Festival International des Jeux de Cannes 2018

Ah, Cannes… Alors que pour le grand public cette ville est synonyme du plus célèbre festival français dédié au cinéma, pour nous autres joueurs il n’en est rien. Cannes c’est la ville où se déroule tous les ans le FIJ, Festival International des Jeux, dans le Palais des Festivals (oui oui le même qui accueille le festival du cinéma, excusez du peu). Cette année, les portes étaient ouvertes du mercredi 21 février 22h, jusqu’au dimanche 25 à 19h.

Le FIJ, c’est un espace immense dédié aux éditeurs de jeux, aux auteurs, aux boutiques spécialisées, aux jeux autant classiques que modernes, mais surtout modernes. Le principe est simple : de nombreuses tables sont disponibles pour que le public et les professionnels du milieu puissent s’essayer aux grands succès et aux hits en devenir. La nuit (le festival OFF) est réservée aux auteurs qui viennent proposer leurs prototypes dans le but de les améliorer pour finir par être édités. On se balade au gré de nos envies, on prend place autour d’une table et les animateurs nous expliquent les règles d’un jeu… Et c’est parti ! Le FIJ, c’est également l’occasion de discuter avec lesdits animateurs, avec parfois des auteurs, et si l’on a de la chance, d’obtenir une dédicace… C’est également le moment d’acheter des jeux auprès des boutiques ou des éditeurs, qui offrent souvent pour l’occasion de nombreux goodies, cartes ou jetons promotionnels, etc !

C’est aussi l’occasion de jouer à certains jeux en version géante !

Et c’est bien sûr le moment où l’As d’Or, plus haute récompense française dans le domaine du jeu de société, est décerné ! Divisé en trois catégories, il permet de mettre à l’honneur trois jeux parmi une sélection de 10, triés sur le volet et choisis par un jury d’experts dans leur domaine. Pour cette édition 2018, l’équipe organisatrice a mis les petits plats dans les grands en ouvrant le Grand Auditorium. 2300 places et elles étaient toutes prises ! A se demander comment ils vont accueillir le nombre toujours croissant de pros et autres invités si ce nombre grossit d’année en année… Quoi qu’il en soit, petite nouveauté fort plaisante : diffuser une musique d’introduction différente pour chaque jeu (Life on Mars pour Terraforming Mars, Bicycle pour Flamme Rouge, etc…). Et cela rend très bien !

quelques clichés pris lors de la remise des prix, divers intervenants se succèdent pour présenter leur jeu et remercier le public et le jury de la nomination.

Cela fait ma huitième année consécutive et je ne m’en lasse toujours pas, j’adore cette ambiance, cette effervescence… Et cette quantité de jeux ! Tous les animateurs sont au top (ou presque), l’on sent la motivation et la passion chez tout un chacun. Le seul point négatif que je trouve est la signalétique, les différentes entrées ne sont pas forcément bien indiquées, entre celles réservées aux exposants, aux pros, au pass VIP, aux joueurs de tournois de Scrabble, etc… Mais l’on s’y fait.

L’intérêt principal du salon étant de jouer un maximum, voici mes impressions sur toutes les parties que j’ai faites (et un peu plus). Je tiens à préciser qu’il s’agit surtout de ressentis après une seule partie et peuvent ne pas refléter la qualité du jeu ni mettre en avant ses défauts et qualités intrinsèques. Et en attendant d’avoir un photographe professionnel à mes côtés vous devrez vous contenter de clichés pris avec mon petit compact !

 

Prototypes et à paraître

 

Abyss : extension Léviathan

Deuxième extension d’un jeu dont la réputation n’est plus à faire, Léviathan nous propose d’affronter ces mastodontes subaquatiques pour remporter des Points de Victoire. Les murènes que l’on combat lors de l’exploration et les alliés Crabes prennent bien plus d’importance. Compatible avec l’extension Kraken, elle promet un renouvellement du titre en changeant grandement la façon de jouer.

Affinity

Un jeu d’ambiance coopératif dans lequel les joueurs, chacun leur tour, forment une proposition avec des petites cartes contenant des bouts de phrases, et doivent faire passer une émotion. Les autres joueurs doivent deviner quelle émotion leur partenaire a voulu transmettre. Simple, rapide, mais pourrait ne pas assez susciter l’intérêt pour enchaîner les parties. Il peut cependant permettre de mieux comprendre les autres, leur façon de ressentir et de fonctionner, comme la plupart des jeux d’association d’idées et d’émotions.

En Quête du Dragon

Livre dont vous êtes le héros, pour enfant. Celui-ci choisit un personnage en début d’histoire et pourra orienter le récit dans le sens qui lui plaira. Les pages sont découpées en plusieurs onglets dans ce but. De plus le choix du personnage permettra de débloquer ou non des équipements ou des objets. Très bien pensé, il contient donc plusieurs histoires en un seul livre à redécouvrir, pour les enfants à partir de 3 ans.

Seeders from Sereis Episode 2 : La Conquête de Sereis

Suite du hit Seeders from Sereis Episode 1 : Exodus, ce jeu de placement d’ouvriers raconte l’installation des colons sur la planète Sereis et la conquête de celle-ci, des années avant l’histoire d’Exodus. Assez complexe, pourvu de mécaniques intéressantes, à suivre de très près. Il sera vraisemblablement au moins aussi bon que son prédécesseur.

MegaCorp

Jeu de cartes à collectionner dans la veine de Magic. Les joueurs incarnent des méga corporations dans une lutte de pouvoir et d’argent, ils ont chacun 2 decks, l’un pouvant contenant des cartes pouvant augmenter le revenu, et l’autre les actions et personnages. Chaque carte possède 4 caractéristiques qui peuvent être utilisées en attaque, en défense, ou générer des ressources nécessaires pour acheter des cartes. Il y a de bonnes idées comme le fait de pouvoir acheter les cartes des autres sous certaines conditions mais comme tout TCG, il faut la communauté et  le renouvellement.

Mutant Genetic Gladiators

Adaptation du jeu vidéo du même nom édité par Lucky Duck Game (dont la ligne éditoriale est d’adapter en jeu de société des jeux sur portable) à qui l’on devait Vikings Gone Wild. Un deckbuilding avec des mécaniques bien travaillées à base de pouvoirs d’arrivée en jeu et de pouvoir de départ du jeu, ainsi que la possibilité d’épurer le deck en retirant des cartes et en gagnant des Points de Victoire. Le thème reste pour l’instant mal exploité car ces gladiateurs ne s’affrontent pas directement, contrairement à ce à quoi on pourrait s’attendre. A suivre cependant car il offre des possibilités de combinaisons de pouvoirs intéressantes.

Mivelome, la Cité des Guildes

Ce titre place les joueurs à la tête d’une tribu d’hommes rats, séparés en guildes. Les cartes ont des symboles permettant d’acheter de nouvelles cartes, plus fortes, pour acheter d’autant plus de cartes et enfin acheter des bâtiments offrant des Points de Victoire. A cela existe la possibilité d’ajouter des meeples de couleur qui serviront à rendre les cartes de la même couleur disponibles pour le tour d’après. Sympa et assez court mais peut manquer de profondeur.

Nebula

Un mélange de Jenga inversé, et de jeu à l’allemande. Il s’agit de placer des pièces type Tétris, en 3D, contenant plus ou moins de cubes pour gagner plus ou moins de points. Lorsque la structure s’effondre, un étoile naît et les joueurs récupèrent des cartes comportant des étoiles de diverses couleurs, qu’ils vont collectionner pour gagner des Points de Victoire. Nécessite pas mal d’adresse et un peu d’opportunisme et de collaboration puisque si la structure s’effondre trop tôt les joueurs n’obtiennent pas grand chose.

One Key

Libellud est un éditeur qui fait la part belle aux jeux d’association d’idées, et One Key ne déroge pas à la règle. Le principe du jeu est que les joueurs doivent retrouver une image parmi les 16 proposées, et le Conteur leur présente 3 images différentes (n’apparaissant pas parmi les 16) au cours de chacune des cinq manches. A chaque fois, ils choisissent une des 3 images et le Conteur aura indiqué si celle-ci est plutôt proche, ou plutôt éloignée de la bonne image. Ils vont ensuite éliminer de plus en plus d’images au fil de la partie pour que ne subsiste que la bonne. Il ne renouvelle pas vraiment le genre, à voir s’il sera plus développé par la suite.

 

Shadows – Amsterdam

Deuxième prototype de Libellud, il est le théâtre d’un affrontement entre deux équipes. Sur un damier de cases hexagonales, le chef détective de chaque équipe doit donner des cartes représentant des lieux ou des objets aux membres de son équipe. Ces cartes vont leur indiquer sur quelle case se déplacer, sachant que seuls les chefs détectives savent où se trouvent les cases indices (à trouver), les cases policiers (à éviter) et les cases sorties (à rejoindre lorsque 3 indices ont été trouvés). Et le tout en temps réel, chaque équipe ayant accès aux mêmes cartes. Premier arrivé premier servi donc, nerveux, et prend un autre parti que la coopération totale. A suivre.

Terreurs Nocturnes

Un prototype créé par des personnes que je connais et qui a reçu énormément de bonnes critiques au fil du temps. Les joueurs explorent un manoir, dont les salles se découvrent au fur et à mesure. Ils peuvent combattre des monstres, fouiller, utiliser des capacités spéciales… Et les tuiles et les ressources sont différentes selon que l’on soit en phase de jour ou de nuit. Bourré de bonnes idées à creuser.

White Chapel Nights

Jeu asymétrique pour deux joueurs, mettant en scène un affrontement entre Dracula et Jack l’Eventreur, dans une Londres victorienne. L’on retrouve des cartes ayant plusieurs utilisations (en combat ou en tant qu’action) et plusieurs façon de gagner, selon plusieurs pistes de score. Il semble plus difficile de gagner avec Dracula, surtout lors d’une première partie. A voir.

Jeux déjà édités

Attack Of The Jelly Monster

Jeu de dés frénétique durant lequel les joueurs vont obtenir des majorités en plaçant leurs dés autour du plateau, sachant que les faces des dés ont diverses capacités, comme éjecter les dés adverses. Un jeu qui à mon sens aura du mal à trouver sa cible, trop complexe et précis pour les enfants, et trop chaotique et simpliste pour les adultes, malgré les quelques subtilités.

Decrypto

Un jeu d’association d’idées, dans lequel les joueurs s’affrontent par équipes, et doivent non seulement faire deviner une combinaison de chiffres en fonction de leurs mots, mais aussi deviner les mots (et donc les combinaisons) de l’équipe adverse. Je n’ai pu faire de partie entière mais il semble plus intéressant que Linq tout en restant dans la même veine.

 

Force Of Will

Une JCC avec un thème graphique plutôt manga. Une mauvaise expérience car celui qui m’a enseigné le jeu ne savait pas bien jouer et m’a expliqué la moitié des règles et des termes. Il en reste un titre avec un principe intéressant qui permet d’éviter de se retrouver à court de ressources, mais avec des mécaniques calquées sur Magic en trop simplistes pour être intéressantes.

Huby Woky

Après une phase de draft de cartes triangulaires comportant des monstres, les joueurs vont s’affronter en les confrontant. Inintéressant au possible, on dirait une bataille avec des monstres de différentes forces au lieu d’avoir des valeurs de cartes à jouer. Il semble que les QR codes puissent apporter quelque chose en plus. Mais dans le doute mieux vaut s’abstenir.

 

Kang

Jeu abstrait pour deux joueurs, dans la veine des Echecs ou de Yôkai no Mori, les joueurs doivent déplacer des kangourous d’une valeur de 1, 2 ou 3. Ce chiffre représente à la fois le nombre obligatoire de cases dont se déplace le pion, mais aussi le nombre de cases dont rebondit un pion qui atterrirait sur celui-ci, le but étant de traverser le plateau et d’atterrir chez l’adversaire. Assez subtil et bien pensé.

 

Magic Maze Kids

Version pour enfants de Magic Maze (voir article complet de la version d’origine ici http://www.lavisqteam.fr/?p=31112), elle propose plusieurs niveaux de difficulté, une initiation à chacune des capacités et des règles, tout en conservant le même principe. Évolutif, bien pensé, une bonne initiation à la coopération.

Malkyrs

Jeu de cartes à collectionner, utilisant la Réalité Augmentée. Les cartes sont scannées grâce à un appareil dédié, puis apparaissent à l’écran. Les affrontements se déroulent donc par écran interposé. Le tutoriel manquait de clarté et le jeu est assez simpliste de prime abord, surtout par rapport à Magic, mais l’idée est intéressante et prometteuse.

 

Wendake

Jeu de placement d’ouvriers qui met les joueurs à la tête d’une tribu indienne. Plutôt complexe, il introduit une mécanique de morpion dans le choix des actions possibles et de nombreuses façons de marquer des points. Difficile à prendre en main mais intéressant.

Will-Yams

Mélange de Morpion et de Poker, pour 2 joueurs. Le plateau vertical contient des cases qui vont être remplies alternativement par les joueurs par des cubes contenant des faces représentant des cartes à jouer, le but étant de réaliser la meilleure combinaison possible. Rapide mais manque de goût de reviens-y.

Récompensés

 

Catégorie Enfant

Booum !

Les joueurs incarnent des mineurs voulant explorer une mine pour trouver de l’or. Le principe est assez sympathique puisque les participants vont lancer leur bâton de dynamite dans la boîte, ce faisant certains jetons vont se retourner face visible et les joueurs vont vite devoir récupérer ceux qui contiennent de l’or et des objets spéciaux, tout en évitant les animaux dangereux. Un peu d’adresse, de rapidité, et de mimes. Vite fait sympathique mais on en fait rapidement le tour.

 

Perlatette

Les joueurs vont faire bouger le plateau par équipes de 2 pour déplacer la sorcière sans la toucher, en appuyant sur les bords du plateau pour le faire pencher dans la bonne direction. Il va falloir amener le personnage sur les emplacements désignés le plus de fois possible sans la faire tomber dans un trou. Les participants vont donc devoir faire preuve de dextérité et coopérer pour obtenir le plus de points. On en fait également rapidement le tour mais l’idée est intéressante.

 

Nom d’un Renard

Vainqueur de l’As d’Or Enfants. Les joueurs incarnent des poules qui mènent l’enquête pour savoir qui est le renard coupable. Dans ce jeu de coopération, les joueurs lancent les dés après avoir décidé s’ils voulaient se déplacer et obtenir des indices sur le coupable, ou retourner face visible un suspect. Le système de suspects et d’indices est bien pensé, dommage que le jeu dépendent beaucoup du hasard.

Catégorie Expert

Great Western

Dans la peau d’un gérant de ranch, vous allez devoir construire des bâtiments, recruter du personnel, acheter des vaches et parcourir les Etats-Unis pour engranger le plus possible d’argent et de Points de Victoire. Très complexe et prenant, il offre de nombreuses possibilités de marquer des points, grâce aux objectifs, aux recrutements, aux différentes gares, etc. Un jeu profond avec un bon thème bien respecté.

 

Horreur à Arkham le jeu de carte

Dans la peau d’investigateurs aux prises avec le mythe de Cthulhu et autres Grands Anciens, vous allez devoir mener l’enquête. Dans ce jeu coopératif pour deux joueurs, chacun peut à son tour effectuer 3 actions, comme se déplacer d’un lieu à un autre, équiper un objet, fouiller, etc. Si le game design et l’immersion sont au rendez-vous, le hasard est omniprésent puisque les actions sont résolues en piochant dans un sachet des jetons contenant des modificateurs s’appliquant sur notre capacité à résoudre telle ou telle action. Une bonne stratégie et un bon choix peuvent donc se révéler inutile à cause d’un souci de chance. Très dommage.

 

Terraforming Mars

Vainqueur de l’As d’Or catégorie Expert, j’ai déjà dédié un article à ce jeu ici : http://www.lavisqteam.fr/?p=31936

A la tête d’une multinationale, vous allez participer à la terraformation de la planète rouge en finançant des projets. Beau, doté d’une grande rejouabilité et d’une grande richesse, il n’en reste pas moins abordable, surtout dans sa version débutant. La variante expert le rend plus complexe et stratégique. Une perle, avec pour seul bémol un playmat pas très pratique d’où les cubes ne cessent de bouger.

Catégorie As d’Or jeu de l’année

Dice Forge

J’ai également rédigé un article à son sujet ici : http://www.lavisqteam.fr/?p=31335

Les joueurs incarnent des dieux en devenir et doivent accomplir des exploits pour parvenir à leur but, représentés par des cartes. Beau et innovant par sa mécanique de dice crafting, il peut cependant manquer de profondeur malgré sa fluidité et son manque de temps mort.

Flamme Rouge

Chaque joueur dirige une écurie de coureurs cyclistes, un Sprinteur et un Rouleur, chacun ayant un deck différent avec des cartes de valeurs différentes. A chaque tour les participants en jouent une pour chaque cycliste et avancent en fonction. D’une très grande rejouabilité de par les possibilités offertes par la création de circuits, il n’en demeure pas moins assez peu amusant, à moins d’apprécier le thème.

Twin It

Un jeu d’observation et de rapidité dans la même veine qu’un Jungle Speed ou d’un Gobb’It, il s’agit ici de former des paires de cartes identiques. La différence avec ses prédécesseurs est qu’il est possible de former des paires avec les cartes situées sur le dessus des paquets de tout le monde, et même avec les paires déjà formées par les autres. S’il est plus amusant que Jungle Speed, il ne renouvelle pas le genre pour autant.

 

Azul

Vainqueur de l’As d’Or Jeu de l’Année, il nous place à la tête d’une entreprise de carrelage pour le compte du roi du Portugal. A chaque tour, l’on choisit un des emplacement de tuiles et l’on prend toutes celles de la couleur choisie, les autres allant au milieu dans le pot commun, qui est également accessible lors des tours futurs. Les mécaniques n’ont rien d’original mais se marient très bien, le jeu est beau et le matériel agréable. Les règles sont simples mais pleines de subtilités, il mérite d’être creusé d’avantage pour se faire un véritable avis.

 

Une édition très réussie qui augure du bon pour la suite et le futur du secteur. A se demander d’ailleurs si ce n’est pas trop, il y a tellement de sorties de bons jeux qu’il est impossible de tout suivre et de jouer à tout… Mais cela montre que notre passion prend de plus en plus d’importance auprès du grand public et pourrait bientôt être reconnue comme une œuvre culturelle à part entière !

Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’an prochain, du 21 au 24 février 2019 !

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net