septembre 28, 2020

Les Aventures d’Archer

Titre Original : Archer’s Adventure

De : Denny Lawrence

Avec Nicole Kidman, Brett Climo, Robert Coleby, Ned Lander

Année : 1985

Pays : Australie

Genre : Aventure

Résumé :

Dans les années 1860, en Australie, un jeune apprenti et son cheval Archer s’engagent dans la Melbourne Cup, la course hippique la plus importante du pays.

Avis :

Réalisateur australien plutôt méconnu, même s’il peut compter au moins deux succès dans son pays, « Goodbye Paradise » en 1983 et la minisérie « Bodyline » en 1984 avec notamment Hugo Weaving, pour le reste, les films de Denny Lawrence restent encore dans l’anonymat ou pas très loin, comme par exemple, ces « … aventures d’Archer« , film qui ne serait jamais ressorti en DVD, ni même traversé nos frontières, si on ne trouvait pas en son casting une certaine Nicole Kidman.

Depuis « BMX Bandits« , Nicole Kidman, malgré la qualité du film, a réussi à se faire remarquer. L’actrice commence à tourner très régulièrement, et si ces « … aventure d’Archer » est le deuxième film auquel je m’attaque dans ma rétro sur l’actrice, il faut savoir qu’entre les deux films, Nicole Kidman a tourné dans pas mal de films et même tenu l’affiche sur des séries. Films et séries encore inédits chez nous.

Donc après cette intro un peu trop long, revenons à ces « … aventures d’Archer« , film autant sans intérêt qu’il est mauvais. Sans scénario, sans personnalité et bien souvent en décalage, ces « … aventures d’Archer » ne méritent même pas qu’on s’y arrête malgré la courte présence de Nicole Kidman, c’est dire …

Australie, 1860, Dave Cover est un jeune homme qui s’occupe de chevaux pour le compte d’un riche propriétaire. Ce dernier possède un cheval du nom d’Archer. Une ligne et une allure parfaite, musclé, rapide, Archer est LE cheval de course pas excellence, mais ce riche propriétaire, ancien jockey, ne peut monter à cheval depuis une chute qui l’a laissée gravement blessé. Dave, qui a noué une belle complicité avec Archer, arrive à convaincre l’homme de l’inscrire à la Melbourne Cup, la course la plus épique du pays. Si le propriétaire accepte, il habite à l’opposé de Melbourne. Commence alors un long périple à cheval, dans l’espoir d’arriver à temps et bien entendu de gagner le trophée tant convoité.

Les débuts de carrières sont souvent difficiles et Nicole Kidman n’est pas passée au travers et avant d’arriver sur le « Calme Blanc » de Philip Noyce, Kidman a dû enchaîner quelques navets.

Bon autant le dire, avec une affiche pareille, on se doutait que le film serait loin du chef d’œuvre, tout comme l’affiche ne trompait personne, que Nicole Kidman n’aurait pas un grand rôle. Mais entre savoir qu’on ne va pas trouver un chef d’œuvre, et trouver quelque chose qui n’arrive même pas à être divertissant, il y a un monde.

« Les aventures d’Archer » aurait pu être un petit road movie en terre australienne sur fond d’amitié entre l’homme et l’animal par exemple. Et d’ailleurs, c’est ce que le film essaie de faire, mais malheureusement pour lui, ça ne fonctionne pas.

Partant avec une idée assez maigre, Denny Lawrence n’arrive jamais à donner de l’intérêt à cette histoire. On suit Dave et son cheval dans des péripéties qui s’enchaînent de manière très régulière, mais ces dernières sont bien souvent tirées par les cheveux, et le tout donne une impression d’exister pour finalement combler le vide du film.

De plus ces « … aventures d’Archer » sont très convenues, d’emblée on sait comment le film va se dérouler, et comment il va finir. On ajoutera à l’ensemble des acteurs en manque de conviction. Outre Nicole Kidman, qui tient un petit rôle éclair, on aura bien du mal à être convaincu par le jeune Brett Climo, qui n’arrive pas à s’imposer à l’écran, on a l’impression que l’acteur a été embauché pour sa beauté, plus que pour son talent. Bon après, franchement, l’histoire ne l’aide pas non plus.

Finalement, de ces laborieuses « … aventures d’Archer« , on ne retiendra que sa BO, seul point vraiment marquant du film. Une BO classe, jolie, de caractère (c’est bien le seul élément qui ait du caractère dans ce film). Mais une BO qui est tout le temps en décalage du film. Une BO médiévale, qui n’a aucun sens dans ce film et dans cette histoire. Et c’est ce très joli raté qui prête souvent à sourire qui fait le temps moins long.

Vous l’aurez donc compris, « Les aventures d’Archer » est un inconnu au bataillon et on comprend donc pourquoi. Mauvais de bout en bout, insignifiant, on a même du mal à comprendre pourquoi ce film plus qu’un autre dans la filmographie de Nicole Kidman a réussi à arriver jusque chez nous.

Sur la quinzaine de films inédits encore, l’actrice a forcément tourné dans des films qui sont un peu mieux que ça. Bref, oubliable juste après l’avoir regardé, « Les aventures d’Archer » ne mérite vraiment pas qu’on perde notre temps.

Note : 05/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.