mars 5, 2021

Shaun le Mouton – Le Film

Titre Original : Shaun The Sheep Movie

De: Richard Starzak et Mark Burton

Avec les Voix de Justin Fletcher, John B. Sparkes, Omid Djalili, Richard Weber

Année : 2015

Pays : Angleterre, France

Genre : Animation

Résumé :

Lorsque qu’une blague de Shaun entraîne accidentellement le fermier jusqu’à la Grande Ville, Shaun, Bitzer et le reste du troupeau se retrouvent embarqués dans une aventure complêêêêtement inattendue en plein grande ville… Shaun arrivera-t-il à retrouver le Fermier dans cette ville étrangère et inconnue avant de s’y perdre pour toujours ?

Avis :

On sait tous que le cinéma d’animation est largement dominé par Disney/Pixar et l’on ne peut que s’en réjouir quand on voit la qualité de ceux-ci lorsqu’ils ne sont pas des suites. Coco, le dernier métrage en date, est une petite merveille pour les yeux et les émotions, malgré une histoire cousue de fil blanc. Mais il ne faut pas oublier les autres studios qui essayent de se démarquer avec des animations très tranchées, très marquées. On pense bien évidemment aux studios Laïka (Les Boxtrolls, Paranorman), mais il ne faut pas oublier le studio Aardman dont la principale série est Wallace & Gromit. La particularité de ce studio, c’est de travailler avec de la pâte à modeler et donc de faire de la stop-motion, un procédé très long et très minutieux. A titre d’exemple, pour tourner Shaun le Mouton – Le Film, les réalisateurs ne faisaient que deux secondes par jour. Un travail de titan donc, mais pour quel résultat ?

Il faut savoir que Shaun le Mouton est à la base une série qui a connu un succès phénoménal. Diffusé dans plus de 170 pays, c’est au Japon que la bestiole a eu le plus de succès. Il s’agit-là d’un fait assez étonnant par ce qui est, à la base de la base, un personnage secondaire dans le troisième film de Wallace & Gromit. Du coup, en faire un film résonnait un peu comme une évidence. Mais là où les créateurs ont eu une très bonne idée, c’est de garder le fait que Shaun le Mouton est un dessin animé où personne ne parle, hormis quelques onomatopées. Du coup, il s’agit presque d’un film muet et où toutes les émotions doivent passer par le regard ou la gestuelle. Un défi de taille à réaliser, et on peut dire que le défi est relevé haut la main. L’animation est à tomber par terre. Les moutons sont assez drôles, les moments de tendresse sont assez palpables, notamment lorsque le fermier ne reconnait plus ses bêtes, et on sent vraiment tout un travail autour des décors. La ville est à la fois belle et sale, on sent une nette différence avec la campagne. Il y a comme une sorte de chape lourde qui est presque anxiogène dans cette ville où le soleil ne semble jamais transparaître. D’un point de vue purement esthétique et mise en scène, le travail est remarquable et le studio Aardman montre sa différence et sa volonté de bousculer un peu les codes de l’animation.

Mais là où le film fait aussi très fort, c’est dans son histoire et sa densité, un peu comme un mouton non tondu depuis des années. Le point de départ du film et des péripéties, c’est l’ennui, la routine, le train-train quotidien. Shaun en a marre de faire tout le temps la même chose aux mêmes heures et il décide donc d’élaborer un plan pour prendre une petite journée de vacances. Cette routine que l’on sent sur les animaux, se répercute aussi sur le fermier, un humain qui semble ne plus avoir de passion pour son métier et qui réagit par mécanisme, ne faisant même plus attention à ses animaux, moutons comme chien. De ce fait, les mésaventures qui vont arriver à Shaun et à son maître, vont être un moment de liberté assumée ou non (surtout pour le fermier qui devient amnésique), montrant que dans la routine, il y a une sorte de réconfort et de sécurité. Mais que chaque jour peut être différent et qu’il ne faut pas oublier ceux que l’on aime. C’est mignon comme message et c’est certainement le premier point que vont soulever nos chères têtes blondes. Mais attention, ce n’est pas tout.

En effet, Shaun le Mouton – Le Film est très riche en thématiques et il va pointer du doigt plusieurs choses propres à l’humanité et qui échappent complètement aux animaux. En premier lieu, il va y avoir cette histoire de notoriété. En réalisant un peu au hasard et par mécanisme une coupe à une star, le fermier va rapidement devenir une vedette. Cependant, cette notoriété soudaine va montrer aussi le penchant assez néfaste de la chose, comme cette coiffeuse qui profite de lui, ne lui donnant même pas de nouvelles fringues ou même un logis. Il s’agit donc d’une petite critique sur les réseaux sociaux et la vitesse à laquelle on peut devenir connu et se faire rejeter par la suite. Le film glisse aussi une critique assez intéressante sur les différences entre la campagne et la ville. Sans juger les citadins ou les ruraux, le métrage montre de nettes différences et chacun pourra y voir ce qu’il lui plait dans la vision des deux lieux. Enfin, le film parle aussi de la maltraitance animale, avec un homme relativement méchant, qui n’éprouve aucun amour pour les bêtes et qui sera bien évidemment châtié comme il se doit. Bref, une multitude de thématiques importantes et relativement bien mises en place. On notera aussi une belle gestion de l’émotion, avec ce qu’il faut de tristesse et de joie pour ne pas sombrer dans le misérabilisme ou au contraire, l’euphorie.

Au final, Shaun le Mouton – Le Film est un métrage fort intéressant et surtout incroyable par sa performance de la stop-motion. Non seulement c’est beau à regarder, mais on ne peut qu’imaginer le travail titanesque que cela a dû demander pour réaliser un tel film. Et au-delà de son aspect esthétique, nous sommes face à un film qui raconte quelque chose, qui le fait avec brio, sans parole, juste avec de la musique et des péripéties à hurler de rire. Bref, il s’agit-là d’un excellent, qui ravira les petits comme les grands.

Note : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.