décembre 5, 2020

American Animals

De : Bart Layton

Avec Evan Peters, Blake Jenner, Barry Keoghan, Jared Abrahamson

Année: 2018

Pays: Etats-Unis

Genre: Policier

Résumé:

Quatre jeunes hommes préparent le braquage le plus audacieux de l’histoire des Etats-Unis…

Avis:

Bart Layton est un réalisateur qui est très loin d’être connu. Si « Americain Animals » est le premier film de fiction de Bart Layton, l’homme a quand même derrière lui quatorze ans de carrière dans le domaine du documentaire. Œuvrant principalement pour la télévision, on notera toutefois « The Imposter » qui évoquait l’imposture du Frédéric Bourdin, jeune homme qui à la fin des années 90 s’était fait passer pour un jeune garçon enlevé.

Aimant toujours les histoires véridiques, Bart Layton a décidé de s’attaquer à un fait divers qui avait fait pas mal de bruit à son époque, et pour son premier film de fiction, Bart Layton livre une réussite totale. Fascinant et passionnant dans ce qu’il raconte et comment il le raconte, Bart Layton livre bien plus qu’un film de braquage. « American Animals » est avant tout et surtout un film sur une jeune génération perdue qui a besoin de briller, qui a besoin de se faire un nom. Oscillant entre images de fiction et véritables interviews des protagonistes, « American Animals » est une petite bombe dramatique, tragique et en même temps, génialement drôle parfois. Bref, un premier film qui mérite amplement une sortie sur nos grands écrans et on l’espère !

Quatre étudiants abhorrent l’idée d’avoir une vie ordinaire et décident crânement de réaliser un audacieux vol de vieux livres. Alors qu’ils sont en train d’élaborer minutieusement leur plan, les quatre hommes se demandent si finalement ce braquage changera leur vie et plus le jour fatidique approche, plus certaines consciences se questionnent, mais quand les regrets arrivent, la ligne rouge est déjà franchie.

Génial, terrible, une petite bombe, un film frais, drôle et en même temps qui fait réfléchir, bref, on pourrait continuer encore longtemps tant ce premier film de fiction de Bart Layton est une sublime surprise.

Revenant sur un fait divers qui s’est passé en 2004, Bart Layton se lance dans un film de braquage. Un braquage pas comme les autres, aussi bien dans sa conception, que dans son butin, et surtout dans ses motivations. « American Animals« , ce sont plusieurs films en un seul, tant plusieurs niveaux de lecture peuvent être faits.

Dans un premier temps, et c’est le plus simple, « American Animals » est un film de braquage tout ce qu’il y a de plus simple dans son fil rouge, idée, conception, fait, réussite ou non et conséquence. Dans ce sens-là, le film est prenant, mais il est vrai qu’il manquera un peu de surprise, tant tout sonne comme une évidence et que finalement, on a déjà vu cette intrigue-là plein de fois. Et pourtant, ce manque de surprise ne va pas empêcher « American Animals » d’être une petite bombe pleine de surprises, notamment grâce aux idées de Bart Layton pour mettre en scène cette intrigue qui côtoie le burlesque le plus génial par moment. La première idée un peu folle et géniale que le réalisateur met en place, ce sont les interventions des différents protagonistes pour parler des faits entre plusieurs scènes. Sans tomber dans le docu-fiction, mais tant en gardant un côté documentaire que le réalisateur affectionne tant, on va donc passer avec énormément de maîtrise d’un style à l’autre sans que cela ne soit dérangeant.

Et c’est bien le contraire même, puisque cette idée va énormément enrichir le film qui va devenir bien plus qu’un film de braquage. « American Animals« , c’est finalement et surtout une réflexion sur une jeunesse perdue qui a besoin qu’on la remarque, et c’est là que le film est le plus intéressant. C’est un film très riche qui parle d’un avenir qu’on s’imagine, c’est un film qui parle d’un fantasme de braquage, d’ailleurs, on remarquera de manière incroyable toutes les références et autres clins d’œil que le réalisateur va mettre dans son film pendant l’élaboration de ce braquage, comme si ses héros vivaient à l’intérieur d’un film et se voyaient presque en grands braqueurs. Clins d’œil qui cesseront d’emblée quand la dure réalité les rattrapera. Ne jugeant jamais ses personnages fictifs, ou réels, Bart Layton montre et explique le pourquoi de ce braquage et les regrets terribles des protagonistes, pour livrer une morale qui conclura le film de manière à ce qu’on l’emporte avec nous en sortant de la salle.

On n’en dira pas plus de ce premier film de Bart Layton, tant la surprise fut grande.

Amusant et intelligent, frais et en même temps profond et sombre, tenu par un casting terrible (Evans Peters (on ne parle jamais assez de ce type !), Barry Keoghan (« Dunkerque« ), Jared Abrahamson (Detour), Blake Jenner (« Everybody wants some !!!« ) et un petit rôle pour la grande Ann Dowd) et une mise en scène incroyable qui ose plusieurs styles sans jamais s’embrouiller et tomber dans la démonstration, « American Animals » est une bombe qui doit sortir en salle !

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.