Mint Works

Fiche technique :

Auteur : Justin Blaske

Joueurs : 1 à 4

Durée : 20 min

Type/public : Réflexion/Familial

Age : 13 ans

Mécanique : Pose d’ouvriers

Première parution : 2018

But du jeu :

Soyez le premier à obtenir 7 points de victoire en construisant des bâtiments !

Règles :

Chaque joueur débute avec 3 Mint (jetons ronds représentant les ouvriers). Lors de son tour, un joueur a deux possibilités : Placer ou Passer.

– S’il choisit de Placer, il dépose un ou plusieurs Mint (le cas échéant) sur un emplacement libre sur les cartes Lieu. Parmi ces cartes, certaines permettent de gagner des Mint, d’obtenir des Cartes Plan parmi les 3 visibles en dépensant autant de Mint que le coût du Bâtiment, de convertir lesdits Plans en Bâtiments, d’obtenir le jeton Premier Joueur, etc…

– S’il choisit de Passer, il ne fait rien et attend que de voir ce que font les autres joueurs.

Lorsqu’un joueur obtient un Plan il le place devant lui face cachée. S’il le construit avec l’action correspondante, il le retourne face visible, la carte Plan est alors considérée comme un Bâtiment. Le joueur bénéficie dès lors de ses effets, tels qu’obtenir des Mint à la fin du tour, gagner des Points de Victoire (PV), etc. Certains Bâtiments peuvent ouvrir de nouvelles actions disponibles lors de la manche suivante.

Mise en place de base pour 2 joueurs. La carte Lieu Produire se remplit très rapidement…

La manche prend fin lorsque tout le monde a choisi de Passer consécutivement (ce qui implique que tant que tout le monde n’a pas passé consécutivement, un joueur qui n’a rien fait précédemment peut de nouveau placer ses Mint). A ce moment, si un des joueurs possède 7 PV, il gagne la partie ! Sinon, les joueurs gagnent 1 Mint, et d’avantage selon leurs bâtiments. Des cartes Plan sont révélées jusqu’à ce qu’il y en ait 3, et une nouvelle manche débute, en commençant par celui qui possède le jeton Premier Joueur.

Avis :

Un jeu singulier sur bien des aspects, voilà qui a de quoi interpeller. Lorsque l’on parle de jeux de pose d’ouvriers, généralement il faut s’attendre à des durées variant entre 1h et 4h selon le jeu. Du coup, Mint Works et ses 20 petites minutes, qu’est-ce que cela vaut ?

Le premier élément qui frappe est le packaging. Mint Works, comme son nom l’indique plus ou moins, rentre dans une petite boîte que l’on pourrait effectivement prendre pour un emballage de bonbons à la menthe qui tient dans la poche. C’est minimaliste, cela prend très peu de place à ranger et à transporter et le prix s’en ressent énormément (moins de 15 euros en moyenne). Même sans savoir s’il sera agréable à jouer ou non, le fait de dépenser moins de 20 euros pour un jeu de gestion est appréciable. Naturellement il est préférable pour les joueurs que le jeu soit bon… En tous cas, les habitués de jeux de gestion prendront rapidement leurs marques, alors que les néophytes pourront rapidement appréhender les règles. En effet le nombre d’actions est assez limité et les tours s’enchaînent rapidement, presque sans temps mort.

Mais la rejouabilité peut s’en ressentir. Même s’il est possible d’ajouter des cartes Lieu « Expert » pour complexifier un peu les parties (au nombre impressionnant de 2), les actions possibles manquent un peu de variété. Les tours et les parties risquent de se ressembler, malgré la présence d’un certain nombre de cartes Plan, toutes différentes, apportant leurs petits bonus.

Quelques cartes du jeu : 3 cartes Lieu, 5 cartes Plan sur leur côté Bâtiment (les rouges permettent de récolter des Mint supplémentaires à chaque fin de manche), une carte « Expert » avec Echange Cordial, et deux cartes Personnalité à affronter lors du mode solo. Les étoiles représentent les PV.

Le matériel est minimaliste pour pouvoir rentrer dans cette boîte petit format, et ne comporte que des cartes, des jetons Mint, et un jeton Premier Joueur. Pas de fioriture et ce n’est pas plus mal. Au niveau des interactions, il y a les mêmes que celles auxquelles l’on peut s’attendre dans un jeu de placement d’ouvriers : les places sont chères et il va falloir aller à tel ou tel emplacement avant que tel adversaire s’y mette. A noter qu’en fonction du nombre de joueurs, les cartes Lieu en comportent plus ou moins pour équilibrer. Et les illustrations sont plutôt minimalistes mais collent parfaitement à l’ambiance du titre.

Un jeu déroutant dans le bon sens par bien des aspects, qui se révèle être une parfaite entrée en matière pour introduire le jeu de placement d’ouvriers à un public familial. Le faible nombre d’actions fait malheureusement baisser la rejouabilité mais le grand public pardonnera cet écueil. Les plus chevronnés seront d’avantage séduits par la rapidité et la fluidité des parties tout en retrouvant le même genre de sensations qu’un jeu de gestion plus conventionnel.

Note: 15/20

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net