Criminal Syndicate – Senses

Avis :

Internet est un lieu privilégié pour faire de nouvelles découvertes, notamment en matière de rock et de métal. Il faut dire que le genre est très mal servi à la radio ou dans les magasins (que ce soit des grandes surfaces ou des magasins spécialisés) et que pour trouver des nouveautés ou de grands classiques, il faut toujours se tourner vers l’immensité infinie du net. D’autant plus que sur internet, il existe des sites qui permettent à de nouveaux groupes de sortir de l’anonymat et de profiter d’une nouvelle notoriété. Il y a bien entendu les nouvelles tendances de Spotify, mais on peut aussi se réjouir de quelques pépites sur Bandcamp. Le problème, c’est que sur ces plateformes, on tombe sur tout et n’importe quoi et parfois, les enregistrements ne sont pas à la hauteur de nos espérances. Prenons Criminal Syndicate par exemple. Il s’agit d’un tout jeune groupe dont Senses est le premier album et on ne les trouve que sur Bandcamp, avec un tout petit mot, cet album a été enregistré dans un studio préparé par nos soins. Et par la suite, on devine que la formation demande un studio plus performant. Et on comprend pourquoi. Le son est vraiment dégueulasse et cela va porter préjudice à tout l’album.

Le skeud débute avec Intoxicated et d’entrée de jeu, on va vite cerner le problème. Non pas que la technicité des musiciens soit en jeu, ni même la voix de la chanteuse (car oui, Criminal Syndicate, c’est un mélange de Hard et de Métal avec une voix féminine), mais il y a une résonnance très importante et on a la sensation que le groupe est très loin. Un peu comme si un fan avait enregistré le concert avec son téléphone, sauf qu’il n’y a pas de public. Néanmoins, le titre est plutôt accrocheur, le refrain fonctionne parfaitement et les riffs sont plutôt lourds, se positionnant un peu comme un Godsmack mais au féminin. La chanteuse tient bien la distance, même si parfois on sent qu’elle force le côté grave de sa voix pour donner plus d’impact. Le titre demeure sympathique, et même s’il fait très classique dans sa structure, il montre une belle énergie et une volonté de faire quelque chose de simple mais très efficace. Le solo est maîtrisé et il rentre parfaitement dans la mélodie. Bref, c’est bon, hormis la production, qui est inexistante. Ce qui sera aussi le cas avec Senses, le titre éponyme de l’album, qui demeure plus timide, plus dense, mais qui manque d’impact à cause de l’enregistrement pourri. Sans ça, il est certain que Criminal Syndicate aurait un retentissement plus important. Et sans compter les quelques solos qui semblent eux, trop près des enceintes et passent par-dessus la voix.

Alors le groupe ne fait pas que du hard, il passe aussi par des phases plus métal. Choices pourrait s’apparenter au premier titre de ce genre-là, même si c’est certainement le morceau le plus mal enregistré. Les riffs sont plus lourds, l’introduction est plutôt sympathique, mais il manque de l’originalité. En fait, le métal féminin est maintenant énormément représenté et on ne peut pas dire que Criminal Syndicate fasse preuve de grande originalité. C’est plutôt cool, mais ça ne sort pas vraiment du schéma classique. On peut aussi évoquer Dead Man’s March, un titre assez long, mais il reste trop simple et cela sans compter sur les chœurs qui semblent rajouter à la va-vite et qui ne tiennent pas vraiment la route. En fait, la formation veut se lancer dans le monde professionnel de la chanson et du métal, mais clairement, il n’en a pas les moyens et c’est dommage. On retrouve quelques bonnes idées, mais elles ne sont pas suffisamment exploitées. On peut parler par exemple de Bleed Out et son côté très bluesy, mais qui peine à exister au sein de l’album, ou encore Numb, qui clôture le skeud avec une ballade plutôt agréable. Mais là aussi, tout ça est écrasé par une production pitoyable et un titre, le plus long, terriblement mauvais, avec Psychomaniac, qui consiste pour la chanteuse de répéter sans cesse « Jesus » et pour les musiciens d’aligner des riffs basiques et un poil lourdingues. Bref, ce n’est pas la panacée.

Au final, Senses, le premier album de Criminal Syndicate, n’est pas un album si terrible que ça. Alors certes, la production médiocre fait que l’album nous écorche un peu les oreilles et que l’on a du mal à vraiment entendre la prouesse technique des musiciens, mais dans son ensemble, on est face à un groupe sympathique mais qui n’a pas une once d’originalité dans son son. On notera toutefois une belle volonté et une énergie débordante, mais cela ne suffit pas à rendre cet album vraiment intéressant.

  1. Intoxicated
  2. Senses
  3. Choices
  4. Bleed Out
  5. Psychomaniac
  6. Dead Man’s March
  7. Numb

Note : 10/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net