Thunder Road – Tragi-Comique

De : Jim Cummings

Avec Jim Cummings, Kendal Farr, Nican Robinson, Jocelyn DeBoer

Année: 2018

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie, Drame

Résumé :

L’histoire de Jimmy Arnaud, un policier texan qui essaie tant bien que mal d’élever sa fille. Le portrait tragi-comique d’une figure d’une Amérique vacillante.

Avis :

Venu tout droit du cinéma indépendant, Jim Cummings est l’exemple parfait du petit réalisateur qu’on adore découvrir. Acteur et scénariste, même s’il tourne peu, c’est avant tout la réalisation qui l’intéresse. Ayant réalisé sept court-métrages, dont « Thunder Road« , Jim Cummings était déjà passé sur un format long-métrage en 2010 avec un film encore inédit, « No Floodwall Here« .

Huit ans après cette première expérience, Jim Cummings est de retour avec l’extension de l’un de ses courts-métrages, et le moins que l’on puisse dire, c’est que cet allongement de « Thunder Road » est une petite merveille d’humour et d’émotion. Fait avec trois fois rien, le film a coûté un peu plus de trois-six mille dollars, Jim Cummings, qui en plus d’être le réalisateur est aussi le scénariste, le monteur et le comédien principal, nous entraîne dans les émotions d’un homme pas comme les autres. Résultat, on rit beaucoup (la scène d’ouverture est prodigieuse), on pleure, on s’amuse, on quitte la salle avec beaucoup d’amour pour ce personnage et finalement, on a qu’une envie, c’est d’y retourner pour reprendre cette dose d’amour et d’humour !

Jimmy Arnaud est policier au Texas. Sensible, très sensible, trop sensible, Jimmy vient de perdre sa mère et sa vie est très loin d’être merveilleuse, puisqu’il est en train de se séparer de sa femme, qui par un matin, s’est rendue compte qu’elle ne l’aimait plus. Avec cette femme, Jimmy a eu une fille, et alors que tout se passe bien, voilà que son ex lui demande la garde exclusive. Entre les bons moments et les mauvais, Jimmy essaie de garder la tête hors de l’eau, ce qui est bien difficile, surtout pour quelqu’un comme lui qui se laisse guider par ses émotions.

En voilà une très belle surprise et surtout un très joli coup de cœur. Portait aussi drôle qu’il est tragique, « Thunder Road » est un petit film bourré de charme et d’idées. C’est un petit film simple et en même temps profond. Un film qui touche son spectateur en plein cœur.

Partant sur les routes de l’ordinaire, oui, ici, il n’y aura pas de meurtres ou autres rebondissements cinématographiques qu’on connaît. Non, ici Jim Cummings a filmé l’ordinaire, le quotidien et à force d’assurance, il livre de l’extraordinaire. « Thunder Road« , c’est le quotidien de Jimmy, un personnage vraiment pas comme les autres, tant l’homme est sensible et comme sa vie n’est pas simple ces derniers temps, on peut dire qu’il vit un enfer, passant d’un extrême à l’autre sans aucun contrôle sur lui-même. Avec ce scénario d’ordinariat, Jim Cummings fait passer son personnage par plein d’étapes et l’on ne peut qu’être touché par les tournures que va prendre sa vie. Une vie dans laquelle nous, spectateur, on entre directement avec le deuil et croyez-le, certaines scènes, dont l’ouverture, ont de quoi devenir culte. Bref, donc entre le deuil, la séparation, la famille et les amis, ce petit film qui n’a pas l’air incroyable comme ça, est en fait une petite source d’émotions et de réflexions.

Détenant une écriture aussi amusante qu’elle est capable de nous émouvoir en une scène, « Thunder Road » est aussi un film à la mise en scène qui est la définition parfaite de son personnage. Aussi drôle que tragique et pathétique, Jim Cummings, réalisateur et monteur, a vraiment quelque chose. Il est capable de nous faire rire là où il ne le faut pas et d’un coup nous prendre à revers en faisant partir son film dans une autre direction et c’est génial, car du coup, « Thunder Road » est imprévisible. On a l’impression qu’il peut se passer tout et n’importe quoi à n’importe qu’elle instant et le pire, c’est que ça fonctionne et Jim Cummings ne tire jamais en trop. Que ce soit dans le rire ou le drame, il ne fait jamais la blague en trop et ne tire pas dans le pathos.

Enfin, « Thunder Road » c’est aussi Jim Cummings l’acteur, et là encore, c’est une révélation. Si l’on avait déjà vu sa bouille à droite et à gauche, avec ce film, il enfile son premier grand rôle et il est tout simplement sublime. Tout en nuances, sa prestation est égale à cette scène d’ouverture, où le tragi-comique n’a jamais aussi bien porté sa définition. On rit du personnage, on se moque de lui et en même temps, il est tellement attachant, tellement touchant qu’on ne peut qu’aimer ce bon gars qui nous ressemble au plus profond.

« Thunder Road« , vous l’aurez compris, est donc une très bonne et très belle surprise. Pépite d’humour, merveille d’émotion, ce deuxième long-métrage pour Jim Cummings est l’une des plus belles sorties de cette rentrée et il serait bien dommage de passer à côté.

Note : 16,5/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net