Nos Jours Heureux

De : Eric Toledano et Olivier Nakache

Avec Jean-Paul Rouve, Omar Sy, Marilou Berry, Lannick Gautry

Année : 2006

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Vincent Rousseau dirige pour la première fois une colonie de vacances et se retrouve plongé pendant trois semaines dans l’univers des colos avec petites histoires et gros soucis à la clef! Vincent se retrouve alors confronté à la vie mouvementée du camp, de ses animateurs plus ou moins professionnels et des ados pas toujours évidents à gérer…

Avis :

Quand sort « Nos jours heureux« , Eric Toledano et Olivier Nakache n’ont sorti qu’un premier film, le sympathique mais aussi tristement oubliable, « je préfère qu’on reste amis …« . Si ce premier film ne restera pas dans les mémoires, il demeure amusant l’espace d’une soirée et surtout au moment de sa sortie, il s’était offert un petit succès, un peu plus de trois cent mille spectateurs, ce qui n’est pas négligeable et c’est sûrement pour cela que le duo de réalisateur a pu faire un second film. Second film qui trouvera lui un très beau succès et deviendra même culte pour beaucoup.

Donc un an après leur petite comédie sur l’amitié, voici que le duo Toledano/Nakache est de retour pour notre plus grand plaisir, car s’il nous avait quelque peu distrait, ici, ils vont complément nous conquérir avec ce petit film qui fait du bien. Digne héritier d’un « Scout toujours« , « Nos jours heureux« , c’est une petite heure quarante de rigolade, de nostalgie, d’amusement, de conneries de gamins, mais aussi d’adultes. « Nos jours heureux« , c’est des personnages attachants, qu’on se plaît à suivre. Bref, c’est cool, c’est joyeux, c’est frais, et malgré ses douze ans, ça ne vieillit pas.

Vincent Rousseau est le directeur d’une colonie de vacances. Trois semaines à s’occuper de gamins, en compagnie de moniteurs qui sont loin d’être de véritables adultes. Trois semaines laborieuses où se mélangent des gamins aussi adorables que turbulents. Où se mélange petite histoire et gros souci. Où les couples se forment, les premiers émois trouvent leur cible, où certains essaient de fuir, quand d’autres posent trop de questions… Bref, trois semaines faites de bonne humeur, d’amusement et d’épuisement.

Envie d’une vraie comédie sans prise de tête qui n’essaie pas d’être autre chose qu’une comédie, alors vous avez trouvez votre client. Deuxième film du duo Toledano/Nakache et première réussite totale.

Alors il est vrai que « Nos jours heureux » ne peut pas prétendre au rang de chef-d’œuvre. D’ailleurs, il ne cherche pas à l’être. Ici, les deux réalisateurs ont décidé de faire un petit film marrant qui fonctionnerait uniquement par ses situations rocambolesques et l’attachement qu’on aurait envers ses personnages. On passera donc sur le scénario, qui n’ira pas bien loin. On peut même dire que tout est assez convenu, sans grande surprise et presque conventionnel. Et pourtant, « Nos jours heureux » est la preuve en images qu’on peut faire le minimum avec son intrigue et offrir quelque chose qui fonctionne, qui amuse et qui plaît.

« Nos jours heureux« , c’est tout d’abord une belle palette de personnages qui sont tous plus attachants les uns que les autres. Que ce soit les adultes comme les gamins, il y a quelque chose de vrai qui se dégage d’eux. On sent que tout le monde s’éclate ici. Les reparties sont bonnes, les gags fonctionnent, ne sont pas lourdingues, ni vulgaires. Bien sûr, on aura nos personnages préférés, ce qui est normal, tant les deux réalisateurs ont voulu offrir des personnages qui ne se ressemblent pas. Et des personnages qui malgré tout, pour la plupart, ont une petite histoire, et une jolie petite évolution. Puis enfin, et surtout, des personnages savoureusement tenus par des acteurs au top. Bien sûr, on peut mentionner Jean-Paul Rouve, Omar Sy, Marilou Berry, Lannick Gautry, mais les adultes se font presque voler la vedette par ces gamins plus vrais que nature, notamment Arthur Mazet hilarant, ou encore Martin Jobert et ses crises. On mentionnera aussi Joséphine de Meaux totalement hilarante (le craquage de Caroline est mythique !) dans un rôle improbable, coincée du cul qui au fur et à mesure se libère.

« Nos jours heureux« , c’est aussi un film qui fonctionne très bien parce qu’il est aussi réussi dans sa mise en scène et son ambiance. Franche rigolade, le film a un goût d’été qui fait du bien. C’est rafraîchissant, c’est innocent, le rythme est très bon, et le tout est servi avec un petit côté nostalgique qui nous offre le sourire.

Bref, on a beau le connaître par cœur, douze ans après sa sortie les mésaventures de Jean-Paul Rouve ses collègues et ses gamins nous font toujours autant rire. « Nos jours heureux » est une vraie bonne comédie, qui amuse, fait rire et arrive même à trouver un peu d’émotion. Si le premier film du duo Toledano/Nakache ne nous avait qu’à moitié convaincu, celui-ci remplit parfaitement son cahier des charges et c’est très bien.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net