Complot – Nicolas Beuglet

Auteur : Nicolas Beuglet

Editeur : XO Editions

Genre : Thriller

Résumé :

Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.
Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.
Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…
De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes et à ses vérités les plus enfouies…

Avis :

Complot est un livre incroyable et magistral. Une fois la lecture commencée, il est vraiment difficile de s’arrêter tant on est emporté par le maëlstrom d’actions et de rebondissements qui parsèment le récit. Suite de Le Cri, la lecture de Complot peut se faire individuellement. L’auteur résume et rappelle certains anciens évènements pour nous aider, sans donner non plus trop d’informations afin que l’on ait envie de lire son prédécesseur.

Complot est un roman qui bouleverse par ses révélations historiques, religieuses et humanistes. Une fois la lecture terminée, on se sent chamboulé de l’intérieur et en proie à des réflexions intenses. La vision de l’auteur est magnifique et ses nombreuses recherches ont porté leurs fruits. Le monde dans lequel on vit n’a plus la même signification et le regard qu’on lui porte devient plus subtil et incisif. Nicolas Beuglet a signé une œuvre de maître en associant une enquête riche en péripéties à un sujet fort et émouvant, en lien avec notre identité profonde et celle du monde.

Sarah, l’héroïne, est une personnalité hors du commun. Ancienne militaire et maintenant policière renommée, la jeune femme n’hésite pas à braver ses peurs, comme ses supérieurs pour résoudre les enquêtes dont elle a la charge ou non. Et cette enquête va la mener au bout du monde et aux bouts de ses certitudes. Le personnage évolue et se pose de nombreuses questions. Sarah est totalement obsédée par la résolution de l’enquête et veut à tout prix coincer le coupable. Ses motivations et ses envies suicidaires restent un mystère pour le lecteur comme pour son compagnon qui essaie d’en savoir plus. Ce thème constitue une sous-intrigue joliment menée mettant en haleine le lecteur qui se retrouve à vouloir connaître la fin de l’enquête mais aussi la résolution des recherches de Christopher, le compagnon de Sarah. Ce dernier est un personnage auquel le lecteur s’identifiera rapidement. Réel soutien affectif comme dans l’enquête, la présence du jeune homme amène un côté plus terre à terre, doux et intellectuel à l’histoire. Sarah se détend à ses côtés et laisse parler ses sentiments enfouis.

La première ministre norvégienne a été tuée d’une façon tout à fait abominable, ritualisée et sadique. La découverte du corps se fait dans une atmosphère digne des plus grands thrillers et polars de ce temps. Le climat nuageux, les falaises sombres, la mer agitée et une ville nordique aident à se plonger dans l’ambiance typique des drames macabres. L’enquête est rondement menée. Les dialogues entre les enquêteurs sont prenants et le caractère de Sarah en est pour quelque chose. Grande professionnelle, la jeune femme ne se laisse pas faire face aux commentaires misogynes et sait très bien ce qu’elle vaut et où est sa place. Femme forte, Sarah semble aussi solide qu’un roc. Pourtant, cette histoire va la faire vaciller et trébucher à de nombreuses reprises, agaçant le lecteur, le rendant triste, heureux ou mortifié. Toutes les émotions y passent. La complexité de l’héroïne et tous les mystères qui entourent sa personnalité et son passé sont un point fort du roman.

On ne s’ennuie jamais. Rien n’est laissé au hasard et les descriptions ne sont là que pour mieux faire avancer l’histoire. Les aventures et actions sont nombreuses. On se croirait d’ailleurs dans un roman d’aventures tant celles-ci sont de qualité pour un thriller. Animaux sauvages, plongeons kamikazes, courses poursuites, fusillades, empoisonnement, … tout y est. L’ennemi du livre est coriace, puissant et très intelligent. Ses interactions avec nos héros sont captivantes et à couper le souffle, pleine de suspense et de fougue. On voyage également dans plusieurs pays, allant de la Norvège à l’ancienne cité de Byblos, remontant le temps pour mieux nous imprégner de faits historiques d’importance et aux révélations révoltantes.

Le pouvoir des femmes est le thème central et le cœur du roman. Loin des clichés et des stéréotypes, l’auteur s’aventure sur des sentiers dangereux, inexploités jusqu’alors et qui nous sont inconnus pour la plupart. Comme l’auteur le précise à la fin, ces révélations se basent sur des sources historiques éprouvées et seule l’interprétation dépend des personnages. Le lecteur en fait ainsi ce qu’il veut. Un esprit ouvert est tout de même nécessaire pour une bonne lecture de ce roman car nombre de faits établis et culturellement installés sont remis en question. Véritable chamboulement intellectuel, culturel, historique et social, l’enquête dépasse complètement nos attentes. Plus épique encore qu’un Da Vince Code, Complot marque et perturbe, nous fait haleter et trembler, et surprend.

La fin de l’enquête est un rebondissement à nulle autre pareille. Le lecteur, déjà complètement hypnotisé, n’en croit pas ses yeux. Apothéose grandiose, coup de maître, final magistral, Sarah est aussi mal en point que nous face aux derniers et ultimes secrets dévoilés. Leur monde va complètement changer et se transformer et l’on aimerait tant que cela se passe également dans le monde réel. Utopie, prophétie, folie, cataclysme, révolution… On ne peut ressortir dans le même état dans lequel on était entré après la lecture de Complot.

Note : 20/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net