décembre 2, 2020

L’Hayden T.02 – Espérance – Julie Muller Volb

Auteure : Julie Muller Volb

Editeur : France Loisirs

Genre : Fantasy

Résumé :

De retour sur Terre, Mila n’a qu’un objectif : trouver un nouveau portail pour rejoindre l’Hayden. Mais ses recherches restent vaines. Elle peut heureusement compter sur le soutien de Liam et Jeremiah, qui l’aident aussi à apprivoiser sa nature de nymphe.
Mais le danger rôde…
De son côté, Eli, heureuse de savoir Mila à l’abri, veille à ce que le nouvel Arbre-Porte puisse croître dans le plus grand secret. Mais elle observe aussi, inquiète, l’Hayden sombrer sous le joug de Morval et Ystr devenir le dernier bastion de la résistance.

Avis :

Le tome 2 de la série L’Hayden est plus addictif que le premier tome. On retrouve tout de même les défauts du précédent qui sont ici supportables tant l’ambiance et l’histoire diffèrent. Un changement majeur dans ce roman est l’introduction d’un second narrateur en la personne d’Eli, la sœur de Mila, qui est plus mature, moins agaçante dans ses réflexions et plus réfléchie. Cela permet également de ne pas s’ennuyer car les deux histoires se complètent au final et apportent des péripéties de nature totalement différentes. De plus, l’alternance des chapitres aux voix variées amène un suspens bienvenu !

On retrouve Jeremiah, Liam et Zoé dans ce récit et leur rôle est plus important qu’auparavant. Ils aident vraiment Mila, lui sont utiles et en paieront malheureusement les conséquences. Certains passages sont plus sombres et leur venue est appréciable, donnant une nouvelle dimension aux personnages et à l’univers. Liam est plus pénible que jamais tandis que Jeremiah est complètement sous le charme de Mila et prêt à tout pour la protéger. Ses sentiments sont beaux et il est dommage que certaines pensées de Mila, un peu trop puériles, gâchent cela. Ces dernières évoluent cependant sur la fin et le changement de ton est appréciable. Zoé reste un personnage discret qu’on ne connaît pas bien. Il n’est que peu développé et c’est dommage car elle aurait mérité plus de place.

Plusieurs nouveaux personnages font leur apparition dans Espérance. Angus, un professeur bien particulier, apparaît dont ne sait où et son identité est bien obscure. Il apparaît pourtant très vite que ce grand mystère n’en est en fait pas un pour tout lecteur assez affuté et habitué aux intrigues de ce type. La révélation finale sur son passé n’étonne ainsi pas mais fait pourtant plaisir quand elle survient enfin. Elle annonce un tome 3 riche en conflits majeurs et problèmes à résoudre, ce qui est plutôt plaisant. Impétueux et agaçant, Angus va aider nos héros qui ne s’attendaient pas à un allié de ce poids. Aodren, même si déjà vu dans le tome 1, est réellement découvert ici. Son ton provocateur et sarcastique fait de lui un compagnon de voyage énervant et stimulant pour Eli. Le lecteur apprécie ces dialogues hauts en couleur et infernaux.

Le voyage entrepris par Eli manque cruellement de descriptions du monde parcouru. On ne se sent pas imprégné par l’Hayden alors que chaque région traversée est différente et que les nymphes y habitant sont des êtres féériques. L’auteure expédie ces passages beaucoup trop rapidement, se concentrant sur les pensées de la jeune femme et sur les dialogues avec Aodren, certes sympathiques mais qui ne font pas tout. Il aurait été grandement appréciable de voyager avec les personnages, de vivre pleinement l’expérience avec des descriptions plus poussées et des images plus travaillées. L’épopée d’Eli en devient ainsi moins magique et perd de sa dimension épique. Les chapitres s’y frottant sont trop courts et trop saccadés. On n’a pas le temps de rêver et l’univers apparaît comme bien moins attrayant que prévu.

Sur ce dernier, on a du mal à en apprendre davantage sur sa situation politique. Le monde est en guerre et Morval essaie d’envahir tous les royaumes. Les plans de celui-ci sont vagues et auréolés de mystères. La fin du roman ne nous en dit pas plus et c’est, espérons-le, un bon augure pour le tome suivant. Les personnages des parents d’Eli sont dénaturés et n’ont plus une grande importance. La rébellion semble également inexistante bien qu’un passage nous montre un affront en public de l’armée du tyran. Le manque d’information enlève quelque peu en crédibilité et l’univers en paraît un peu faussé.

L’aventure de Mila n’est pas toujours passionnante et son rythme est très inégal. Le début est plutôt amusant, notamment lorsque ses premiers sens de nymphe s’éveillent au grand jour, alors que la course-poursuite qui s’en suit est loin d’être passionnante. Les arrivées d’Angus, de Liam et Zoé rajoutent un peu d’intérêt à cette dernière, ainsi que la découverte sur la nature des Obscurs et leurs pouvoirs, des créatures au cœur noir qui tuent d’une façon bien particulière.

Le roman va trop vite et est trop court : les descriptions manquent cruellement lors des voyages d’Eli et de Mila et polluent notre imagination des lieux magiques. Celui de la couverture, incroyablement extraordinaire dans ses dégradés, ses ombres et lumières, est par exemple peu mis en valeur par les mots. L’auteure s’attarde davantage sur les dialogues et les pensées des personnages, ce qui amène par moment des dialogues peu intéressants et qui ne font pas avancer l’histoire. L’évolution du personnage d’Eli est prenante, notamment sur la fin après la découverte chez elle d’une nouvelle parcelle d’elle-même. Le tome 3 s’annonce captivant et espérons qu’il sera plus complet avec une histoire plus prenante. La quête du tome 2 est en effet plutôt pauvre et manque de profondeur.

Note : 13,5/20

Par Lildrille

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.