Les Frères Sisters – De Feu et de Sang

Titre Original : The Sisters Brothers

De : Jacques Audiard

Avec: Joaquin Phoenix, John C. Reilly, Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed

Année : 2018

Pays : France

Genre : Western

Résumé :

Charlie et Elie Sisters évoluent dans un monde sauvage et hostile, ils ont du sang sur les mains : celui de criminels, celui d’innocents… Ils n’éprouvent aucun état d’âme à tuer. C’est leur métier. Charlie, le cadet, est né pour ça. Elie, lui, ne rêve que d’une vie normale. Ils sont engagés par le Commodore pour rechercher et tuer un homme. De l’Oregon à la Californie, une traque implacable commence, un parcours initiatique qui va éprouver ce lien fou qui les unit. Un chemin vers leur humanité ?

Avis :

Vingt-cinq ans de carrière cette année, huit films avec ces « … frères Sisters« , et une pluie de récompenses presque toutes méritées, on ne présente plus l’immense Jacques Audiard. Ou alors si, pour le présenter, il faudrait citer « Regarde les hommes tomber« , « Un héros très discret« , « Sur mes lèvres« , « De battre mon cœur s’est arrêté« , « Un prophète« , « De rouille et d’os« , « Dheepan« , et maintenant « Les frères Sisters« , son premier film américain. Voilà, Jacques Audiard, c’est huit films et tout autant de claques qu’on a adorés prendre.

S’il y a bien un film qui est attendu en cette rentrée 2018, c’est bien « Les frères Sisters« . Projet de cinéma qui est un petit fantasme à lui seul, « Les frères Sisters » c’est tout d’abord le premier film américain de Jacques Audiard, mais c’est un Jacques Audiard qui change radialement de style allant là où on ne l’attendait pas, le western. Puis enfin, comme si ça ne suffisait pas, on ajoutera à la liste Joaquin Phoenix, John C. Reilly, et Jake Gyllenhaal … Forcément, avec de tels arguments, les rêves étaient grands et la réalité va être encore mieux et ça, dès son incroyable scène d’ouverture !

Eli et Charlie Sisters sont deux tueurs à gages qui sont nés pour faire ce métier. Elie et Charlie ont énormément de sang sur les mains et la nouvelle mission que le Commodore vient de leur confier va encore une fois en ajouter. La dite mission est de retrouver un certain Warm qui a volé une chose importante au Commodore. Les deux frères traversent l’Ouest américain pour une traque qui, ils ne le savent pas encore, va changer leur vie à jamais …

Un chef d’œuvre ! Voilà encore un chef d’œuvre signé Jacques Audiard. Ne cherchez plus le très grand film de la rentrée, il est là. Western crépusculaire, requiem de regrets et de violence, le nouveau Jacques Audiard vient de tomber et l’on peut aisément dire que cette première expérience américaine se dresse d’emblée dans la liste de ce que le réalisateur a fait de mieux.

Adapté d’un roman de Patrick deWitt, à la demande de John C. Reilly lui-même, voici que Jacques Audiard nous présente « Les frères Sisters« . Grand western, Jacques Audiard nous entraîne dans un film qui est bien plus qu’un western. « Les frères Sisters« , c’est une porte d’entrée dans le rêve américain. « Les frères Sisters« , c’est une trappe qui va prendre des allures d’errance à la recherche d’un pardon, d’une autre chose.

Son intrigue ? C’est une ballade sauvage où rien n’est acquis pour de bon. Traque et cavale, « Les frères Sisters » avait tout au départ d’un western comme un autre. Un homme a volé quelque chose de précieux à un homme et cet homme engage des tueurs pour le traquer, le débusquer, le tuer et ramener le butin à leur maître. Bref, une histoire qu’on a déjà vue mille fois, une histoire sans surprise, qu’on connaît finalement par cœur. Mais ça, ce n’est que la première lecture de ces « … frères Sisters« , et ce n’est surtout pas le plus intéressant. Non, le plus intéressant, ce sont les portraits qui vont être faits de chaque personnage, requiem d’anti-héros. Ici, personne n’est ni blanc ou noir, tous sont nuancés et si parfois l’âme humaine est joyeuse, festive, si parfois elle est sombre, vengeresse et née pour tuer, elle est aussi infiniment complexe et parfois torturée, et voilà que Jacques Audiard, dans cette traque, nous présente quatre fabuleux personnages qu’on va tous découvrir et apprendre à apprécier, au point d’en être très ému parfois.

Pendant cette traque, Jacques Audiard va aborder des sujets lourds et précis. Ainsi, il parle de l’Amérique, de la ruée vers l’or, de la folie de l’or et celle des hommes. Puis il parlera du poids de la famille, de l’avenir, de l’espoir d’autre chose. Il parlera d’un passé qui peut hanter une personne. Il parlera du deuil, et énormément du regret. Le regret, élément qui hante presque tout le film. Un regret qui saura se faire dur, cruel et en même temps très tendre. Un regret qu’on ressent dans chacune des notes d’Alexandre Desplat qui signe l’une de ses plus belles BO.

« Les frères Sisters« , c’est une intrigue passionnante et prenante, mais le film de Jacques Audiard est aussi une mise en scène qui est une leçon de cinéma de tous les instants. Outre la photographie à tomber par terre, on ne sait pas par où commencer tant on est tenté de croire que le western était fait pour Jacques Audiard. L’ouverture est un chef d’œuvre à elle seule. La façon qu’a Audiard de filmer ces grandes étendues, ces villes, ces fusillades ou encore le visage de ses acteurs… Tout est fascinant, beau, riche et puissant.

De manière plus personnelle, j’adore le cinéma de Jacques Audiard, même quand je l’aime moins, et je savais déjà que ces « … frères Sisters » allait me faire passer un très bon moment (un film qui réunit Joaquin Phoenix et John C. Reilly ne pouvait pas être mauvais et d’ailleurs qu’est-ce qu’ils sont bons tous les deux, tout comme le reste de cet incroyable casting !), mais finalement, malgré les très lourdes (trop lourdes) attentes que j’avais, « Les frères Sisters » a dépassé ce que j’avais pu fantasmer. La beauté et la noirceur de l’être humain, ce rêve américain cassé par les regrets de ces personnages fantastiques et cette mise en scène ! Franchement, Jacques Audiard ouvre son film avec un chef d’œuvre et jamais il ne le lâche. Bref, c’est puissant !

Note : 20/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net