Rick et Morty Saison 2

D’Après une Idée de : Justin Roiland et Dan Harmon

Avec les Voix de Justin Roiland, Chris Parnell, Sarah Chalke, Spencer Grammer

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 10

Genre : Animation

Résumé :

Un brillant inventeur et son petit-fils un peu à l’Ouest partent à l’aventure…

Avis :

Il est toujours compliqué de succéder à un succès, surtout dans le domaine des séries, puisqu’il doit y avoir une certaine rigueur dans l’écriture et une continuité dans l’univers mais aussi dans l’uniformisation des épisodes. C’est-à-dire qu’il faut que la série arrive à tenir sur la longueur et ne se gâche pas avec des épisodes en trop ou des moments de flottement parfois gênants. En ce sens, la première saison de Rick et Morty était une belle réussite malgré un départ un peu difficile. En effet, sur la première saison était une vraie réussite dans tous les sens du terme, elle commençait de manière singulière et un peu ronflante, n’arrivant pas vraiment à se faire drôle. Mais les showrunners ont su trouver le ton juste et faire de cette série animée un véritable foutoir organisé, un moment hilarant mais qui avait des choses à raconter sur la famille, les relations aux autres, mais aussi les prouesses technologiques et le fait de faire passer sa passion avant les autres. Bref, une saison riche et intéressante qui tenait la route sur ses onze épisodes. Avec la saison deux, le défi était de garder cette barre aussi haute. Est-ce réussi ?

L’avantage que possède la série avec cette deuxième saison, c’est qu’elle part en terrain conquis. Les fans de la première heure seront présents face à leurs écrans et ils ne seront en rien décontenancés par cette deuxième saison qui commence sur les chapeaux de roues et qui ne va rien laisser au hasard. Encore une fois, Rick et Morty se lance dans des épisodes assez courts qui aiment jouer sur deux tableaux, présentant souvent les aventures du grand-père et de son petit-fils, et de l’autre, les problèmes de couple du père et de la mère, qui se posent beaucoup de questions quant à leur couple et le fait qu’ils soient encore ensemble. La série va vraiment conserver son ton loufoque pour mieux mettre en avant les liaisons familiales et les quelques absurdités qui font notre quotidien. Ainsi donc, chaque personnage va avoir droit à des remises en questions, à des moments de doute et d’autres moments où ils vont devoir s’affirmer. La série garde son intelligence et son ton badin, voire débile, ce qui en fait quelque chose d’unique et de profondément intéressant.

Au-delà des messages familiaux qui sont envoyés, on trouvera aussi un fil rouge assez fin qui reliera quasiment tous les épisodes. En effet, Rick est un savant recherché par une fédération qui veut tout chapeauter dans l’univers. On y verra alors des moments de bravoure, des moments vraiment nerveux et des messages plutôt politiques. La série se fait donc plus générale, ne délaissant pas pour autant la famille, mais parlant de problème plus généraux, comme la tyrannie ou l’uniformisation de notre société. On aura aussi un regard assez glaçant sur les gens inactifs. Jerry, le père de famille, perd son job et il va trainer, n’ennuyant plus qu’autre chose et n’arrivant pas à retrouver confiance en lui. Cela va être destructeur pour son couple, et on sent bien que la troisième saison va s’axer sur une sorte de reconquête et sur les liens familiaux, notamment entre son père et sa fille.

L’autre point intéressant dans cette saison, et qui est finalement inhérente à la série, c’est la présence multiple de clins d’œil au cinéma et notamment au cinéma de genre ou de science-fiction. S’amusant à faire des parallèles avec des œuvres du septième art, Rick et Morty se permet quelques parodies hilarantes et démontre un malin plaisir à tout déstructurer pour mieux reconstruire derrière. Alors oui, tout n’est pas parfait non plus dans cette saison et il y a certains épisodes qui sont un poil moins bons que le reste. Et presque comme pour la première saison, ce sont les trois premiers qui trainent un peu en longueur. En fait, ils sont très pertinents et intelligemment mis en scène, notamment le premier avec les différents changements de cadre et de temps, mais ils sont tellement denses que l’humour passe au second plan et beaucoup de choses vont beaucoup trop vite. Exactement comme le deuxième épisode, qui parle d’éthique et de vente d’armes ou encore le troisième qui possède des moments chantés assez désagréables et qui tombent comme un cheveu sur la soupe. Fort heureusement, il y a toujours des choses à prendre dans ces épisodes et on ne reste pas sur notre faim, bien au contraire.

Au final, la deuxième saison de Rick et Morty est encore une fois une belle réussite. La série continue sur sa lancée et produit des épisodes riches, denses et souvent très drôles, avec un humour potache qui marche et qui met en avant des thématiques beaucoup riches et intelligentes. Et c’est là tout le talent des créateurs de Rick et Morty, faire croire que c’est bête et bas du front, alors qu’en fait, derrière cet humour pipi/caca se cache des messages universels sur l’amour, la famille ou encore la société. Bref, il s’agit de l’une des meilleures séries animées de ces dernières années et il serait dommage de s’en priver.

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net