décembre 5, 2020

House of Cards Saison 3

D’Après une idée de : Beau Willimon et Frank Pugliese

Avec Kevin Spacey, Robin Wright, Kate Mara, Michael Kelly

Pays: Etats-Unis

Nombre d’Episodes: 13

Genre: Drame

Résumé:

Frank Underwood, homme politique rusé et vieux briscard de Washington, est prêt à tout pour conquérir le poste « suprême »…

Avis:

Excellente série, « House of cards » est la première série à succès de Netflix. On peut même dire que c’est elle qui a tout déclenché chez Netflix. S’aventurant dans le milieu de la politique, avec « House of cards« , série aussi produite par David Fincher, Netflix nous immerge totalement dans la politique américaine et alors que c’est un genre qui aurait pu être vite rébarbatif, Netflix, David Fincher, Beau Willimon et Kevin Spacey ont réussi à insuffler un véritable intérêt à cette série politico-politique.

La première saison de « House of cards » présentait ses personnages et mettait tout en œuvre pour qu’on comprenne les tenant et les aboutissants. La deuxième saison, quant à elle, voyait des stratégies et des manipulations pour que son personnage principal puisse accéder aux plus hautes fonctions de l’état. Et une fois devenu (non élu) Président, il va falloir songer à garder sa place pour les prochaines élections et c’est ce que va commencer à faire cette nouvelle saison. En gros, et pour caricaturer vulgairement, cette saison trois, c’est l’ouverture des hostilités et comme on s’en doute déjà à l’annonce de ces quelques mots, tous, absolument tous, les coups vont être permis !

Francis Underwood est le nouveau président des États-Unis, après la réussite de la destitution de Garrett Walker. D’emblée, le politicien a un grand programme, nommé l’Amérique au travail. Le programme vise à trouver un emploi à tous les Américains et si le programme peut porter ses fruits, d’autres sujets ont tendance à s’imposer un peu trop. Entre la relation entre l’Amérique et la Russie, les problèmes au Moyen-Orient ou encore sa future élection pour un nouveau et surtout premier mandat plein, le Président Underwood et la Première Dame ont du pain sur la planche.

« House of cards » est une série qui s’apparenterait à un accordéon. Je m’explique, la première saison mettait en place les personnages et des éléments, tout en présentant une fonction et un but à atteindre. La seconde voyait son but atteint et développait beaucoup de choses. Pour cette nouvelle saison, alors que le but est atteint, il faut déjà préparer l’avenir pour nos personnages et ainsi, comme pour la première saison, cette troisième saison va alors installer de nouvelles bases et se fixer un nouveau but à atteindre. Un accordéon donc et ce qui est terrible, c’est que malgré le fait que finalement, la série reparte avec une sorte de nouveau départ, Beau Willimon a su la rendre encore plus intéressante.

Pile dans la continuité des deux saisons précédentes, cette troisième saison va se faire particulièrement intéressante, puisqu’elle va multiplier les sujets, les pièges, les sentiers et les dérives. Critique de la présidence, tout en étant un très bon divertissement, « House of cards » saison trois s’aventure aussi bien sur les relations américano-russes, offrant pour le coup de sacrées tentations, osant dénoncer certaines choses, comme la façon de traiter les homosexuels ou encore s’aventurant sur la crise au Moyen-Orient et les présences de ces deux grandes nations qui ne s’entendent pas sur les façons de procéder.

Un sujet fort qui s’étale sur plusieurs épisodes et c’est avec brio que la série arrive aussi bien à parler de ce sujet que des autres, car oui, comme je le disais, cette saison trois est riche. Ainsi, on parlera d’une entrée en campagne pour briguer une nouvelle présidence. Oui, vous voyez Frank Underwood lâcher son siège comme ça ?

La série fait naître de belles tensions dans l’entourage du Président, arrivant même à nous concocter d’excellents twists et autres rebondissements, qui attisent encore un peu plus notre intérêt. Stratégie, coup de vices, manipulation, et bien plus encore sont au programme de cette saison.

Une saison qui soit dite en passant offre toujours un spectacle excitant. Filmée avec classe, rythmée avec tension et passion, et comme toujours désormais, on retrouve du beau monde derrière la caméra, James Foley, Robin Wright, John Dahl, Agnieszka Holland.

Bref, vous l’aurez compris, tout en continuant sur sa lancée, cette troisième saison qui installe de nouvelles bases, se fait intéressante, prenante et même passionnante. Riche en sujets, impeccable jouée et filmée, on a qu’une envie, une fois ces treize nouveaux épisodes, c’est d’avoir très vite la suite.

Note : 16,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.