Symbolic – 5ive

Avis :

Trouver un nom de groupe est une chose complexe. Il faut trouver un nom qui tape dans l’oreille, qui signifie quelque chose et qui permette ensuite à certains auditeurs de le garder en tête. Le problème, c’est que bien souvent, un nom efficace va être porté par plusieurs groupes issus de pays différents et faisant une musique complètement différente. Et Symbolic semble être un nom privilégié par les amateurs de métal, puisque pas moins de neuf groupes possèdent ce nom, allant du thrash polonais au Death mélodique allemand ou encore Power Métal du Salvador. Bref, Symbolic plait et il n’est pas chose aisée de sortir de la masse. Fort heureusement, les américains de Symbolic ont su faire la différence avec leur métal qui se rapproche de plusieurs styles, allant du Prog (qui est le plus présent) à des passages plus Hard ou Death mélodique sur les riffs. Existant depuis le début des années 2010, les californiens ont eu une actualité assez riche, sortant quasiment un album par an et prenant une pause pour pondre ce quatrième opus (le groupe compte son EP comme un album à part entière d’où le titre de l’album) de trois ans afin de fournir quelque chose de plus pesant et de plus intéressant. Le pari est-il réussi ? Oui !

Le skeud débute avec une petite intro qui rappelle le nom de l’album, puisqu’il s’agit de V. Il n’y a rien à en redire si ce n’est que cela installe un style un peu électro/dubstep étrange qui n’est pas forcément en adéquation avec le reste de l’album. On dirait du Fear Factory sur l’instant, mais ça reste complètement anecdotique. Fort heureusement, Alternate Breed arrive et lâche les chevaux très rapidement. Les riffs sont lourds, le rythme est rapide et lorsque le chanteur commence à entamer le couplet, le rythme ne faiblit. Alors oui, tout est en chant clair, ce qui évite au groupe la classification Death ou Thrash, mais cela rentre parfaitement au sein de la musique fournie et on se retrouve avec quelque chose de fort plaisant et de parfaitement maîtrisé. Le groupe montre aussi sa capacité à enchainer les refrains catchy avec le deuxième titre, The King has Fallen. La ligne de basse en introduction est parfaite, l’ambiance qui s’installe petit à petit est excellente et on va vite headbanger dans tous les sens quand le chanteur va commencer à chanter avec des riffs très rapides. Petit bémol tout de même, le chant est parfois hésitant et frôle les moments faux, mais l’essentiel est là, le refrain fonctionne du tonnerre et on se surprend à chanter en même temps que le frontman, tant tout cela est efficace. Et c’est sans compter sur les solos de grattes à tomber par terre et qui permettent des ponts fort agréables. Difficile de passer à côté de Almost Human, long morceau de plus de six minutes, mais qui s’avère tout aussi efficace et intéressant dans sa construction.

Mais le groupe ne va pas que faire du Prog teinté de Death (uniquement sur les riffs et la rythmique). Avec le début de Devil Be Me, le groupe lâche l’artillerie lourde pour fournir quelque chose qui se rapproche du Thrash en termes de vitesse et de lourdeur. Avec Transcenders, c’est complètement différent et nous faisons face à un mélange de prog et power plutôt réussi, avec quelques relents de Hard. Un style que l’on retrouve sur Rescue Me, qui pourrait même s’apparenter à une ballade sur les couplets, montrant que le groupe est aussi capable de faire des choses plus calmes, qui s’énervent sur les refrains pour être plus efficaces et accrocher l’oreille de celui qui écoute. D’ailleurs, la fin de l’album, malgré les riffs ultra violents sur le début de Chameleon, s’avère plus calme que le début du skeud, out tout du moins, moins rapide. Prenons l’exemple de No Ordinary Life (qui n’a rien à voir avec le titre de Sade), qui fait plus Heavy qu’autre chose, doté d’un refrain accrocheur (encore une fois) et qui ressemble à du Disturbed mais qui fonctionne à plein régime. Le côté Prog est bien loin et on reste sur quelque chose de simple. Le plus intéressant avec Symbolic, c’est que malgré leur étiquette de gros groupe qui fait des compositions longues, la formation arrive aussi à varier les plaisirs sans jamais renier son premier amour et offre des titres différents, référentiels et relativement puissants, ce qui est une chose rare aujourd’hui.

Au final, 5ive, le dernier album en date de Symbolic, est un skeud propre et très accrocheur qui montre à quel point le groupe n’est pas assez connu. Oscillant constamment en Prog, Power, Heavy ou même Hard, le groupe californien mélange les genres, les fait à sa sauce et le tout marche de façon exponentielle. Il faudrait maintenant que le groupe arrive à signer sur un label, car il est toujours indépendant, afin d’accroitre sa notoriété et de faire des choses un peu plus grandiloquentes. Mais en l’état, ça reste un très, très, très bon album.

  1. V
  2. Alternate Breed
  3. The King Has Fallen
  4. Almost Human
  5. Devil Be Me
  6. Tower of Babel
  7. Transcenders
  8. Absolute
  9. Rescue Me
  10. Chameleon
  11. No Ordinary Life

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net