octobre 29, 2020

Lady Bird – Tout Cuit-Cuit

De : Greta Gerwing

Avec Saoirse Ronan, Laurie Metcalf, Tracy Letts, Lucas Hedge, Timothée Chalamet

Année : 2018

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame, Comédie

Résumé :

Christine « Lady Bird » McPherson se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère, aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird a perdu son emploi.

Avis :

Il y a un phénomène qui tend de plus en plus à se démocratiser au cinéma, c’est les acteurs qui veulent devenir réalisateur. Si certains sont devenus des cadors du genre comme Clint Eastwood, pour ne citer que lui, d’autres commencent à peine et tentent de petites choses, à l’image de Ryan Gosling et son Lost River en 2015. Et ce phénomène n’est pas qu’une exclusivité américaine, puisqu’en France, on a aussi notre petit lot de comédiens/réalisateurs comme par exemple Albert Dupontel. Avec Lady Bird, l’actrice américaine Greta Gerwig n’en est pas vraiment à son coup d’essai puisqu’elle avait déjà coréalisé le film Nights and Weekends en 2008. Baignant déjà dans le cinéma indépendant américain depuis plusieurs années et aimant les comédies dramatiques sur fond de tranche de vie, avec son nouveau film, l’actrice/réalisatrice ne surprendra pas grand monde et offre un teen movie linéaire qui semble pourtant plaire vu ses nominations aux Oscars.

L’histoire se focalise sur Christine McPherson, qui se fait appeler Lady Bird, et qui vit à Sacramento, une ville qu’elle exècre car elle rêve de faire ses études dans une plus grande ville comme New York par exemple. Sauf que sa mère n’est pas forcément d’accord, car la famille ne gagne pas beaucoup d’argent et souhaite protéger tout le monde. Bref, comme on peut le voir dans ce petit pitch, il s’agit d’un teen movie se focalisant sur une jeune fille qui n’a pas envie d’être brimée et qui veut vire une vie où elle s’épanouirait beaucoup plus. Une nana un brin égoïste donc, mais qui possède parfois des éclairs de lucidité, se rendant compte de sa bêtise ou de l’impossibilité d’un tel changement. Le scénario est assez simpliste et il ne surprendra personne, si ce n’est sur la psychologie de certains personnages. On suit cette tranche de vie sur une grosse année et on va voir l’évolution de Lady Bird de la fin de son lycée à sa rentrée dans une faculté. Aucune surprise ne sera au rendez-vous et la trame ne sera pas le point essentiel de ce film.

La réelle volonté de Greta Gerwig avec ce film, qui est un poil autobiographique, c’est de poser des personnages touchants, attachants et qui s’ancre dans une réalité presque féérique. Avec Lady Bird, la réalisatrice instaure une ambiance étrange, délétère où des personnages évoluent avec une certaine douceur, une certaine tendresse, sans pour autant épargner les moqueries et autres changements de tempéraments. Une atmosphère que l’on retrouve dans 95% des comédies dramatiques indépendantes américaines. Fort heureusement, le film ne se focalise pas uniquement sur l’évolution de cette adolescente qui rêve de grandeur. On aura aussi une relation mère/fille complexe, possédant deux caractères bien distincts et très forts. Cette relation entame le film sur une dispute et se termine sur une dispute dans une voiture, se répondant et montrant que malgré tout le caractère de cochon de la gamine sera plus fort que celui de la mère. On aura aussi droit  une relation douce et tendre avec le père, qui pourtant est dépressif à cause d’un licenciement plus ou moins abusif. Il s’agit du seul personnage qui sera à l’écoute de sa fille, cédant presque à tous ses caprices. Bref, Greta Gerwing étudie une sphère familiale particulière mais qui finalement ressemble à n’importe quel quidam. Quant aux relations au sein du lycée, on retrouve les mêmes atermoiements que n’importe quel teen movie, à savoir les amitiés, les activités extra-scolaires ou encore les amourettes à deux balles. Là aussi, rien n’est bien surprenant.

Ce qui sauve réellement le film de l’ennui, c’est son rythme et la performance de certains acteurs. Lady Bird ne dure pas vraiment longtemps, puisqu’il dépasse à peine l’heure et demi et il y a toujours du mouvement ou quelque chose à se mettre sous la dent. Alors certes, ce n’est pas la panacée, mais Greta Gerwing manie bien sa barque et arrive à ne pas créer de longueurs inutiles (si ce n’est que l’aboutissement même de ce film est un peu inutile). Et le film est sauvé par la performance incroyable de Saoirse Ronan qui campe une Lady Bird convaincante et pleine de joie et de caractère. Les autres acteurs à ses côtés sont tout aussi bons, notamment Timothée Chalamet (révélation de Call me by Your Name qui sort le même jour) qui est lunaire ou encore Tracy Metcalf en maman poule qui souhaite préserver sa famille. La direction d’acteurs est bonne et là-dessus, il n’y a rien à redire. Il est juste dommage qu’autant de monde se donne tout ce mal pour un film qui finalement n’a pas vraiment de sens ou d’intérêt. Le cheminement de l’ado ne réserve aucune surprise, le film ne dénonce absolument rien, pas même les racines religieuses dans lequel il évolue, et au final, on se demande encore le sens d’une telle entreprise et tout le foin fait autour pour les oscars.

Au final, Lady Bird est un film mi-figue mi-raisin, qui souffle le chaud et le froid et qui n’arrive jamais vraiment à convaincre. Il faut dire que l’entreprise est assez vaine et qu’il est difficile de ne pas y voir un film opportuniste pour les Oscars, remplissant gentiment son cahier des charges pour convaincre quelques jurys vieillissants. Bref, une comédie dramatique indépendante un peu pédante, parfois ennuyeuse, et qui sera vite oubliée à cause du manque d’acidité de son propos.

Note : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.