Lavisqteam

Avengers – Infinity War – Conseil de Cycle

De : Joe et Anthony Russo

Avec Josh Brolin, Chris Evans, Robert Downey Jr., Chris Hemsworth

Année: 2018

Pays: Etats-Unis

Genre: Super-Héros

Résumé :

Les Avengers et leurs alliés devront être prêts à tout sacrifier pour neutraliser le redoutable Thanos avant que son attaque éclair ne conduise à la destruction complète de l’univers.

Avis :

Depuis maintenant dix ans, Marvel a complètement envahi les écrans des salles de cinéma. Avec quasiment trois à quatre films par, la firme affirme son statut de leader mondial du septième art et son rachat par Disney montre toute l’étendue de cette entreprise monumentale qui fait figure de mastodonte indestructible dans l’art. Mais l’art est peut-être un bien grand mot pour définir le MCU, tout du moins au cinéma, car si on peut reconnaître que les comics ont réinventé une mythologie pour notre époque, ce n’est pas la même chose dans les salles de projection. Non pas que les films Marvel soient mauvais, loin de là, mais ils demeurent répétitifs, parfois sans âme et impersonnels, et au bout de dix années à côtoyer les super-héros sur grand écran, on commence à en avoir fait le tour. Sauf que Marvel ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et Avengers – Infinity War est LA grosse sortie de l’année en termes de super-héros, puisqu’il s’agit du point clivant entre toutes les licences de la firme. Du coup, outre les Captain America, Iron Man et Spider-Man que l’on connait déjà, il faut compter sur Black Panther, Docteur Strange et Les Gardiens de la Galaxie. Une grosse réunion pour combattre l’un des ennemis les plus puissants des comics, à savoir Thanos. Le résultat est-il à la hauteur de nos espérances ? Oui et non.

Si Marvel n’arrivait plus à surprendre depuis belle lurette (il faut dire que l’on ne craint pas grand-chose pour les super-héros, donc difficile de créer de la tension), l’industrie va essayer de changer la donne avec ce film. Dès le départ, le spectateur va devoir faire face à une surprise de taille, la mort de l’un des personnages préférés du MCU, tué par Thanos sans aucune vergogne. Et c’est à partir de là que le film va installer l’un des méchants les plus intéressants du cinéma depuis… Dark Vador. Ne nous y trompons pas, Thanos est bel et bien un méchant qui ne possède pas vraiment de sentiments et qui n’a qu’un seul but, réduire de moitié la population de l’univers pour créer un équilibre stable et durable. C’est d’ailleurs pour cela qu’il veut réunir les pierres d’infinité, afin de réaliser ce projet d’un claquement de doigts. Mais en dehors de ce projet complètement fou, la psychologie du personnage est très bien faite. Nous sommes face à un méchant qui a un but, qui va tout faire pour y arriver, quitte à se faire du mal à lui-même, sacrifiant des proches et y laissant une part de son âme. C’est un méchant qui vit son projet, qui est prêt à tout pour réussir et il y a certains moments où l’on ressent de l’empathie pour lui. C’est bien clair, c’est un personnage qui possède du background, qui a une façon de penser bien à lui et qui met le spectateur dans une situation délicate. C’est-à-dire que l’on ressent quelque chose pour lui alors que l’on sait son projet insensé et criminel. De ce point de vue-là, le film est très réussi et livre le méchant que l’on attendait. Et ça faisait un moment qu’on l’attendait.

On attendait aussi de voir comment les frères Russo allaient faire pour rendre cette énorme réunion plausible. On pouvait craindre que les univers ne collent pas forcément les uns avec les autres, notamment celui des Gardiens de la Galaxie, plus décomplexé que les autres, mais il faut dire que d’un point de vue esthétique, c’est assez réussi. Les univers sont complémentaires, les personnages arrivent à s’attendre, que ce soit sur l’humour ou bien sur les différentes stratégies à apporter. On regrettera simplement que certains personnages soient laissés sur le carreau (ce qui semble obligatoire avec ce genre de gros film). Si l’absence d’Ant-Man et Hawkeye est regrettable, on verra aussi que d’autres personnages n’ont pas beaucoup de temps à l’écran. Black Widow est quasiment inexistante, Hulk demeurera Bruce Banner et n’aura que peu d’impact, sans parler de Black Panther ou des sidekicks qui n’auront aucune réelle importance dans le métrage. Du coup, cet espèce de conglomérat de plusieurs univers et de super-héros souffle le chaud et le froid et n’arrive pas à bien gérer certains protagonistes, alors que d’autres seront mieux traités comme, bien évidemment, Iron Man et Captain America ou encore Docteur Strange qui a une réelle importance dans ce film, Tout comme Thor qui est le super-héros avec le plus de temps à l’écran. Mais ce qui choque le plus finalement, c’est cette propension à faire rencontrer les personnages de manière incongrue. A titre d’exemple, comment fait Thor et ses amis pour se retrouver pile poil au Wakanda, en pleine bataille ? Il y a parfois des incohérences scénaristiques qui font que l’on a l’impression d’un joyeux hasard et c’est un peu dommage.

Ce qui est dommage aussi, c’est que les scènes d’action, bien souvent dantesques et très nerveuses, n’ont pas un impact très fort. C’est-à-dire qu’elles sont soit illisibles suite à un problème d’éclairage et de mise en scène, comme le premier combat de Wanda et Vision face à deux personnages de la garde noire de Thanos, soit elles sont un peu bordéliques et ne jouent pas suffisamment sur des enjeux dramatiques pour tenir le spectateur en haleine. Et là, on peut aisément citer la bataille du Wakanda, plutôt bien fichue et dense, mais qui manque d’impact émotionnel. Et, bien évidemment, on pourra toujours pester sur les idioties de certains personnages qui vont faire de mauvais choix au détour d’une bataille, laissant libre cours au méchant pour se sortir d’une impasse. Alors oui, ça laisse parler les émotions, mais quand on sait que c’est la moitié de l’univers qui est en jeu, ça la fout un peu mal. Après, ça reste du divertissement de masse. C’est-à-dire qu’il y a beaucoup d’action, un peu d’émotion, et on ne voit pas le temps passer. Mais il y a aussi de l’humour, et pour une fois, il fait mouche. C’est-à-dire qu’il est assez discret dans les moments intenses pour ne pas dédramatiser certains passages, et il est parfois grotesque, affichant clairement son intention de faire rire, comme certains passages stupides avec Drax ou Thor, qui garde son petit côté Ragnarok. En ce sens, c’est peut-être le meilleur film de la licence Marvel car il essaye des choses et tente de remuer un peu la fanbase en jouant avec le sort (funeste ou pas) de certains personnages. Alors certes, ça suit un chemin balisé, on nous promet une suite (qui arrivera l’année prochaine), mais ça reste efficace et on ne s’ennuie jamais, ce qui fait de ce film un énorme blockbuster (près de 300 millions de dollars) qui fait le taf et c’est déjà pas mal dans un univers finalement assez morose et vite lassant.

Au final, Avengers – Infinity War est certainement l’un des meilleurs films de super-héros que l’on ait vu depuis bien longtemps. Nerveux, dense, essayant de jouer avec certains personnages, Marvel prend des risques, même si l’on ne peut s’empêcher de penser que cette fin ne soit qu’un pétard mouillé avec le Avengers 4 qui sortira dans un an. En l’état, nous sommes face à quelque chose de distrayant, de plutôt rondement mené, avec un bad guy puissant et ayant, pour une fois, un vrai background intéressant. Bref, si ce ne sera pas le film de l’année, ça reste un bon plaisir pop-corn bien sucré.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net