Mamma Mia!

De : Phyllida Lloyd

Avec Meryl Streep, Amanda Seyfried, Pierce Brosnan, Colin Firth

Année: 2008

Pays: Angleterre, Etats-Unis, Allemagne

Genre : Comédie, Musique

Résumé :

C’est en 1999, sur la ravissante île grecque de Kalokairi que l’aventure romantique commence, dans un hôtel méditerranéen isolé, la villa Donna, tenu par Donna, sa fille Sophie et le fiancé de Sophie, Sky. Juste à temps pour son mariage prochain, Sophie poste nerveusement trois invitations destinées à trois hommes bien différents dont elle pense que l’un d’eux est son père. De trois points du globe, trois hommes s’apprêtent à retourner sur l’île – et vers la femme – qui les avait enchantés 20 ans auparavant.

Avis :

Réalisatrice anglaise, Phyllida Lloyd se fait connaître très tard, puisqu’elle avait cinquante-cinq ans. Mais bien avant de réaliser « Mamma Mia !« , la cinéaste avait déjà quelques cordes à son arc. Elle a travaillé pour la télévision et même réalisé un téléfilm en 2000, mais ce n’est pas cela qui la « caractérise » le plus. Si Phyllida Lloyd a réalisé « Mamma Mia !« , c’est en très grande partie parce que c’est elle qui a monté le spectacle musical que tout le monde connaît. Elle était donc dans un sens la plus légitime pour faire le film. Et l’on peut dire que Phyllida Lloyd sait où elle met les pieds.

« Mamma Mia ! » est donc une comédie musicale qui se construit autour des chansons du célèbre groupe suédois Abba. Énorme succès de l’année 2008, avec la sortie dix ans plus tard d’une suite qu’on n’attendait pas, je me suis dit qu’il était temps de me remettre à jour, afin de voir si le « Mamma Mia ! » de mes souvenirs était toujours aussi cool et vecteur de bonne humeur. Et c’est avec plaisir que l’on peut constater que c’est bel et bien encore le cas. Amusant, plein de fraîcheur, offrant de très bons numéros, tenu par des acteurs au top qui s’éclatent, « Mamma Mia ! » demeure une excellente comédie musicale et peut même se vanter d’être l’une des meilleures sorties pendant les années 2000.

Sophie, la vingtaine tout juste dépassée, va se marier avec l’homme qu’elle aime, Sky. Ce jour devrait être paradisiaque, mais toutefois Sophie déplore l’absence de son père à son mariage et pire encore dans sa vie, puisque Sophie ne le connaît pas. Enfin, ça pourrait changer, puisque Sophie est tombée un jour sur le journal intime de sa mère et il se trouve que trois hommes pourraient être son père. Se faisant passer pour sa mère, Sophie a donc invité ces trois pères possibles à son mariage. Si Sophie s’imagine reconnaître son père au premier coup d’œil, il faut aussi qu’elle préserve sa mère de cette nouvelle, car comment va réagir Donna à la venue de ces trois hommes qu’elle n’a pas revu depuis vingt ans.

Ce qui est drôle avec « Mamma Mia !« , c’est qu’il a pour lui d’enchaîner des points un peu « mauvais ». L’histoire n’est qu’un prétexte pour mettre en scène des chansons d’Abba et de plus, on ne peut pas dire que les scénaristes aient été cherchés très loin cette intrigue. Le film est, il faut l’avouer, très kitsch, allant parfois même dans le ridicule (Pierce Brosnan, Colin Firth et Stellan Skarsgård dans leur combinaison disco, il faut le voir pour y croire…). Mais pourtant, malgré et peut-être même grâce à tout cela, « Mamma Mia ! » est un film qui fait bien plus que fonctionner. « Mamma Mia ! » est un film totalement assumé qui n’a d’autre but que de nous divertir, nous amuser, et plus largement nous faire du bien et c’est ce qui se passe.

« Mamma Mia !« , c’est cool, c’est léger, c’est frais. « Mamma Mia !« , c’est un brin déjanté, c’est terriblement girly, osant le romantisme poussé. C’est un film entraînant qui enchaîne avec beaucoup d’assurance aussi bien les numéros chantés que des moments plus intimes entre une mère et sa fille.

Bien entendu, « Mamma Mia ! » ce sont les chansons d’Abba remises au goût du jour. Entre hommages et cohérence, Phyllida Lloyd étonne par les nuances qu’elle arrive à apporter avec ce film. Si comme je le disais plus haut, l’intrigue n’est qu’un prétexte pour rendre hommage au groupe suédois, il faut toutefois noter que ça tient le coup. Les scénaristes ont fait simple pour l’histoire, mais ils ont réussi à très bien intégrer les chansons du groupe dans l’histoire et chacune d’entre elles, comme on l’imagine, raconte quelque chose dans l’histoire. De plus, ces chansons qu’on connaît tous sont un petit délice, car elles sont chantées par une très belle pléiade d’acteurs qui, on le sent, s’éclate sur le projet. Et quand on parle des comédiens, on notera que Phyllida Lloyd s’est offert un casting impérial où chacun y trouve une place de choix. Si tous sont au top (le trio de père est tout simplement génial et les copines terribles), il faut quand même mentionner que Meryl Streep y trouve une place toute particulière. Déjantée, drôle et touchante, la comédienne est surprenante à chaque instant et assure à elle seule un sacré show.

« Mamma Mia ! » avait donc bien des arguments pour que le film dépasse les limites et se trouve lourdingue. Mais à la surprise, c’est bien tout le contraire. Excellente surprise, ce premier film de Phyllida Lloyd est un excellent moment de bonne humeur. Bercé dans les paysages somptueux de la Grèce, tenu par des comédiens géniaux qui s’éclatent, « Mamma Mia ! » est une très bonne comédie musicale qu’on a de suite envie de ranger aux côtés de films comme « Moulin Rouge« , « Across the universe« , « Chicago« . Bref, dix ans plus tard, on ne s’en lasse toujours pas.

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net