Le Voyage Extraordinaire de Samy 3D

Samy

Titre Original: Sammy’s Avonturen: De Geheime Doorgang

De : Ben Stassen

Avec les voix françaises de : Dany Boon, Elie Semoun, Olivia Ruiz, Guillaume Gallienne

Année : 2010

Pays : Belgique

Scénario : Dominic Paris

Genre : Animation

Résumé :

Samy nait sur une plage californienne. Il y rencontre Shelly, l’amour de sa vie. Suite à de nombreuses péripéties, ils se perdent de vue. Samy entreprend donc de la retrouver. En chemin, il fait la rencontre de Ray, une tortue Luth qui deviendra son meilleur ami. Ensemble ils découvrent les merveilles de l’océan. Mais leur chemin vient à se séparer et Samy se retrouve seul pour affronter les dangers de l’océan et retrouver sa bien-aimée.

Avis :

Quoi ? Un film d’animation belge ? A première vue, rien de bien emballant, après une tentative plutôt ratée avec Bob et Bobette – Les diables du Texas, l’animation noir jaune rouge n’est pas ce qu’on peut appeler une référence. Mais visiblement le plat-pays qui est le mien réitère le processus, et en 3D s’il vous plait. Plongeons donc dans l’Océan muni de nos lunettes 3D afin de découvrir les aventures de cette sympathique tortue.

11444-2

Après un premier long métrage remarqué (Fly Me to The Moon) les amateurs de la 3D attendaient impatiemment la nouvelle œuvre de Ben Stassen. Dès les premières images, on se rend compte que la qualité est au rendez-vous sans pour autant rejoindre la quasi perfection de « Le Monde de Nemo », mais le film n’a pas à rougir de la production Disney/Pixar. Les dessins sont plutôt bons et les textures sont aussi très bonnes. Quant aux effets de profondeur et de jaillissement, ils sont à couper le souffle. Mesdames et messieurs,  il s’agit-là de LA meilleure expérience tridimensionnelle jamais vue au cinéma.

Point de vue histoire, c’est relativement niais et le scénar s’adresse aux enfants de moins de 10 ans. Un film sans une once de méchanceté (ça fait du bien parfois), sans vraiment d’intrigue ni d’enjeu, qui saura combler les petits enfants mais qui lassera peut-être les plus grands. A l’heure où les films pour enfants s’avèrent de plus en plus violents, un petit film gentillet ne leur fera sûrement aucun tort.

Car si le film est gentillet, il porte toutefois un message écologique assez fort. Les marées noires, la pollution, les sacs plastiques qui jonchent les océans… toutes ces interventions humaines sont de véritables épreuves de survie pour notre petite tortue et ne devrait pas laisser les enfants insensibles. Intention fort louable que de sensibiliser nos chères têtes blondes sur l’état déplorable de nos océans.

Il faut bien avouer que beaucoup de scènes ne sont que des prétextes aux jaillissements 3D hors de l’écran (la scène des hippocampes, du crabe, … la liste est longue) et « Le voyage extraordinaire de Samy » fait très fort en la matière et justifiera que les plus grands s’intéressent à ce très beau film d’animation. Des effets de jaillissements permanents dignes des animations de parc d’attraction. Certains effets sont des plus impressionnants (la tête du serpent qui se retrouve à quelques centimètres de notre visage).  Une ode à la 3D qui laisse espérer le meilleur à cette technologie qui, lorsqu’elle est utilisée à bon escient, nous offre des moments de pure magie. Une expérience tridimensionnelle au budget modeste pour un film d’animation (21.000.000 $) qui fait un pied de nez  aux grosses productions à 100.000.000 $  de chez Pixar ou Dreamworks

À l’heure où tous les blockbusters sont gonflés en 3D à la-vite et pour un résultat franchement moche (Alice au Pays des Merveilles 3D, …) ,  Samy est un vrai bol d’air frais, une œuvre de qualité qui trône en maître sur le cercle  fermé des formidables expériences de jaillissement 3D que sont Voyage au centre de la Terre 1 et 2, Madagascar 3 ou encore Monstres contre Aliens.

le-voyage-extraordinaire-de-samy-vera

Si l’histoire se veut ultra simpliste et vise principalement le très jeune public, les adultes que nous sommes prendront un pied monumental à voir ces magnifiques effets de jaillissement permanent, des effets de profondeur superbes qui cloueront le bec aux plus sceptiques. Plus qu’une référence, une date dans le monde de la 3D. J’attends avec hâte le prochain film de Ben Stassen qui sera un documentaire : « African Safari » qui est tourné … en 3D forcément

Note : 19/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Trasher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net