octobre 26, 2020

Pierre Lapin

Titre Original : Peter Rabbit

De : Will Gluck

Avec Domhnall Gleeson, Rose Byrne, Sam Neill, Tom Greaves

Année: 2018

Pays: Etats-Unis, Angleterre, Australie

Genre : Comédie

Résumé :

Le petit lapin préféré des jeunes lecteurs depuis des générations est désormais le héros d’un film plein d’aventures et d’espièglerie ! L’éternelle lutte de Pierre Lapin avec M. McGregor pour les légumes du potager va atteindre des sommets. Sans parler de leur rivalité pour plaire à cette charmante voisine qui adore les animaux… Bien au-delà du jardin, de nombreuses péripéties les entraîneront de la magnifique région des lacs en Angleterre jusqu’à Londres !

Avis :

« Pierre Lapin » est un livre d’illustrations pour enfants crée par Beatrix Potter en 1902. Énorme succès, le livre est culte et il en a découlé tout un merchandising autour, légal ou non. On notera que « Pierre Lapin » a été traduit dans trente-six langues et qu’il demeure encore aujourd’hui l’un des plus gros best-sellers de tous les temps avec quarante-cinq millions d’exemplaires vendus.

Avec un tel succès, il est étonnant alors que « Pierre Lapin » n’ait jamais été adapté, si ce n’est une série animée au début des années 90. Will Gluck, réalisateur entre autres de « Easy A » ou « Sexe entre amis » (oui, on oublie le désastre de son « Annie« ), est donc le premier à se tenter dans une adaptation des aventures de ce petit lapin désobéissant et à la surprise générale, le résultat est pas mal du tout. Alors bien sûr, il faut le prendre comme un film d’enfant, mais même comme ça, les gags bon enfant restent tordants et l’intrigue, pleine de bons sentiments, se suit avec un joli intérêt. Bref, on n’y aurait pas cru comme ça.

Pierre Lapin est un jeune lapin qui mène une guerre contre le vieux monsieur McGregor qui refuse de laisser ces rongeurs lui piquer ses légumes. Un jour, le vieil homme meurt d’une crise cardiaque. Pour le jeune lapin et tous ses amis animaux, c’est une victoire et le potager, comme le manoir McGregor, leur appartient. Oui, enfin, ça, c’était jusqu’à l’arrivée du neveu du vieil homme, un Londonien qui est bien décidé de retaper le manoir et le vendre le plus vite possible et les lapins comme Pierre et ses amis ne sont pas les bienvenus.

« Pierre Lapin« , c’est donc l’histoire d’un petit lapin, ses trois sœurs et son cousin, qui vont semer la terreur dans le potager, et plus largement dans la vie d’un jeune londonien qui déteste la campagne. L’intrigue que nous raconte « Pierre Lapin » est somme toute bateau et ne sort absolument pas du cliché qu’on aurait pu s’en faire, mais pourtant, malgré cela, on va se retrouver devant un film qui en plus d’amuser, fonctionne très bien. On se laisse prendre au jeu de ce déluge de gags, tous plus drôles les uns que les autres. Ici, ce qui est plaisant, c’est que le réalisateur n’essaie pas de faire autre chose, ou de mentir sur la marchandise. Non, il nous offre un film pour enfants, et pour adultes sur certains gags, simple et efficace. Le rap des lapins étant vraiment le point de rupture. Alors bien entendu, il faut passer les facilités scénaristes, quoi qu’il n’y en a pas plus que ça, si on regarde bien. Mais hormis ceci, pour le reste, on s’amuse, on rigole même de bon cœur devant ces bêtises et cet humour so british très bien exploité (la visite de Londres un petit best of à elle seule).

Doté d’une bonne mise en scène colorée et fraîche, qui a le sens du rythme et du spectacle, malgré parfois un côté un peu racoleur (qui va avec le côté juke-box), « Pierre Lapin« , c’est aussi des personnages attachants et encore fois drôles, qui n’existent pas pour eux même et ça, jusqu’aux moindres petits personnages qui apparaissent une ou deux fois, comme par exemple les oiseaux qui chantent ou encore le cerf et le renard. Bref, les rôles sont bons, là encore, ils nous amusent et c’est un vrai petit plaisir de les suivre. Surtout en bonus, les dits animaux sont terriblement bien faits.

Il faut aussi compter sur le charme incroyable de Rose Byrne qui se fait plus discrète ces derniers temps et l’hilarant Domhnall Gleeson dans un rôle plutôt inédit pour lui, et ça fait du bien de le voir ne pas se prendre au sérieux, surtout que le jeune acteur révèle un bon potentiel comique. À noter que le vieil homme au début est incarné par ni plus ni moins que Sam Neill.

On n’attendait pas forcément cette adaptation de « Pierre Lapin » et finalement, ce film est une bonne surprise, aussi bien pour les enfants que les adultes. On s’amuse bien, c’est léger, c’est drôle, c’est frais et en plus, il y a une jolie morale à la fin. Alors certes, elle est un peu convenue, mais en même temps, voulait-on autre chose ?

Note : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.