Une Aventure

De : Xavier Giannoli

Avec Nicolas Duvauchelle, Ludivine Sagnier, Bruno Todeschini, Florence Loiret-Caille

Année : 2005

Pays : France

Genre : Thriller, Romance

Résumé :

Julien travaille la nuit dans une vidéothèque et un soir, en rentrant chez lui, il croise dans le hall de son immeuble Gabrielle, une jeune femme en vêtement de nuit et pieds nus. Elle semble demander de l’aide mais la vitre les séparant empêche Julien de comprendre ce qu’elle lui dit. Julien hésite un instant et la suit, mais elle disparaît rapidement dans la nuit.
Le lendemain en faisant ses courses, Julien rencontre à nouveau Gabrielle qui a retrouvé son élégance et son naturel.
Julien, sans vraiment savoir pourquoi, se sent très attiré par cette femme et la suit le temps de découvrir qu’elle souffre de somnambulisme.

Gabrielle vit avec son fils dans l’immeuble en face de celui de Julien et de Cécile et a un amant, Louis, homme marié qui l’entretient.
Julien sent un malaise chez Gabrielle et n’a de cesse de s’occuper d’elle…

Avis :

Deux ans après son premier film « Les corps impatients« , Xavier Giannoli s’était retiré pour écrire le scénario de son deuxième film (Xavier Giannoli écrit ou co-écrit en très grande partie tous les scénarios de ses films). Après le petit succès de son premier film, le réalisateur était attendu au tournant. Et c’est sur un terrain quasi-inédit qu’il revient, le somnambulisme. Autant dire que le sujet était on ne peut plus intéressant et fascinant.

Retrouvant Nicolas Duvauchelle, Xavier Giannoli s’intéresse donc à un sujet particulier. Un sujet qui cinématographiquement parlant était presque évident, tant les pistes à explorer sont nombreuses. Et si l’ambiance de ce deuxième film est très réussie. Si « Une aventure » démontre encore une fois que Xavier Giannoli déborde d’idées, malheureusement, cette « … aventure » n’arrivera pas à convaincre. Manque de piquant, manque de mystère et un scénario quelque peu bordélique et mou qui n’arrive pas à convaincre, on quitte ce deuxième film déçu. Dommage.

Julien travaille dans une vidéothèque de nuit. Un soir, ou un matin très tôt, en rentrant chez lui, il fait la « connaissance » de Gabrielle. La jeune femme a l’air d’être totalement perdue et n’a pas l’air d’être présente. Intrigué, Julien la suit, allant même jusqu’à chez elle, et c’est là qu’il comprend que Gabrielle (dont il saura le nom que plus tard) est victime de somnambulisme. Touché, attiré et ayant l’envie de l’aider, Julien va donc entrer dans l’intimité de la jeune femme, mais très vite, il va se faire dépasser par les évènements.

Un homme tombe amoureux d’une somnambule et décide de l’aider, voilà en très gros la trame de ce deuxième opus signé Xavier Giannoli. Sur le papier, l’idée de faire un film avec un sujet pareil est plus qu’intéressante, surtout quand l’on trouve un homme comme Xavier Giannoli aux commandes. Et avant d’aborder ce qui ne va pas avec ce film, « une aventure » reste un film plein de bonnes idées et d’intentions.

La première chose qui frappe avec ce film, c’est l’ambiance qu’il dégage. Encore une fois Xavier Giannoli donne dans le réaliste et cette « … aventure » est bordée de scènes qui, séparées du film lui-même, sont excellentes. Les errances de Ludivine Sagnier dans Paris sont aussi belles qu’inquiétantes.

On sera pris aussi par le mystère qui entoure le personnage de Ludivine Sagnier et un peu comme Nicolas Duvauchelle, on aimerait percer ce flou qui l’entoure. On peut donc aisément comprendre toute la fascination du personnage pour cette dernière. De plus, Xavier Giannoli arrive à tenir un certain suspens, grâce à une bonne ouverture de film. Une ouverture qui donne l’envie d’aller jusqu’au bout de celui-ci et ça, malgré l’ennui qui peut parcourir ce film.

« Une aventure« , c’est aussi un casting plutôt bon. Si les acteurs ne sont pas formidables, sauf Nicolas Duvauchelle, ils n’en seront pas moins intéressants. Ludivine Sagnier est énigmatique, Florence Loiret-Caille est bien en femme délaissée par son compagnon et Estelle Vincent amène un peu de piquant à l’ensemble dans un rôle très différent du reste. On notera aussi un petit « caméo » du réalisateur Barbet Schroeder.

Mais voilà, si le film a plein de bonnes idées et des moments assez bons, sur l’ensemble, il n’arrive pas à convaincre, notamment à cause d’un scénario qui peine dans son ensemble. Pas forcément intéressant sur l’ensemble, « Une aventure« , c’est beaucoup de moments creux. Et si l’on a envie en permanence d’avoir la fin de cette histoire, notamment parce que l’ouverture du film était on ne peut plus intrigante, Xavier Giannoli n’arrive pas vraiment à nous tenir éveillé avec son histoire. De plus, si le film aborde et développe bien le sujet du somnambulisme, on regrettera que le film n’aille pas plus loin, car finalement, là encore, dans l’ensemble, ça ne tient pas plus la route que ça. Et c’est bien dommage, car avec un sujet pareil, il y avait tellement à faire de plus.

« Une aventure » est donc un film qui a de bonnes idées, des acteurs plutôt bons et surtout une très belle ambiance. Mais en dehors de ça, cette « … aventure » donne l’impression qu’elle est un film qui avait une idée de départ et c’est tout. Xavier Giannoli n’a pas su explorer son idée et finalement, entre deux piques d’intérêt, on s’ennuie, et on attend que ça se passe, jusqu’à cette résolution finale, plutôt bien vue. C’est vraiment dommage.

Note : 08/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net