octobre 29, 2020

Requiem

D’Après une Idée de : Kris Mrksa

Avec Lydia Wilson, Joel Fry, Tara Fitzgerald, Joanna Scanlan

Pays: Angleterre

Nombre d’Episodes: 6

Genre: Fantastique, Thriller

Résumé :

Matilda Gray, une violoncelliste primée, est décidée à élucider le mystère qui a conduit sa mère à se suicider. Le sombre voyage vers la vérité de Matilda commence par la découverte d’une affaire de disparition qui lie sa mère à une enfant au pays de Galles.

Avis :

Mahalia Belo n’est pas connue chez nous et c’est bien normal, puisque « Requiem » est sa première réalisation à franchir la Manche pour s’inviter chez nous (vous trouverez la série sur Netflix). Réalisatrice de court-métrage, Mahalia Belo n’avait réalisé qu’un téléfilm, « Ellen« , en 2016, téléfilm qui a d’ailleurs trouvé son petit succès, au point que la réalisatrice fut engagée pour réaliser cette première saison de six épisodes, pour « Requiem« .

Venant d’Angleterre et trouvant son affiche intrigante, je me suis lancé sans rien savoir dans cette première saison de « Requiem« , petite série So british, partagée entre drame et fantastique, et je dois dire que j’en ressors plutôt conquis. Sans que ce soit une grande série comme nos amis anglais savent si bien en faire, « Requiem » sait intriguer et captiver, développant une intrigue et une enquête efficace et mystérieuse, qui fait son petit effet tout au long de ses six épisodes de tous à peu près une heure.

Mathilda Gray est une jeune femme à qui tout réussi. Violoniste de talent, elle a même une jolie renommée dans le monde. Mais cette vie si merveilleuse bascule le jour où sa mère se suicide sous ses yeux. Pour essayer de comprendre, Mathilda va chercher à savoir le pourquoi de ce geste si soudain et son enquête va la conduire au Pays de Galles, sur les traces d’une enfant disparue vingt ans plutôt. Une enfant qui pourrait être Mathilda…

« Requiem« , ce sont six épisodes pour une petite série qui se loge quelque part entre le drame, l’enquête policière, le mystère, le fantastique et le tout saupoudré d’épouvante.

Bercé dans une ambiance très particulière, Mahalia Belo nous entraîne dans une enquête mystérieuse qui saura tenir son intérêt. Avec cette petite série, on plonge dans un village encore bousculé par la disparation d’une petite fille voilà une vingtaine d’années. Un village qui voit arriver d’un très mauvais œil l’arrivée d’une étrangère qui pose bien trop de questions. Ce qui est excellent avec « Requiem« , c’est cette sensation que tout le monde cache quelque chose. Une sensation de mensonge permanent qui intrigue, et pousse à aller toujours plus loin dans cette mystérieuse quête de vérité.

L’intrigue est solide, chaque épisode apporte son lot de mystère, de questions, c’est par petites touches très bien placées que la série se construit peu à peu. « Requiem » est une série qui s’amuse avec le drame et le fantastique, et Mahalia Belo a très bien su mélanger les deux genres pour faire naître à l’écran une ambiance pensante qui happe celui qui regarde la série. On appréciera que l’intrigue tienne jusqu’à la fin. Une intrigue qui se conclura en partie, même si elle saura aussi intelligemment garder une part de mystère, afin que chacun puisse en conclure finalement ce qu’il en a envie. Le final peut même être très déroutant et il va avoir tendance à nous poursuivre quelque peu après son générique, ce qui est très loin de déplaire.

Si « Requiem« , dans ce qu’elle nous raconte, fonctionne, c’est aussi une série qui fonctionne grâce à cette ambiance presque glauque. Une ambiance froide, qui n’est pas fait pour être rassurante. La jeune réalisatrice a très bien su distiller des touches de fantastique angoissantes à travers son histoire. Avec « Requiem« , on a la sensation que tous les personnages, bons comme mauvais, sont surveillés en permanence par quelque chose de plus grand, de plus dangereux. Ce choix de mise en scène est excellent et réussit ce qu’il entreprend, même si on regrettera qu’il ne soit pas plus poussé et présent à certains moments. Tout comme on regrettera que le côté paranoïaque de la série ne soit pas plus présent et c’est peut-être ça qui lui manque pour que finalement « Requiem » passe de la case bonne petite série à vraiment marquante.

Dans les derniers bons points de « Requiem« , on notera le voyage sublime en plein Pays de Galles qui soutient encore plus l’ambiance de la série. Un Pays de Galles qui, même s’il est filmé de façon froide, donne l’envie de s’y arrêter.

Puis enfin, il y a Lydia Wilson, magnifique révélation qui tient la série à elle seule et ça, malgré qu’elle soit accompagnée de la crème de la crème de ce que la télé anglaise aime nous offrir. C’est bien simple, on ne voit et l’on ne retient que l’actrice, qui tient là un rôle riche, dur, et tout en émotion. Bref, une actrice qu’on n’avait pas encore remarquée jusque-là et qu’on a déjà très hâte de revoir.

« Requiem » est donc une bonne petite série très sympathique à suivre. C’est une série qui nous immerge totalement, qui sait nous tenir en haleine et en pression, même si l’on regrettera quelque peu le fait que sa réalisatrice, Mahalia Belo, n’ait pas osé aller plus loin. Bref, quoi qu’il en soit, « Requiem » mérite qu’on s’y arrête l’espace d’une soirée ou deux.

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.