Love Letter

Fiche technique :

Auteur : Seiji Kanai

Joueurs : 2 à 4

Durée : 15 à 20 min

Type : familial

Age : 8 ans

Mécaniques : déduction, rôles cachés

Première parution : 2012

But du jeu :

Soyez le premier à donner votre lettre d’amour à la princesse en éliminant les concurrents !

Règles :

Dans Love Letter, les joueurs incarnent un soupirant souhaitant séduire la princesse du royaume de Tempest. Ils vont devoir faire passer leur lettre à la princesse en passant par les divers membres de la cour.

Au début de la partie, chaque joueur pioche une carte. La première carte de la pioche est ensuite mise de côté, face cachée, sans que personne ne la regarde. Le premier joueur pioche une carte et joue une des deux cartes qu’il a en main (elle demeure face visible pour le reste de la manche). Celles-ci sont numérotées de 1 à 8 et ont diverses capacités :

  • La Garde (5 exemplaires) : le joueur tente de deviner la carte dans la main du joueur de son choix. S’il y parvient, le joueur ciblé est éliminé.
  • Le Prêtre (2 exemplaires) : le joueur regarde la main du joueur de son choix.
  • Le Baron (2 exemplaires) : le joueur compare la carte qui lui reste en main avec la carte du joueur de son choix. Celui qui possède la plus faible est éliminé.
  • La Servante (2 exemplaires) : le joueur ne peut pas être ciblé par une carte jusqu’à son prochain tour.
  • Le Prince (2 exemplaires) : le joueur ciblé (y compris lui-même) défausse la carte qu’il a en main et en pioche une pour remplacer.
  • Le Roi (1 exemplaire) : le joueur échange la carte qui lui reste en main avec celle du joueur de son choix.
  • La Comtesse (1 exemplaire) : le joueur est obligé de la jouer si l’autre carte qu’il a en main est un Prince ou un Roi.
  • La Princesse (1 exemplaire) : le joueur est éliminé s’il la joue ou la défausse.

Puis le joueur suivant fait de même, il pioche une carte et en joue une parmi les deux de sa main, et ainsi de suite jusqu’à la fin de la manche, à savoir soit quand la pioche est épuisée, soit quand tous les joueurs sont éliminés sauf un. Dans le premier cas, le joueur ayant la carte la plus forte en main est le gagnant de la manche. Dans le second cas, le joueur encore en vie est le gagnant de la manche. Dans tous les cas, ce gagnant obtient un Marqueur Affection (MA).

La partie s’achève lorsqu’un des joueurs obtient un certain nombre de MA, dépendant du nombre de joueurs. Il est le gagnant !

Avis :

Love Letter possède des règles simples et propose des parties rapides, avec un thème pas forcément très accrocheur au premier abord. Que vaut-il réellement ?

A la lecture desdites règles, il semble en effet évident qu’une trentaine de secondes suffisent pour comprendre de quoi il s’agit. Mais c’est précisément un des atouts majeurs de ce jeu de déduction. La prise en main est quasi immédiate et tout le monde ou presque peut se lancer dans une partie, même les moins joueurs d’entre nous. Le titre pourrait même être qualifié de simpliste mais il est loin d’être dénué d’intérêt. Il s’agit principalement d’obtenir des informations sur les cartes adverses dans le but de les éliminer (principalement avec une Garde) mais malgré le faible nombre de cartes différentes, tomber juste n’est pas si évident. Certains personnages permettent naturellement de bluffer notre rôle pour ne pas faciliter notre élimination.

Le jeu ne possède pas une grande rejouabilité, dans le sens où les parties peuvent énormément se ressembler les unes les autres, surtout avec l’expérience (après tout il n’y a que 8 cartes différentes). Dans certains cas il est très facile de savoir ce que les autres ont en main. Pourtant, malgré tout cela, l’on ne s’ennuie pas. Ce titre possède un très fort goût de « reviens-y » malgré la similarité des matches et les parties s’enchaînent très rapidement. D’ailleurs, comme les manches sont très rapides, un joueur éliminé n’attend jamais très longtemps pour rejouer lors de la manche suivante. Une seule manche peut durer entre 1 et 5 minutes, à 4 joueurs il faut 4 MA pour l’emporter (contre 7 à 2 joueurs). Les tours sont plutôt fluides, sans trop de temps mort.

Le style graphique est très agréable, avec des personnages dessinés en vêtements du XVIIIème siècle du plus bel effet. Les MA sont représentés par de sobres cubes rouges. Un récapitulatif des différents personnages est présent et fort utile, dommage que le dos soit similaire à celui du reste des cartes du jeu. L’emballage est un petit sachet en feutrine, ce qui rend le jeu très pratique car il tient dans la poche. D’ailleurs les parties ne prennent pas beaucoup de place non plus. La version originale (japonaise) comporte des dessins qui sont bien moins accrocheurs, plus dans leur culture que la nôtre.

De nombreuses versions ont été éditées, comme certaines tirées d’oeuvres audiovisuelles (Game of Thrones, Adventure Time, etc) voire d’autres jeux (Legend of Five Rings, etc), ainsi qu’une version géante avec des cartes deux fois plus grandes. Mais il ne s’agit là que d’un habillage qui ne change rien au jeu. Il en existe cependant d’autres comme Love Letter Premium, qui permet de jouer jusqu’à 8 joueurs en ajoutant de nouveaux personnages, au détriment de la fluidité et de la rapidité des parties, ou bien Lovecraft Letter, jouable à 6 et se déroulant dans l’univers fantastique de Cthulhu.

Beau et sobre, rapide et efficace, ce jeu de déduction a remporté quelques prix et a même été nominé à l’As d’Or Jeu de l’Année 2014. D’aucuns pourraient lui reprocher sa simplicité justement, mais il remplit parfaitement son office lorsque l’on cherche un jeu pour patienter entre deux parties, pas trop prise de tête et pas trop long.

Note: 17/20

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net