Mission: Impossible – Fallout – Tom Cruise Plus Fort que Superman

De : Christopher McQuarrie

Avec Tom Cruise, Henry Cavill, Rebecca Ferguson, Simon Pegg

Année : 2018

Pays : Etats-Unis

Genre : Action, Espionnage

Résumé :

Les meilleures intentions finissent souvent par se retourner contre vous…
Dans MISSION : IMPOSSIBLE – FALLOUT, Ethan Hunt accompagné de son équipe de l’IMF – Impossible Mission Force et de quelques fidèles alliées sont lancés dans une course contre la montre, suite au terrible échec d’une mission.

Avis :

Il devient de plus en plus difficile de tenir une licence sans sombrer dans des énormités ou des épisodes qui sont complètement à la ramasse. Il faut dire que la chronologie des médias fait qu’il faut produire toujours plus dans l’espoir d’engendrer beaucoup d’argent et de ce fait, la précipitation n’est jamais une bonne chose. Pour autant, certaines licences arrivent à garder le cap et à tenir de manière exceptionnelle une qualité incontestable. L’exemple le plus flagrant est clairement Mission : Impossible. Alors que le sixième opus, nommé Fallout, est celui qui nous préoccupe aujourd’hui, la série ne s’est jamais aussi bien portée et demeure l’une des licences les plus lucratives d’Hollywood. Entre le premier signé De Palma, un deuxième épisode relativement mauvais signé John Woo, un troisième qui a eu moins de succès de la part de J.J. Abrams, un quatrième avec Brad Bird derrière la caméra et qui a signé le renouveau de la franchise et les deux derniers signés d’une main de maître par Christopher McQuarrie, Mission : Impossible a toujours rapporté beaucoup d’argent. Et on peut comprendre pourquoi puisque la qualité est presque toujours au rendez-vous et ce sixième opus est clairement le plus impressionnant d’un point de vue visuel et action.

La première chose qui frappe dans ce sixième épisode, c’est clairement la mise en scène très dynamique de Christopher McQuarrie. Il y a clairement une énorme recherche pour rendre le tout très haletant et sans aucun temps mort. Les courses-poursuites sont dantesques, que ce soit en moto, en voiture ou en hélicoptère, les cascades sont très immersives et font froid dans le dos et on aura même droit à certains plans très réussis qui nous plongent un peu plus près des comédiens. C’est d’ailleurs grâce à cela que le film fonctionne parfaitement, la réalisation est très proche des acteurs et suit les mouvements pour mettre le spectateur au cœur des courses-poursuites ou des autres cascades. Le plan où Sean Harris bascule dans l’eau à l’intérieur même d’un fourgon est très bien trouvé et donne un véritable sentiment de vertige et d’étouffement. En faisant cela, on est plus impliqué et ça nous prend véritablement aux tripes. Mais outre le fait d’être au plus proche de l’action, il y a de véritables trouvailles visuelles, à l’image de cette descente en parachute en plein orage ou encore de cette baston très longue dans les toilettes d’une salle de spectacle. C’est très spectaculaire et on sent vraiment les coups, notamment ceux de Henry Cavill, véritable bête de muscles qui s’apparente à un berserker.

Néanmoins, on peut émettre un bémol sur certaines séquences d’action, notamment sur la fin du film, où là, le réalisateur en fait clairement trop. Le principal problème avec ce Mission : Impossible Fallout, c’est sa capacité à faire tomber les personnages pile au bon endroit au bon moment, comme cette évasion de Tom Cruise dans les rues de Paris, ou encore le combat final à bord d’hélicoptères où le commun des mortels aurait déjà trouvé la mort. En fait, on sait que quand on va voir un film d’action comme celui-ci, il faut accepter certaines grossièretés ou certaines ficelles, mais là, c’est clairement too much même si le plaisir est palpable et la crainte présente.

Cette crainte d’ailleurs fait partie des vrais points forts du film. En effet, même si l’on part du principe que l’équipe de Mission Impossible s’en sort toujours, dans cet épisode, plus ombre que les autres dans ses thématiques et sa volonté révolutionnaire, on a de cesse de craindre pour certains personnages, comme Benji (Simon Pegg), qui se retrouve dans des situations inconfortable, ou encore pour Luther (Ving Rhames) qui commence à se faire vieux pour ce genre de connerie. Le film arrive toujours à créer une sorte de tension où l’on ne sait pas si les protagonistes vont vraiment s’en sortir et du coup, on craint pour leur vie et leur avenir dans la franchise. Tout cela provient d’une belle exploitation des faiblesses de l’équipe et d’une humanisation de personnages trop forts ou trop doués. Ethan Hunt montre enfin des sentiments pour son équipe et les deux femmes de sa vie. Il montre aussi qu’il n’est pas infaillible et qu’il peut se faire avoir. Tom Cruise montre qu’il est vraiment un excellent acteur, doublé d’un sportif de haut niveau. On remarquera aussi les larmes de Luther quand il évoque la vie de son ami ou encore les sentiments de Benji quand son patron se fait poignarder. Bref, tout n’est pas misé uniquement sur l’action, mais aussi sur le ressenti que peuvent avoir les protagonistes et cela donne des moments assez forts, même si le film ne va pas forcément au bout de certaines choses et ne surprendra guère par son final.

Enfin, le film est aussi assez intéressant dans ses thématiques de base et dans la volonté des terroristes d’annihiler toute religion pour établir une paix durable. Cela pose un réel cas de conscience quand on sait pertinemment que les dernières guerres ou attentats sont à cause d’une mauvaise interprétation de la religion et que l’on peut se dire que sans ces croyances, le monde se porterait mieux. Bien sûr les méthodes sont trop expéditives, la vision trop nihiliste, mais le film apporte une vraie réflexion, ce qui permet de ne pas le ranger dans les actionners brutaux et sans cervelle. Par contre, autre petit bémol, le film s’égare parfois beaucoup trop et accumule les sous-intrigues qui ne sont pas forcément nécessaires. Entre le MI6, la CIA, l’IMF, les faux-semblants de certains et les fausses identités, le film peut perdre un peu le spectateur en son milieu, et le film aurait peut-être gagné à être un poil plus simpliste afin de durer moins longtemps et d’être encore plus impactant. Même si ce ne sont que des broutilles et que cela permet de présenter une nouvelle femme forte en la présence de la jolie Vanessa Kirby, ça reste du rajout pour du rajout et c’est vraiment dommage.

Au final, Mission : Impossible Fallout est une véritable réussite pour peu que l’on accepte les cascades improbables de Tom Cruise et un final dantesque mais qui va beaucoup trop loin. Pour le reste, le film réussit tout ce qu’il entreprend, à savoir divertir de façon intelligente, étant à la fois spectaculaire et assez touchant dans l’évolution des personnages, et n’oubliant jamais que le film doit avoir une certaine continuité avec la licence. Bref, si Tom Cruise montre dans ce film qu’il est plus fort que Superman (d’ailleurs, Henry Cavill est parfait et massif), il montre aussi qu’il peut toujours se taper des midinettes et qu’il est en grande forme. Certainement le meilleur blockbuster de cet été.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net