février 25, 2021

Le Secret des Kennedy

Titre Original : Chappaquiddick

De : John Curran

Avec Jason Clarke, Kate Mara, Bruce Dern, Ed Helms

Année : 2018

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller

Résumé :

Récit des sept jours les plus dramatiques de la vie du sénateur Ted Kennedy, impliqué dans un accident de voiture ayant causé la mort de l’ancienne directrice de campagne de Robert Kennedy, à la veille du premier pas sur la Lune.

Avis :

Comme chaque année, depuis une bonne quarantaine d’années, le festival du film américain de Deauville célèbre le cinéma de l’Oncle Sam et comme chaque année, il rend ses hommages et cette année, pour son ouverture en premier hommage, le festival a décidé de célébrer Jason Clarke.

Acteur australien, Jason Clarke s’est peu à peu imposé dans le paysage du cinéma international. Acteur capable d’être aussi tendre qu’il peut composer des personnages on ne peut plus noir, Jason Clarke s’est fait remarquer chez des réalisateurs tels que Michael Mann, Katheryn Bigelow, Matt Reeves, Baz Luhrmann, Philip Noyce, Oliver Stone ou encore John Hillcoat et on en oublie, tant sa filmographie est de qualité.

Après avoir déjà tourné pour John Curran en 1998 dans l’inconnu « Praise » (premier film de Curran), Jason Clarke, vingt ans plus tard, tient le premier rôle du nouveau film du réalisateur américain. Et quel premier rôle, puisque cette fois-ci, c’est dans le costume du Sénateur Ted Kennedy que l’acteur se glisse.

Revenant sur un épisode honteux de la famille Kennedy, John Curran, avec « Le secret des Kennedy« , nous propose de découvrir un mensonge et un fait de l’histoire presque méconnu aujourd’hui. Un fait qui aurait presque coûté la tête de ce brave Ted Kennedy.

Film politique donc, « Le secret des Kennedy » est un métrage pour le moins intéressant, historiquement parlant. Bien romancé, bien retranscrit, John Curran nous entraîne dans les rouages du pouvoir et de ce mensonge, mais il est toutefois dommage que son film demeure trop classique pour être marquant.

Juillet 1969, alors que l’homme s’apprête à marcher sur la Lune, le sénateur Ted Kennedy est en week-end sur l’île de Chappaquiddick. Un week-end qui s’annonce divertissant et sans histoire. Mais ce week-end-là, Ted Kennedy est impliqué dans un accident de la route qui va causer la mort de Mary-Jo Kopechne, la directrice de la campagne de Robert Kennedy. Le sénateur est coupable et il se trouve face à un choix redoutable, avouer et faire face à ses responsabilités ou mentir…

Des films politiques, tout comme des films sur la famille Kennedy, il en existe des tas et pourtant, on n’a toujours pas couvert en images l’histoire de cette famille. Avec « Le secret des Kennedy », le réalisateur John Curran a décidé de s’attaquer à un secret inavouable. Un secret honteux, tant la manipulation fut le maître-mot pour finalement sauver sa peau.

Sur le papier, quand on se penche sur cette période on ne peut plus noire de la vie du Sénateur américain, il est vrai que tous les ingrédients sont réunis pour faire un film et raconter cette histoire et à l’écran, ça fonctionne bien.

Tenu par un scénario détaillé et riche, « Le secret des Kennedy » est un film qui marche bien. Intrigue et suspens (pour ceux qui ne connaissaient pas cette histoire, comme moi) sont de la partie et le tout est livré avec en toile de fond de solides sujets. Manipulation aux plus hautes sphères de l’état, pouvoir, politique, prise de conscience, regret ou non, la famille (La relation entre Ted Kennedy et son père est aussi belle qu’intéressante. Un père tenu par un Bruce Dern terrifiant), opinion publique, les médias, la corruption… Bref, le film de John Curran brasse tout un tas de sujets qui sont tous intéressants, logiques et bons.

Mais voilà, même si les sujets qui traversent le film sont bons, la mise en scène de John Curran est loin d’être aussi intéressante. Alors certes, « Le secret des Kennedy » est joliment filmé, certes la reconstitution d’époque est sublime et les comédiens sont au top, en particulier Jason Clarke qui compose un personnage très complexe. Un personnage tout en nuances et contractions. Un personnage parfois arrogant, mais qui malgré tout dégage beaucoup de tendresse. Il manque cruellement à ce film quelque chose qui fait qu’on le remarque. Quelque chose qui nous embarque sans jamais nous lâcher. « Le secret des Kennedy« , techniquement parlant est très bon, et pourtant, alors qu’on s’attendait à être pris dans son histoire, finalement, il demeure un film qui se suit sympathiquement et c’est dommage. Oui dommage, car ce manque de caractère, ce côté trop académique qui ne sort jamais des sentiers alors même qu’il a un sujet en or, fait que le film sera divertissant à la découverte, mais ce n’est pas sûr qu’à la longue, il ne tombe pas dans l’oubli.

On ne passe donc pas un mauvais moment devant le nouveau John Curran, c’est même le contraire. On apprécie l’intrigue, tout comme on remercie le réalisateur pour l’instruction, mais finalement, noyé parmi tant d’autres films qui ont parlé des Kennedy bien mieux, pas sûr que ce « … secret des Kennedy » marque les esprits. Après, si l’on veut voir le bon côté des choses, on pourra toujours redécouvrir cette intrigue.

Note : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.