novembre 30, 2020

Happy! Saison 1

D’Après une Idée de : Grant Morrison et Darick Robertson

Avec Christopher Meloni, Ritchie Coster, Lili Mirojnick, Medina Senghore

Pays: Etats-Unis

Nombre d’Episodes: 8

Genre: Comédie, Fantastique, Policier

Résumé:

Un tueur à gages rencontre une licorne bleue qui va lui proposer un étrange marché…

Avis:

« Happy ! » est un comics que l’on ne connaît pas vraiment, voire pas du tout chez nous. Comme la série, le comics fut créé en partie par un duo tout à fait alléchant, puisqu’il s’agit de Grant Morrison et Darick Robertson. Grant Morrison est connu comme scénariste et a notamment travaillé sur des albums comme « Arkham asylum » ou « All-star Superman« . Quant à Darick Robertson, son travail de dessinateur est très connu, notamment sur « Transmetropolitan« . Après avoir donné naissance à Nick Sax et Happy sur le papier, les deux ont répondu à l’appel et voici qu’ils vont être aussi à l’origine de cette série.

« Happy ! » est le très gros délire de cette fin 2017 et ce début 2018. Complétement barré et déjanté, fun, gore, et loin de toute moral, « Happy ! » c’est huit épisodes entre irrévérence, fuck, humour et connerie monumentale. C’est con, c’est assumé, ça part dans tous les sens, et l’on adore ça !

Nick Sax, un ancien agent de police, est aujourd’hui un tueur à gages alcoolique. Un soir, il reçoit la visite de Happy, une licorne bleue, belle et naïve, qui vient lui demander son aide, car la meilleure amie de Happy, une petite fille d’une dizaine d’années, vient de se faire enlever par le père noël et seul Nick peut la sauver. Si Sax croit au départ à une hallucination, car il est le seul à pouvoir voir Happy, très vite, il va se rendre compte que l’ami imaginaire de la petite fille est bien réel.

La surprise de cet hiver, c’est bien « Happy !« , l’histoire de cette petite licorne bleue, belle et hystérique qui est prête à tout pour sauver son amie des griffes d’un père noël sadique. Il vrai qu’avec un tel synopsis, d’emblée, on a envie de creuser un peu plus tant le projet a l’air en dehors de ce qu’on a l’habitude de voir et franchement, il l’est grandement.

Sorte de « … Roger Rabbit » sous acide qui raconterait « Alice au pays des merveilles » glauque et détraqué, « Happy ! » va avoir ce don de surprendre en permanence, passant de la féérie au glauque et au malsain. Ultra violente et en même temps très drôle, « Happy ! » est un vent d’air frais qui bouscule largement les codes habituels d’Hollywood. Tenant un scénario fou furieux, qui ose partir dans tous les sens, tout en étant cohérent et sachant exactement ce qu’il veut nous raconter, on ne tardera pas à devenir accro face à ces aventures complètement dingues, à la limite de la schizophrénie.

Ce qui est cool avec « Happy !« , c’est la tenue et la rigueur de la série. Une rigueur qui arrive à nous tenir en alerte en permanence. Incontrôlable et folle, on a l’impression qu’il peut tout arriver, et n’importe quoi, à chaque instant. Complétement imprévisible, (hormis le final qui ne pouvait en être autrement), « Happy ! » séduit parce qu’elle sait être divertissante, attachante, audacieuse et tient une bonne enquête policière en même temps.

De plus, « Happy ! » étonnera par sa qualité visuelle. Si on ressent bien un manque de budget, la série a vraiment de la gueule, et développe très bien son propre style. Jouant avec énormément de palettes d’ambiances, « Happy ! » arrive à être aussi colorée que gore, aussi touchante que malsaine, et presque terrifiante. Là encore, la série part dans tous les sens, essayant, osant et elle se trompe rarement.

Joli régal, « Happy !« , c’est aussi des effets spéciaux bien menés, surtout en ce qui concerne le personnage de Happy. La série nous offre là la Licorne la plus folle qu’on ait vue. Pleine d’expressions cartoonesques, d’hystérique et doublée à la perfection par Patton Oswalt, on en prend plein les yeux, on s’amuse, on se marre, bref, on l’adore. On adore sa folie enfantine, qui se heurte souvent à un Christopher Meloni génialissime, rebutant à souhait. Cela faisait une éternité qu’on n’avait pas vu l’acteur au top comme ça.

Bref, « Happy ! » est donc la folle surprise qu’on n’attendait pas. Les huit épisodes que dure la série nous font passer un moment de série drôlissime. Bourrée d’idées et d’absurdités, tenue par des personnages tous géniaux et hauts en couleurs (je n’ai pas parlé des méchants qui sont trop bons, ou encore de la famille mafieuse, star d’une télé-réalité improbable), « Happy ! » détonne, dénote, bouscule, et nous fait du bien et quand on sait que la série vient d’être renouvelée pour une deuxième saison, on ne pouvait pas rêver mieux et l’on a déjà très hâte de voir jusqu’où ce duo improbable est capable de nous emporter.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.