Mars Attacks!

mars-attacks_0

De : Tim Burton

Avec Jack Nicholson, Glenn Close, Pierce Brosnan, Annette Bening, Danny DeVito

Année: 1996

Pays: Etats-Unis

Genre: Science-Fiction, Comédie

Résumé :

Effervescence sur la planète Terre. Les petits bonshommes verts ont enfin décidé de nous rendre visite. Ils sont sur le point d’atterrir dans leurs rutilantes soucoupes. La fièvre des grands jours s’empare de l’Amérique dans une comédie de science-fiction nostalgique des années cinquante.

Avis :

Rares sont les réalisateurs qui ont une empreinte très précise sur ce qu’ils font. Il faut dire que la machine hollywoodienne broie bien des ambitions et formate beaucoup de grands réalisateurs. Ainsi, de grands talents se retrouvent embarqués dans des blockbusters sur lesquels ils n’espèrent qu’une chose, engendrer un max de fric. Heureusement pour le public cinéphile qui ne se contente pas de simples explosions, certains cinéastes gardent leurs pattes, même dans les grosses productions. On peut citer Guillermo Del Toro mais surtout on peut citer Tim Burton. Entre un univers gothique, comique et horrifique, l’esprit de Tim Burton rejoint beaucoup de paysages littéraires anglophones comme Lewis Carrol ou encore Neil Gaiman. Quand on regarde un film de Tim Burton, on sait que c’est lui qui a fait le métrage, et cela grâce aux décors, à l’histoire mais aussi à une ambiance toute particulière. Mars Attacks ! est sa première incursion dans le cinéma de science-fiction avant son catastrophique Planète des Singes et on y retrouve son imaginaire et son ambiance assez rétro. Pourtant, il s’agit-là d’un des films les moins aimés du cinéaste. Pourquoi ? Que vaut vraiment le film aujourd’hui ? Ack ack !

mars-attack

Ack ! Ack !

L’histoire de ce film est relativement simple et stupide. Une flotte de soucoupes volantes venant de Mars s’approche de la Terre. Dans une volonté de faire connaissance avec une entité extraterrestre, les humains restent persuadés que ces petits êtres verts sont gentils. Malheureusement, ils sont plutôt belliqueux et sadiques. Une poignée de personnages va tout faire pour combattre et survivre à cette invasion. Voilà le pitch de base qui va se situer dans une Amérique des années 90 mais dont l’ambiance reste volontairement rétro. Amoureux d’un cinéma de genre des années 50/60 voir encore plus anciennes, Tim Burton s’inspire  de certains pulps et autres récit de SF de la belle époque. Le design des aliens est là pour le confirmer, montrant un cerveau hypertrophié grotesque et une démarche hasardeuse. On ressent aussi cette ambiance dans le design des soucoupes volantes, qui sont pour le coup de véritables soucoupes. Bien sûr, on voit aussi cet amour dans les personnages et les décors, entre un Las Vegas bien rétro et ses anciennes gloires de boxe et une famille de rednecks nostalgique de la guerre du Vietnam et d’autres conflits guerriers. Alors il est vrai que le déroulement de l’histoire est simple mais tout cela est vraiment décomplexé et parfaitement fun. Même si les aliens sont très méchants, on ne peut s’empêcher de les aimer pour toutes leurs farces ou leurs expériences ignobles, et bien souvent, ils s’en prennent à des personnages exubérants et pénibles. C’est d’ailleurs le point d’orgue du film, qui enchaîne des passages où l’on va détester les aliens, comme lors du passage à Las Vegas avec l’ancien boxeur ou avec le jeune rejeté par sa famille, et des passages où, au contraire, on va adorer ces petits monstres verts, comme lorsqu’ils s’en prennent aux journalistes ou encore aux militaires. Faut-il y voir une quelconque critique contre le journalisme douteux et sensationnel et l’armée ? Je veux bien le croire et cela fait un bien fou. D’ailleurs, les seuls qui seront sauvés sont les anciennes gloires ou les gens doux et normaux. Bref, au-delà du délire et du design loufoque (les armes des aliens qui ressemblent à des pistolets à eau), il y a un petit message pas si dégueulasse que ça même s’il est un peu grossier.

Le casting est hallucinant avec une palanquée d’acteurs et d’actrices très connus. On commence bien entendu avec le maître du genre, Jack Nicholson. Il joue ici deux personnages antinomiques. Il incarne donc le président des Etats-Unis qui est vraiment mémorable et absolument drôle, mais aussi Art Land, un connard qui construit des immeubles à Las Vegas et qui est tout aussi hilarant. Son faciès est reconnaissable, et cela fait assez drôle au départ, mais force est de constater qu’il est très bon dans les deux rôles et il est vraiment très drôle (la scène où il sort un discours larmoyant à l’empereur alien juste avant de mourir !). A ses côtés, Glenn Close est absolument géniale, dans le registre de la connasse de base, tout comme Annette Bening qui tiendra le rôle de l’ingénue. Pierce Brosnan est impeccable dans le rôle d’un savant incompétent étant sûr de ses capacités et de ses hypothèses et qui a pourtant tout faux. Danny DeVito tient un rôle mineur mais il est très drôle dans son habit de joueur invétéré dans les salles de Las Vegas. On retiendra aussi la performance de Michael J. Fox, vraiment très bon, mais aussi les apparitions de Natalie Portman en tant que fille du président et qui est vraiment excellente en adolescente blasée ou encore Jack Black dans celui d’un militaire écervelé qui va se faire dézinguer assez rapidement ! Mais l’actrice la plus forte est réellement Sylvia Sidney dans le rôle de la grand-mère, qui est un vent de fraîcheur et de gaité. On passera sur toutes les autres stars qui jouent très bien et qui sont très nombreuses comme Pam Grier, Sarah Jessica Parker, Martin Short ou encore Jim Brown, Tom Jones et Lukas Haas. Tout ce petit monde s’éclate vraiment et on prend un réel plaisir à voir ce film.

mars-attacks1

Ack ! Ack !

Au final, Mars Attacks ! est un excellent film de la part de Tim Burton et pourtant, je ne suis pas un fervent admirateur du cinéaste. Mais entre un message clairement anti-armée et contre le journalisme du vide et une comédie décomplexée bourrée de références et d’humour grinçant, le film est toujours un petit plaisir qui n’a pas pris une ride. D’ailleurs, même les effets spéciaux demeurent bons et fonctionnent à merveille avec l’ambiance du film. Bref, un film que je recommande !

Note : 16/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

ServalNote de Serval: 16/20

TrasherNote de Trasher: 15/20 Loin d’être le meilleur Burton, Mars Attacks! reste un gros délire bien fun!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net