Jordana

Année : 2018

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Martin, coach de l’équipe française de basketteurs déficients mentaux, est au pied du mur. En pleine préparation des Jeux Paralympiques, ses meilleurs joueurs viennent de le laisser tomber. Refusant de perdre la subvention qui est vitale pour sa fédération, il décide de tricher pour participer coûte que coûte à la compétition. Il complète son effectif par des joueurs valides, dont Stan et Pippo, deux trentenaires désœuvrés. Même Julia, la psychologue de la fédération, ne s’aperçoit pas de la supercherie. En s’envolant pour Sydney, Martin est loin d’imaginer le mélange explosif qu’il vient de créer.

Avis :

Après des études à l’ESRA, Vianney Lebasque tourne quelques courts-métrages dans les années 2000. Remarqué, il est engagé pour réaliser le making of de la série « Bref« . C’est en 2013 que Vianney Lebasque réalise son premier long-métrage, « Les petits princes« , un film qui mettait déjà en scène des jeunes et du sport. Après cinq ans d’absence, voici que Vianney Lebasque est de retour pour un petit film tout à fait sympathique. Un petit film qui est adapté d’un fait aussi réel qu’il est dingue.

Oscillant entre le drame social et la comédie, « Chacun pour tous« , c’est le petit film type qui, s’il ne changera pas nos vies, nous fait toutefois passer un bon petit moment de cinéma. Un moment qui est surtout rehaussé par un joli casting amusant, convaincant et qui en prime nous communique bien l’amusement que ces jeunes peuvent ressentir.

Martin, la cinquantaine bien passée, est coach d’une équipe de basketball de quartier pour jeunes handicapés mentaux. Alors que son équipe concourt pour les jeux Paralympiques dans quelques mois, il se retrouve du jour au lendemain avec deux joueurs seulement. S’il ne va pas aux JO, alors il va perdre toutes les subventions de son association. Pour pallier à cela, il va alors engager des joueurs « valides », et les faire passer pour des déficients mentaux. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que sa nouvelle équipe allait bientôt faire parler d’elle.

« Chacun pour tous« , c’est une adaptation d’une arnaque très honteuse qui s’est tenue lors des Jeux Paralympiques de Sydney en 2000. Ici, Vianney Lebasque a remplacé l’équipe d’Espagne par celle de la France.

Pour son deuxième long-métrage, le jeune réalisateur mélange la comédie et le drame et nous offre un petit film qui saura être aussi amusant et divertissant qu’il va aborder de jolis sujets avec une certaine intelligence.

Si l’on prend le film en lui-même, « Chacun pour tous« , c’est tous les ingrédients d’une vraie comédie qui forcément va déraper à un moment donné. Le scénario dans ses grandes lignes est léger, et l’alchimie entre les comédiens fait beaucoup dans ce film. Le rythme est bon, on ne s’ennuie pas, beaucoup de gags sont amusants et le tout est tenu avec une certaine retenue, ce qui est très bien vu. Vianney Lebasque fait de la comédie ici, mais il gère le tout et son film ne tombe jamais dans le lourd ou la blagounette de trop.

De plus, en adaptant ce fait « divers » tout simplement hallucinant, Vianney Lebasque, là encore avec une certaine retenue, en profite pour aborder des sujets forts. L’un des premiers et des plus touchants, c’est ce choc entre les dits « normaux » et les dits « déficients ». Le film pose un joli regard sur cette rencontre et sans tomber dans la leçon de morale, il pousse à quelques jolies réflexions. Qui est « normal » et qui ne l’est pas ? La vision, même de ces jeunes gens, leurs problèmes, leurs joies, bref le film est certes attendu de ce côté-là, mais il reste bon et intéressant.

Autre fait intéressant, avec un casting pareil, « Chacun pour tous » peut laisser paraître un film au casting à la mode du jour, qui jouerait sur les projecteurs mis sur ces comédiens, à défaut de réellement composer des personnages, et même s’ils ne sont pas transcendants non plus, certains seconds rôles sont plus marquants, notamment Jérémie De Nicola qui incarne un jeune homme « normal » et Clément Langlais qui lui incarne un jeune déficient. Mais bon, quoi qu’il en soit, si l’on est surpris en bien par certains membres du casting, les grosses « stars » du film demeurent bien et composent de bons personnages qu’on aime suivre.

« Chacun pour tous » n’est donc pas une comédie dramatique essentielle à voir. Ce n’est pas un film qui changera nos vies, on peut même regretter que le film ne soit pas plus touchant et marquant, mais on passe toutefois un bon petit moment de cinéma devant et finalement même s’il demeure un petit film, ce deuxième métrage pour Vianney Lebasque est bien mieux que bons nombres de comédies françaises qui sortent chaque mois dans nos salles. Pas essentiel donc, mais il reste à voir pour les curieux.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.