Bohemian Rhapsody

De : Bryan Singer et Dexter Fletcher

Avec Rami Malek, Gwilyn Lee, Lucy Boynton, Ben Hardy

Année: 2018

Pays: Etats-Unis

Genre: Biopic

Résumé:

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

Avis:

« Bohemian Rhapsody« , c’est le film qu’on a fantasmé pendant des années. Son idée et sa production ne datent pas d’hier et il en aura fallu du temps et des rebondissements pour que le film puisse enfin débarquer dans nos salles de cinéma. Une préparation et un tournage chaotique, le film devait être, au départ, interprété par Sacha Baron-Cohen, mais il renonça en raison de désaccords artistiques avec les membres même du groupe. S’ensuivent tout un tas de rumeurs plus folles les unes que les autres, allant même jusqu’à lancer le nom de Daniel Radcliffe en Freddie Mercury. Le film trouvera sa direction à la fin 2016, le groupe est trouvé, et Bryan Singer entre deux « X-Men« , est à la direction. Mais le tournage est tendu et finalement, à deux semaines de la fin de celui-ci, Singer est remercié et c’est à Dexter Fletcher de boucler le film.

Avec un tel remue-ménage, on pouvait donc craindre le pire en ce qui concerne « Bohemian Rhapsody » et pourtant, c’est bel et bien un petit miracle qui va se produire, puisque ce « Bohemian Rhapsody » est vraiment une très belle réussite. Entre hommages, parcours de vie, création, musique, humour et émotion, « Bohemian Rhapsody » nous fait vibrer et se conclue en apothéose. Puis que dire de Rami Malek, qui devrait en toute logique aller chercher sa petite star en or en Février prochain ! Bref, c’est bon, c’est grandiose, ça touche au cœur, au rythme, et on aurait même aimé en avoir plus, c’est dire !

Londres, 1970, Farrokh Bulsara est un jeune homme d’origine Parsi, qui est loin d’être comme les autres. Depuis un certain temps, il suit un petit groupe appelé « Smile ». Quand le chanteur du groupe plante ce dernier, Farrokh se propose de le remplacer. Personne ne le sait, mais Queen vient de naître et le groupe va marquer à jamais l’histoire de la musique.

« Bohemian Rhapsody« , c’était sûrement l’un des films les plus attendus de l’année, tant l’idée de voir l’histoire de Freddie Mercury et celle de Queen à l’écran était un projet alléchant. Bon, il faut dire que Queen demeure encore aujourd’hui un groupe à part et rien que l’évocation du nom du groupe est une idée de cinéma.

Faire un biopic, même si l’artiste est aimé, n’est pas une mince affaire et si quelques-uns ont trouvé la route du succès (« Walk the line« , « Ray« , « La Môme« , « Bird« , « Cloclo« , « Les Doors« ), beaucoup sont restés dans l’ombre, ou pire encore, se sont vu tout simplement ratés.

C’est donc partagé entre optimisme et crainte qu’on entre en salle et heureusement, le trio (imposé) Singer/Malek/Fletcher fonctionne du feu de dieu et « Bohemian Rhapsody » se transforme en deux heures et quart de plaisir. Deux heures et quart de destin, de passion, d’amour, d’engueulades, et bien sûr et surtout de musique, beaucoup de musique. D’ailleurs, c’est peut-être même ce qui est le plus intéressant dans ce film, car dans un sens, on prend un plaisir dingue et tragique à découvrir la vie du groupe et de son leader, leader à la personnalité complexe que le film arrive bien à transcrire à l’écran, s’arrêtant sur de très bons sujets. Ce qui pour ma part m’a le plus envoûté dans ce « Bohemian Rhapsody« , c’est quand le groupe est en studio. Quand il travaille à quatre, quand il réfléchit, il teste, il s’engueule, il s’éclate, il ose, il se démarque, il fait peur au producteur. Bref, quand Queen est Queen et le film de Bryan Singer fait une belle place à ce côté-là dans le film, ainsi plusieurs des titres emblématiques du groupe naissent sous nos yeux et nos oreilles, « Bohemian Rhapsody » bien sûr, mais aussi « Another One Bites the Dust« , « We Will Rock You« . Même si le film de Bryan Singer s’arrête beaucoup sur son iconique chanteur, Queen est un groupe, et le film met en avant comment chacun a besoin de l’autre finalement. Le film met en avant comment Queen ne peut fonctionner qu’avec ce quatuor, qu’avec ce fourmillement d’idées qui marche à quatre. Avec « Bohemian Rhapsody« , on prend plaisir à suivre et découvrir la personnalité de trois autres membres du groupe. Membres très bien incarnés par Ben Hardy (Roger Taylor), Gwilym Lee (Brian May), et Joseph Mazzello (John Deacon).

Alors bien sûr, « Bohemian Rhapsody« , c’est aussi une mise en scène dynamique, pêchue, rock comme on en a envie, même si parfois elle offre du classique. C’est bien entendu ses vingt dernières minutes, incroyables, qui sont une apothéose, où l’on en prend autant dans les oreilles que les yeux, que dans le cœur. Car oui, comme attendu, le film de Bryan Singer est très émouvant.

Puis bien entendu, il est impossible de ne pas s’arrêter l’espace de quelques lignes sur l’incroyable performance de Rami Malek qui est tout simplement possédé par son personnage. Impressionnant de maîtrise, de ressemblance, l’acteur est bluffant de sa première scène à sa dernière et il serait logique qu’il soit récompensé.

« Bohemian Rhapsody » est presque devenu aussi légendaire que son groupe tant le projet a vu de rebondissements. On n’y croyait plus, le film annonçait même une catastrophe, et finalement, avec autant de péripéties, d’actes manqués ou non, c’est un petit miracle que ce produit-là, puisque « Bohemian Rhapsody » est une très belle réussite. Enchanteur, émouvant, entraîné, intéressant, et remarquablement tenu par l’ensemble du casting… Franchement, on n’en attendait pas autant et c’est très bien ainsi.

Note : 16,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net